samedi 2 mars 2024

Cyclisme : les petits gars d’Auber font de la résistance

À lire

St-Michel-Mavic-Auber93 dispute sa 31ème saison. Deuxième structure française la plus ancienne derrière AG2R, elle se porte parfaitement bien. La saison a été solide et les objectifs pour 2024 sont nombreux.

St-Michel-Mavic-Auber93 est dans le peloton depuis de nombreuses années et elle n’est pas prête de laisser sa place. La structure traverse les années et reste jeune pour le plus grand bonheur de son directeur sportif Stephan Gaudry :

« On a réalisé une saison solide avec une victoire à la clé. Si on regarde le classement des équipes, on finit 56ème et parmi les meilleures équipes continentales. Certains diront que l’on n’a pas beaucoup de victoires (1, la 2ème étape du Tour de Bretagne avec Rudy Barbier, Ndlr) , mais on a eu quelques places d’honneur, ça veut dire qu’on était présent, on s’est montré. »

Lorsqu’une nouvelle saison arrive, on remet les compteurs à zéro, les garçons de Stephan Gaudry vont donc devoir repartir au combat tout en gardant la confiance acquise la saison dernière. Ce sera avec une équipe bien différente puisque 60% de l’équipe 2023 a été renouvelée, certains membres ont logiquement attiré l’attention de grosses équipes, Thomas Gachignard a signé chez TotalEnergies et Nicolas Debeaumarché chez Cofidis. C’est une belle récompense pour eux, mais aussi pour l’équipe.

À LIRE AUSSI : toute l’actu vélo sur notre site internet

« La Coupe de France, une compétition que l’on affectionne avec des courses variées et très ouvertes »

C’est le lot de toutes les équipes continentales de perdre leurs meilleurs éléments et à Auber on est habitué, on est surtout content pour les coureurs repérés. Le plus important, c’est que la cellule recrutement a parfaitement travaillé et que les partants ont été bien remplacés. Stephan Gaudry en est convaincu :

« Cabot a remplacé Debeaumarché, Delettre a remplacé Gachignard. Lucas Beneteau, on l’a eu en fin de saison. Il a pu se mettre dans le bain plus rapidement. Alexandre Delettre est un ancien de Cofidis qui vient se relancer dans un contexte où il aura moins de pression et prendra donc peut-être plus de plaisir, il sera plus détendu dans son travail. L’objectif sera de créer des ouvertures pendant les courses, viser les classements intermédiaires. On avait à cœur d’avoir un sprinteur dans l’équipe. »

« A travers ces recrutements, nous sommes parfaitement dans notre philosophie qui est de donner leur chance aux jeunes, les faire passer professionnels et relancer des coureurs, mais nous aurons des lacunes en montagne, il nous manque un pur grimpeur. L’un de nos grands objectifs de la saison est la Coupe de France, une compétition que l’on affectionne avec des courses variées et très ouvertes. »

Depuis onze ans chez St-Michel-Mavic-Auber93, on ne mise pas que sur les hommes. Les dirigeants ont monté un projet double, ils ont voulu développer les deux équipes masculine et féminine de façon équitable. Un projet très intéressant et qui mériterait d’être mis en place dans toutes les équipes.

Les mouvements

Arrivées : Beneteau (SCO Dijon-Team Matériel-Velo.com), Breuillard (AVC Aix-enProvence), Cabot (TotalEnergies), Corkery (CC Etupes), Delettre (Cofidis), Lecroq (Philippe Wagner Cycling)

Départs : Barbier et Devaux (Philippe Wagner/Bazin), Debeaumarché (Cofidis), Gachignard (TotalEnergies), Maldonado et Maurelet (retraite), Rapiteau (Dinan Sport Cycling)

À LIRE AUSSI : toute l’actu du team normand ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi