jeudi 25 avril 2024

Cyclisme : qui a le plus beau maillot ? Groupama-FDJ top, UAE Team Emirates très limite…

À lire

De manière générale, le look des tenues des équipes du World Tour s’améliore saison après saison. Il faut dire qu’on partait de loin avec un florilège de fautes de goût ! Désormais plus sobres et identifiables, les maillots tendent aussi à mettre en avant des sponsors titres qui ne sont plus noyés sous une avalanche d’autres marques. Et ça, ça change tout. Ou pas. Selon les goûts.

On aime

Groupama-FDJ

Comme l’an passé, dans la continuité et avec le seul changement du partenaire cycles (Wilier Triestina remplaçant Lapierre), il est notre préféré. Sans être trop cocorico, le fond bleu, les inscriptions blanches et les petits rappels rouges sur les logos des deux co-sponsors titres rappellent de manière évidente, sans trop en faire non plus, le drapeau français.

Visma Lease a Bike

Agu, le concepteur néerlandais des tenues, a osé la référence aux abeilles ou aux frelons, le surnom des coéquipiers de Van Aert, avec des motifs de nids d’abeille, sur le bas du maillot. En passant de Jumbo à Lease a Bike, le design ne perd pas au change et permet un maillot [ 10 ] CYCLISME MAGAZINE N°23

presque tout jaune, avec un cuissard noir qui met en valeur les inscriptions de la même tonalité. Eu égard à la large présence de jaune, on peut imaginer qu’un maillot spécial Tour de France sera conçu avant cet été…

Movistar

L’équipementier espagnol Gobik est toujours aux affaires avec le bleu roi dominant et des nuances dégradées plus foncées jusqu’au cuissard. Le M de Movistar simplifie le message et permet une identification instantanée. Une valeur sûre.

Arkéa-B&B Hotels

Conçue par Ekoï, pour les hommes, par Speed LM, basée à Plumeret, en Bretagne, pour les femmes, les tenues de la formation française ont légèrement évolué même si le rendu rouge et noir est identique, avec toujours la même sobriété. En changeant de sponsor, Samsic remplacé par B&B Hotels, mais demeurant sur les manches des maillots sous le liseré tricolore, la tenue reste homogène et très identifiable. Aucune faute de goût ne vient gâcher l’ensemble.

Cofidis

La continuité caractérise le look des Cofidis avec un seul changement notable avec l’arrivée d’un nouvel équipementier, Mobel (basé à Murcie, en Espagne) à la place de Van Rysel. Le blanc atténue l’impression rouge et noir qui aurait pu se confondre avec Arkéa-B&B Hotels et rend l’ensemble moins aride au premier regard. Présent sur les cuissards, le marquage Corima, spécialiste tricolore de la roue carbone, renvoie au groupe Look, un des partenaires de l’équipe. Plutôt originale, l’inscription verticale du sponsor titre est d’une réelle efficacité visuelle.

Astana Qazaqstan

En quittant ses tenues Giordana pour enfiler celles de Biemme, la formation de Cavendish est restée fidèle aux stylistes italiens tout en faisant fortement évoluer son look. Sous un haut inchangé, une couleur bleue classique de l’équipe, le bas du maillot est ainsi agrémenté d’un dessin abstrait de montagnes à l’identique du maillot spécial édité pour le dernier Tour. Le bleu dominant est valorisé par les liserés de couleurs arc-en-ciel présents au cou et en extrémité des manches.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag

On aime, mais…

Alpecin-Deceuninck

On ne change pas un… look qui gagne ! Il n’y a aucun changement notable pour un maillot bleu, sur cuissard noir et le bandeau Alpecin en rouge.

Bahrain-Victorious

Pas grand-chose d’original à signaler sur ce nouveau modèle blanc et bleu turquoise qui tranche avec le rouge et orange de la saison passée, sinon l’inscription #rideforGino, en rouge sur le buste, en hommage à Gino Mäder, ancien coureur de l’équipe tragiquement disparu en juin à l’âge de 26 ans.

Decathlon AG2R La Mondiale

Il y avait sûrement mieux à faire avec l’arrivée de la marque préférée des Français sur le maillot de la formation de Vincent Lavenu, ainsi que sa marque Van Rysel. Réalisée par l’équipementier savoyard Rosti, la tunique bleue et blanche est accompagnée d’un cuissard noir quand il était marron la saison passée. Trois couleurs seulement cohabitent, le noir du cuissard et de l’inscription AG2R La Mondiale, le bleu historique de Decathlon, du haut du torse, celui plus foncé d’AG2R sur les bras, le blanc du ventre et de l’inscription du nouveau co-sponsor titre.

Jayco AlUla

Le rouge fait irruption sur les maillots de la formation australienne pour un look très renouvelé qui fait encore la part belle au bleu foncé, des cuissards et des manches, du bleu clair sur le torse, avec Jayco et AlUla en blanc.

On aime moins

TotalEnergies

L’arrivée d’Enve comme partenaire cycles, à la place de Specialized, n’a pas poussé le designer à changer la logique d’un maillot composé autour du sponsor titre. Les nuances de bleu, orange, jaune et vert, reprises sur les épaules, les bras, jusqu’au cuissard, n’ont pas la force évocatrice souvent suscitée par des motifs et des couleurs moins bigarrées.

Intermarché-Wanty

Blanc, bleu et jaune restent les couleurs de la formation belge, mais la présence du rouge d’Intermarché et de Wanty, du liseré orange sur les manches nuit à l’harmonie générale et transforme le maillot conçu par l’équipementier américain Verge Sport en panneau publicitaire des années 90. Trop d’inscriptions noient les deux co-sponsors titre dans la masse et le jaune est bien trop fade pour faire ressortir le tout. Le bleu marine des cuissards aurait mérité un maillot moins fourre-tout.

Soudal-Quick Step

Avec le bleu-blanc-rouge dominant, et le portrait de Napoléon sur les épaules, on croirait une équipe française ! Castelli, le concepteur italien, a modernisé son design avec les mêmes coloris, mais aurait gagné à intégrer les cuissards dans la même lignée. A défaut, leur noir ne permet pas de mettre en valeur le bleu foncé du bas de maillot. Heureusement, le bandeau rouge sur le torse attire un peu l’œil.

EF Education-EasyPost

Le rose et… le jaune sont censées transcender le noir des sponsors titre sauf que l’inscription EF agrémentée de motifs circulaires est difficilement décryptable. Si Rapha a intégré des éléments graphiques jaunes pour sublimer le rose, on craint que cette fusion des couleurs n’atteigne pas son but. Dans ce tableau qui se veut avant-gardiste, on ne comprend pas le retour aux chaussettes blanches (et non roses comme la saison passée).

BORA-hansgrohe

Réalisées par l’équipementier italien Sportful, la formation autrichienne accentue sa tonalité verte hansgrohe en y ajoutant une touche jaune sur l’épaule et le bras gauches, avec un dégradé de vert, tout en nuance, jusqu’au foncé pour mieux identifier les marquages blancs. Les cuissards également verts donnent l’impression d’une combinaison et ne laissent aucune accroche possible à tous ceux qui n’aiment pas la couleur de l’espoir.

Lidl-Trek

L’enseigne allemande de supermarchés qui a fait son entrée dans le peloton aux côtés de Trek cet été sur le Tour poursuit sa collaboration avec l’équipe américaine. L’association des deux logos n’étant pas très heureuse, le fabricant a compensé en insistant sur le bleu foncé et le jaune chers à Lidl. Forcément au détriment de Trek…

DSM-Firmenick PostNL

On n’aime pas du tout l’association du orange et du bleu imposée par l’arrivée de PostNL, sur un fond blanc qui rend le tout assez fade. Avec l’orange, le noir aurait été plus adapté. A défaut, on souhaite que les deux bandes distinctives Keep Challenging tracent la route de Romain Bardet et Warren Barguil.

UAE Team Emirates

Avec le blanc et le noir, et un peu de rouge pour surligner la présence d’Emirates, la formation de Pogacar fait dans la simplicité. Peu d’effets de couleur sinon un rappel au drapeau des Emirats Arabes Unis sur le ventre donc très peu visible en course.

INEOS Grenadiers

Beaucoup de changements dans les partenaires de la formation britannique ont amené l’Espagnol Gobik (qui a remplacé Bioracer) à modifier la conception d’une tenue aux couleurs qui vont de l’orange au noir en passant par le rouge central. Avec le noir des cuissards, tous les marquages blancs ressortent bien, peut-être la solution pour des sponsors ainsi plus visibles. Car le maillot, lui, manque de luminosité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi