mercredi 21 février 2024

Cyclisme : les 10 coureurs qui ont fait 2023

À lire

Chaque fin de saison est l’occasion de faire le bilan d’une année unique. Quels coureurs ont réussi à marquer les esprits en 2023 ? La rédaction distribue ses récompenses.

Le Meilleur Leader : Tadej Pogacar

Avec 17 victoires, Tadej Pogacar a confirmé son statut de leader chez UAE Team Emirates. Le Slovène est devenu un véritable patron capable de mener seul la destinée de son équipe et cela a pu se vérifier sur le Paris-Nice, qu’il a remporté, mais également sur les Classiques comme le Tour des Flandres, l’Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne ou encore le Tour de Lombardie. Sans une blessure au poignet, difficile de ne pas croire qu’il aurait pu rivaliser plus sur le Tour de France. Un Tour qu’il termine à la 2ème place, mais avec 2 succès d’étapes.

À lire aussi : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag spécial

Le Meilleur Des Grands Tours : Sepp Kuss

Vainqueur surprise du Tour d’Espagne devant ses coéquipiers Vingegaard et Roglic, Sepp Kuss aura été l’homme des grands Tours en 2023. Déjà présent sur le Giro pour aider Primoz Roglic dans sa quête réussie de maillot rose puis sur les routes du Tour pour valider un nouveau Tour de Jonas Vingegaard, l’Américain a su saisir sa chance sur les routes espagnoles pour s’offrir une saison de rêve et un premier grand Tour à son palmarès.

Ses 14ème et 12ème places sur le Giro et le Tour démontrent sa capacité à se transcender. D’autant plus qu’une vilaine chute avant l’arrivée sur Paris aurait pu contrarier ses plans. Impressionnant.

Le Meilleur Grimpeur : Jonas Vingegaard

Dès que la route se met à grimper, Jonas Vingegaard fait valoir ses qualités. Le Danois a dompté tous ses adversaires et notamment sur le Tour de France que ce soit dans les Pyrénées, les Alpes et même les Vosges. A en écœurer Pogacar, notamment lors de l’étape de Combloux avec un chrono impressionnant. Sur la Vuelta, il a confirmé qu’il était le meilleur sur le Col du Tourmalet. Ses victoires sur le Critérium et le Tour du Pays basque l’avaient déjà démontré. Pour ceux qui en doutaient encore.

Le Meilleur Sprinteur : Jasper Philipsen

Depuis qu’il est arrivé chez Alpecin-Deceuninck, Jasper Philipsen n’a eu de cesse de monter en puissance. Le Tour de France étant le chef d’œuvre de sa saison avec 4 victoires en juillet. Maillot vert et vainqueur du classement par points, le Belge a pu compter sur un grand collectif, mais il se savait attendu. Il a répondu présent. Ses 19 victoires au total le prouvent, il a été présent d’un bout à l’autre de la saison.

Le Meilleur Des Classiques : Mathieu Van Der Poel

Si Tadej Pogacar n’a pas démérité sur les Classiques, difficile de ne pas mettre en lumière les victoires de Mathieu Van der Poel cette saison en accrochant à son palmarès Milan-San Remo et surtout Paris-Roubaix, avec à chaque fois des scénarios maîtrisés. Avec déjà deux Tours des Flandres au palmarès, il ne lui manque que deux Monuments à aller décrocher avec Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Même s’il aura l’occasion de le tenter avec le maillot arc-en-ciel sur le dos en 2024.

Le Meilleur Français : Christophe Laporte

Le Français a confirmé tout son potentiel après avoir brillé en 2022 avec notamment une victoire d’étape sur le Tour. Cette saison, il a réussi à décrocher deux Classiques World Tour avec Gand-Wevelgem et A Travers

les Flandres. Sur le Critérium du Dauphiné, il s’est offert deux bouquets. Avant de revêtir le maillot de champion d’Europe sur route. Une première historique.

La Déception De La Saison : Richard Carapaz

En passant chez EF Education-EasyPost, Richard Carapaz avait une formation entière dédiée. Mais le champion olympique n’a pas réussi à marquer les esprits. Sur les plus grandes courses du calendrier, il n’a pas pesé et, sur le Tour de France, son grand défi de l’année, il a dû quitter ses coéquipiers dès la 2ème étape après une chute et une fracture à la rotule gauche. Une saison à oublier pour l’ancien vainqueur du Giro 2019.

La Révélation De La Saison : Joshua Tarling

A 19 ans, le Britannique n’a pas tardé à faire parler de lui pour sa première saison chez INEOS Grenadiers. Il a impressionné par ses qualités de rouleur en remportant notamment le titre de champion d’Europe du contre-lamontre devant Bissegger et Van Aert. Auparavant, il s’était offert le titre en Grande-Bretagne. Le plus jeune champion britannique sur le chrono. Il a continué à progresser avec une médaille de bronze sur le chrono des Mondiaux derrière Evenepoel et Ganna. Il terminera sa saison avec une victoire sur le Chrono des Nations.

Le Coéquipier De La Saison : Primoz Roglic

Dans une formation Jumbo-Visma où le leadership s’est vite partagé avec Vingegaard, Primoz Roglic a joué les coéquipiers de luxe sur le Tour d’Espagne. Auparavant, il n’avait pas manqué de gonfler son palmarès avec des victoires sur Tirreno-Adriatico, le Tour de Catalogne, le Tour de Burgos, le Tour d’Emilie et surtout le Giro. Se sachant sur le départ à la BORA-hansgrohe, le Slovène n’a pas contrarié les plans de son équipe, se contentant d’une 3ème place sur le Tour d’Espagne, tout en aidant Sepp Kuss.

L’eternel De La Saison : Rui Costa

A 37 ans, le champion du monde 2013 a prouvé qu’il était capable d’aller gagner de belles courses. Du Trofeo Calvia en janvier à la Japan Cup en octobre, il a regoûté aux podiums. Chez Intermarché-Circus-Wanty, il a été le coureur le plus en vue avec 5 victoires et notamment une étape sur le Tour d’Espagne. Une première. Aujourd’hui devenu l’un des coureurs les plus expérimentés du peloton, le Portugais tentera de confirmer sa forme retrouvée malgré les années sous le maillot de l’équipe américaine EF Education-EasyPost.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi