vendredi 27 janvier 2023

Coupe du Monde : le Portugal doit-il se passer de Cristiano Ronaldo ?

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Depuis le début de saison et des prestations en très moyennes, en club et avec la sélection, Ronaldo, 37 ans, n’est plus intouchable. Au Portugal, son cas fait d’ailleurs débat. Avec cette question : vouloir absolument en faire le leader d’attaque n’équivaut-il pas à affaiblir l’équipe ?

Jeudi 24 novembre, le Portugal fera son entrée dans la compétition contre le Ghana (17h). Un match déjà très important pour les vainqueurs de l’Euro 2016, face à un outsider affirmé à la qualification pour les huitièmes.

Malade et forfait face au Nigéria cette semaine lors du dernier match de préparation de son équipe, CR7 a vu Rui Patricio et ses coéquipiers battre le Nigéria (4-0).

Sans Ronaldo, un Portugal très offensif

Sans la star du Portugal, Fernando Santos avait aligné une équipe très offensive, avec Joao Félix, Bernardo Silva et Bruno Fernandez en soutien d’André Silva. Lors de la dernière demi-heure, ce dernier a été remplacé par le jeune et prometteur buteur de Benfica, Gonçalo Ramos.

De quoi alimenter la polémique née il y a plusieurs semaines au Portugal, sur la nécessité de titulariser Cristiano Ronaldo, apparu nettement en déclin depuis le début de saison, et en mauvaise posture à Manchester United, avec qui il n’a inscrit que 3 buts en 16 apparitions, toutes compétitions confondues (seulement 10 apparitions en Premier League).

Dès le mois de septembre, Santos avait mis les choses au clair : « Avec lui comme avec tous les autres, j’essaie de comprendre dans quelle situation ils se trouvent ( …) Je pense que personne ne doute que Cristiano Ronaldo continue d’être important pour la sélection », a déclaré le sélectionneur. 

Une déclaration sans ambiguïté de la part du technicien de 67 ans. Pourtant,  fin septembre, la prestation de Ronaldo avec le Portugal, lors de la défaite à domicile contre l’Espagne (0-1), qui a privé l’équipe de Final Four de Ligue des Nations, a laissé les observateurs perplexes.

> LIRE AUSSI : RONALDO, le dernier combat

Avant même le match, le quotidien A Bola avait même titré « Moins de Ronaldo, plus de Portugal ». Après le match, le débat a fait rage sur les plateaux de télévision. Tiago Fernandes, consultant pour la chaine RTP3 a attaqué de front Fernando Santos. « Tout le monde peut voir que c’est Ronaldo qui décide combien de minutes il joue ».

Leao, Félix, A. Silva, Jota, Neto et Ramos : les remplaçants ne manquent pas

Au Portugal, son avis est partagé par beaucoup d’observateurs, qui estiment que Ronaldo devrait débuter les matchs sur le banc. Un discours d’autant plus écouté, quand des talents tels que Leao, Félix, André Silva, Jota, Neto ou Ramos frappent à la porte.

Alors que l’équipe du Portugal a de quoi présenter sur le papier, l’un des plus beaux onze de la Coupe du Monde (avec notamment Cancelo, Mendes, Dias, Bernardo Silva, Fernandez ou Leao…), Fernando Santos devra trouver le meilleur équilibre. Attention à ne pas se tirer une balle dans le pied, en s’obligeant à mettre Ronaldo au cœur du projet de jeu.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi