jeudi 23 mars 2023

Cyclisme : quand les pros ne veulent plus du World tour

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Chaque année, de nombreux coureurs abandonnent leurs rêves de carrière professionnel pour repartir dans le monde des amateurs. Petit d’horizon de ces cyclistes qui, par choix ou par obligation, tentent de se relancer loin des lumières du World Tour. Entretien réalisé pour Cyclisme Magazine et Le Quotidien du Sport.

Le cyclisme professionnel est un monde qui peut rapidement virer au cauchemar pour certains coureurs au moment de voir leurs contrats se terminer. A chaque intersaison, on peut le constater et la disparition de B&B Hotels a clairement mis en difficulté de nombreux « Glazmen » qui ne pensaient pas devoir repasser par la case amateurs.

Si Quentin Jauregui (lire son interview) avait déjà pris sa décision avant les problèmes financiers de l’équipe bretonne, d’autres ont subi les évènements pour se retrouver dans l’obligation de redescendre de plusieurs niveaux pour retrouver une équipe.

C’est notamment le cas d’Alexis Gougeard. A bientôt 30 ans (le 5 mars), l’ancien vainqueur d’étape sur la Vuelta 2015 portera les couleurs du VC Rouen 76 avec l’ambition de retrouver un contrat professionnel en 2024. Tout comme son jeune coéquipier Alan Boileau (23 ans) qui profitera de cette année 2023 pour recharger les batteries également au VC Rouen 76 avant de tenter sa chance sur le marché des transferts dans un an.

Mais ils ne sont pas les seuls anciens de B&B Hotels à repasser par la case amateurs. Adrien Lagrée courra cette saison pour Sosajun espoir-ACNC, alors que Jérémy Lecroq portera les couleurs de Philippe Wagner Cycling, mais surtout l’ancien espoir Maxime Chevalier qui sera chez Laval Cyclisme 53 pour se reconstruire.

Gougeard et Boileau au VC Rouen 76

Dunkerque Grand Littoral aura fier allure en 2023 avec Jauregui, mais également l’ancien coureur professionnel de la Groupama-FDJ et d’UAE Team Emirates, Alexys Brunel, qui avait surpris son monde, l’année dernière, en quittant sa formation World Tour en cours de saison pour changer de direction et se lancer dans le triathlon à 24 ans.

Il y retrouvera l’ancien coureur de la Bingo Pauwels Sauces WB Development Team, le Belge Audric Leleu. Certains coureurs ayant réussi une carrière honorable ont également décidé de replonger dans le monde amateur. A 30 ans, Clément Carisey quitte Roubaix-Lille Métropole pour le club amateur de Charvieu Chavagneux Isère Cyclisme pendant que Yoann Paillot (31 ans) portera les couleurs du Morbihan Fybolia GOA après St-Michel-Auber93.

A l’étranger, cela peut se vérifier aussi, à l’image de l’ancien champion de Colombie U23 et l’un des meilleurs grimpeurs du Tour de Pologne 2021, Daniel Arroyave, qui n’a pas réussi chez EF Education-EasyPost et qui après deux ans repart en Colombie chez Orgullo Paisa.

Un changement de carrière forcé ou brutal

Le Suisse Nicolò De Lisi est aussi un jeune coureur qui repart au plus bas avec la formation Hopplà-Petroli Firenze-Don Camillo après avoir été chez le Team Corratec, alors que le Norvégien Iver Skaarseth n’a pas confirmé chez Uno-X Pro Cycling Team et portera le maillot de la formation américaine du Team Above & Beyond Cancer Cycling p/b Bike World.

Les Néerlandais Corné van Kessel et Joris Nieuwenhuis ont quitté le World Tour et respectivement Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux et le Team DSM pour rejoindre des équipes inconnues, le Team Deschacht-Group Hens-Containers Maes et l’équipe Baloise-Trek Lions.

Enfin, pour terminer, le Sud-Africain Reinardt Janse van Rensburg n’est pas un inconnu pour les fans de cyclisme grâce notamment à ses 6 participations sur le Tour de France, mais aussi de belles victoires comme sur le Tour de Langkawi en 2016. L’ancien champion sud-africain 2017 et 2022 sera aux Etats-Unis cette année avec le Denver Disruptors, après une dernière année chez Lotto-Soudal.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi