lundi 4 mars 2024

Cyclisme : ces coureurs qui démarrent 2024 sur la sellette

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

L’année 2024 se lance avec beaucoup d’interrogations pour de nombreux coureurs qui seront attendus au tournant.

Si certains ont profité d’un nouveau challenge sous de nouvelles couleurs, d’autres devront se relancer. Récupéré par Alpecin-Deceuninck, Axel Laurance a dû repasser par l’équipe de développement avant de gagner sa place dans l’équipe de Mathieu Van der Poel.

Aujourd’hui, le Français sait qu’il possède de belles qualités pour s’affirmer en World Tour. La confiance de son titre mondial Espoirs étant la preuve que l’avenir ne peut que lui sourire. Arrivé chez Arkéa-B&B Hotels, en cours d’année dernière, Arnaud Démare veut prouver qu’il n’est pas encore à la retraite. Bien au contraire. A 32 ans, le Picard se sait attendu et fera tout pour atteindre la barre symbolique des 100 victoires.

Il en possède la vitesse et la capacité. Pour Mark Cavendish, la mission est tout autre. Après son abandon du Tour 2023, le Britannique a décidé de replonger une dernière année pour tenter d’aller décrocher sa 35ème victoire sur la Grande Boucle et devenir le recordman (seul) d’étapes remportées.

Ce ne sera pas simple et avec le Tour comme objectif principal, il ne faudra pas se manquer chez Astana qui lui a apporté le renfort notamment de Morkov. De son côté, Primoz Roglic a aussi décidé d’aller retrouver la confiance d’une nouvelle équipe. Avec BORA-hansgrohe, le Slovène veut aussi croire à la victoire sur le Tour de France. Son dernier grand challenge en carrière après avoir gagné la Vuelta et le Giro. A 34 ans, il veut prouver qu’il peut encore rivaliser avec les meilleurs.

Il n’en sera que plus dangereux. Chez Decathlon-AG2R La Mondiale, ils seront quelques coureurs à espérer valider leurs objectifs. En premier lieu, les recrues Sam Bennett et Victor Lafay qui voudront regoûter à la victoire sur les grandes courses.

L’Irlandais veut prouver qu’il est encore l’un des meilleurs sprinteurs au monde, alors que le Français veut continuer sa progression qui lui a permis de marquer les esprits notamment en décrochant une victoire d’étape sur le dernier Tour de France. De son côté, Benoît Cosnefroy est revanchard après une saison sans victoire.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag

Cavendish pour une dernière victoire d’étape

A la Groupama-FDJ, David Gaudu se sait attendu et n’a pas manqué de faire sa propre autocritique pour repartir avec ambition, notamment sur le Tour de France. Pour Marc Sarreau, c’est un retour à la maison qui devrait lui permettre de relancer sa carrière, tout en encadrant une nouvelle génération de jeunes talents. Au niveau des Français, ils sont quelques-uns à devoir répondre présents en 2024.

Bien évidemment, on pense à Julian Alaphilippe qui vivra sa dernière saison chez Soudal-Quick Step avec le poids des critiques de son patron, Patrick Lefevere. Le double champion du monde reste dangereux quand son ego est touché. Warren Barguil effectue lui son retour chez Team dsm-firmenich PostNL avec l’ambition de retrouver son niveau de ses jeunes années de chez Sunweb ou Giant-Alpecin.

En partant chez Movistar, Rémi Cavagna veut profiter d’une certaine liberté qui pourrait lui permettre de repousser encore ses limites. Certains coureurs se doivent une revanche sur le destin et notamment d’anciens vainqueurs de grands Tours comme Egan Bernal (INEOS Grenadiers), Tao Geoghegan Hart (LidlTrek), mais surtout Nairo Quintana qui effectue son retour chez Movistar après une saison blanche.

A 34 ans, le Colombien fera tout pour prouver qu’il possède encore de sérieux arguments à faire valoir en montagne. Ancien coéquipier de Quintana, Mikel Landa arrive chez Soudal-Quick Step avec pour mission d’aider Remco Evenepoel sur le Tour de France.

Le Belge sera une vraie curiosité pour son premier Tour avec l’Espagnol qui pourra jouer sa chance sur la Vuelta. Pour son compatriote, Juan Ayuso, il faudra aussi se faire une place parmi tous les talents de l’équipe UAE Team Emirates. Au niveau des sprinteurs, il faudra surveiller Fabio Jakobsen (Team dsm-firmenich PostNL) et Caleb Ewan (Team Jayco AlUla) qui ont changé d’équipes, mais pas d’ambitions notamment sur les grands Tours.

A la Visma Lease a Bike, Wout Van Aert aura un rôle différent des autres années avec notamment une équipe à son service sur le Giro et les JO pour objectif. Il aura avec lui son jeune compatriote Cian Uijtdebroecks qui a décidé de quitter la BORA-hansgrohe avant même la fin de son contrat. A 20 ans, le prometteur coureur n’aura pas le droit à l’erreur pour confirmer tout son potentiel sous ses nouvelles couleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi