lundi 4 mars 2024

Cyclisme : comment EF Education-Easypost s’est refaite une santé

À lire

EF Education-EasyPost a bien relevé la tête après une saison 2022 pas aboutie. Bien décidés à conserver leur place en World Tour, les dirigeants ont construit un effectif complet, homogène et prêt à affronter toutes les situations.

En difficulté en 2022 (9 victoires alors qu’elle tournait à une moyenne de 17 succès par an avant) et menacé de perdre son statut World Tour, l’équipe américaine s’est parfaitement reprise en 2023, terminant à une belle 11ème place avec 26 succès, dans la roue de son leader Richard Carapaz et de son éternel capitaine Rigoberto Uran. Les 18 nationalités (un record en World Tour) ont parfaitement cohabité comme le confirme Ben Healy :

« Depuis mon arrivée en 2022, j’ai senti un groupe uni même dans les moments difficiles. Les coureurs sont solidaires et pensent collectif, c’est pour cela que l’équipe progresse chaque année. Avec Richard, on a un leader qui est à l’image de l’équipe, il est offensif, c’est un battant. » En attirant de jeunes coureurs prometteurs comme Healy, Piccolo ou Van den Berg, EF s’est reconstruit en faisant confiance à l’insouciance de la jeunesse, une jeunesse bien entourée par Powless, Bettiol ou Uran.

À LIRE AUSSI : toute l’actu du Tour de France en exclusivité

Healy, leader sur le Giro ?

En 2024, les dirigeants ont décidé de poursuivre sur cette voie de la jeunesse, ils ont bien renouvelé l’effectif avec l’arrivée notamment de Markel Beloki, le fils de Joseba et ils se sont, également, attachés les services de Rui Costa, un coureur qui devrait leur rapporter quelques succès précieux.

Il a signé un an. Cette saison sera aussi la dernière de Rigoberto Uran qui n’a plus les jambes pour mener des échappées au long fleuve comme il le faisait par le passé, mais il s’est transformé en un précieux équipier. Michael Valgren est aussi de retour dans l’équipe après un passage dans l’équipe continentale pour récupérer ses sensations après sa terrible chute. Ce passage en Conti lui a fait le plus grand bien. Ben Healy :

« C’est précieux pour nous les jeunes d’apprendre aux côtés de coureurs qui ont un tel vécu, une telle expérience. Ils sont très humbles. » EF sera, en 2024, la plus jeune équipe World Tour avec seulement 5 coureurs âgés de 30 ans ou plus. Richard Carapaz tentera de défendre son titre olympique à Paris, il aura aussi des ambitions dans les trois grands Tours et Ben Healy pourrait être leader sur le Giro comme l’a laissé entendre le manager Jonathan Waughters dans GCN :

« Le parcours compte plusieurs kilomètres de contre-la-montre, des étapes techniques, ça pourrait correspondre à Ben qui a une année d’expérience supplémentaire. » Après avoir prolongé son contrat, Ben Healy sera cette saison encore la grande attraction d’EF Education-EasyPost.

La recrue : Costa, la dernière danse

Rui Costa a 37 ans, mais il a encore beaucoup à donner à son équipe et à ses coéquipiers. Le Portugais sort d’une belle saison avec Intermarché-Circus-Wanty, mais l’équipe belge n’a pas pu le conserver pour raisons financières. Après deux saisons blanches, il a gagné de nouveau notamment en remportant une étape sur le Tour d’Espagne. Déjà auteur d’une belle carrière depuis ses débuts en 2007, Rui Costa ne se voyait pas raccrocher. Il a souhaité vivre une dernière expérience. Il sera précieux sur les grands Tours, mais aussi dans les Classiques.

Les plus

  • L’arrivée de Rui Costa apporte de la profondeur dans l’effectif. Le Portugais peut gagner en grands Tours ou dans les Classiques.
  • Pour sa dernière année professionnelle, Rigoberto Uran va vouloir terminer en beauté. Le grimpeur colombien sera l’un des animateurs de la saison.
  • L’année 2023 a redonné le sourire et la confiance nécessaire aux coureurs. Ils ont montré qu’il ne fallait pas condamner EF trop rapidement.

Les moins

  • Vainqueur à trois reprises en 2023 dont une étape du Giro, Magnus Cort Nielsen, qui rejoint Uno-X, était un coureur important.
  • ÎMalgré ses qualités et son succès sur le Giro en 2019, Richard Carapaz ne semble plus en mesure de gagner un grand Tour. Le Colombien est inférieur à Pogacar ou Vingegaard.
  • Depuis la crise liée au Covid, EF possède des moyens financiers moins importants. Elle lutte donc pour se maintenir en World Tour.

Les mouvements

Arrivées : M. Beloki (MMR Cycling Academy), Costa (Intermarché-CircusWanty), Nerurkar (Trinity-Racing), Rafferty (Hagens Berman Axeon), Rootkin Grey (Saint-Piran), Ryan (Jumbo-Visma Dévelopment Team), Sweeny (Lotto Dstny), Todome et Valgren (EF EducationNippo Development Team), Van der Lee (Willebrord Will Vooruit)

Départs : Amador, Quinn, Caicedo et Camargo (Petrolike), Cort Nielsen (Uno-X Pro Cycling Team), Eiking, Keukeleire (retraite), Kudus, Scully, Shaw, Van den Berg (Team dsm-Firmenich PostNL), Wisniowski

À LIRE AUSSI : toute l’actualité d’EF Education

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi