mardi 11 mai 2021

Dans les roues de Primoz Roglic, vainqueur de la Vuelta 2020

À lire

Longtemps leader du dernier tour de France, Primoz Roglic a dû s’incliner sur le fil contre son compatriote Pogacar. Le numéro 1 mondial 2019 et 2020, qui s’est rattrapé en gagnant un 2ème tour d’Espagne de suite. Il pu compter sur son clan pour recharger les batteries avant d’attaquer 2021.

Lora Klinck sa compagne

Lora Klinc (30 ans), son épouse, est la première supportrice de Primoz Roglic. Elle s’investit énormément auprès de son mari et n’hésite d’ailleurs pas à faire des sorties médiatiques pour le défendre quand c’est nécessaire. Ils sont, depuis le printemps 2019, les heureux parents de Lev, un petit garçon. Elle a même écrit un livre, « Kilometer Zero », l’idée lui étant venue de prendre des notes et de livrer son ressenti en regardant la 9ème étape de la Vuelta 2019.

Andraz Pograjc son ami d’enfance

Ils ont grandi ensemble. À 100 mètres l’un de l’autre, dans un hameau du petit village (1200 habitants) de Kisovec en Slovénie. Andraz Pograjc, ancien sauteur à skis (il a raccroché en 2019), n’hésite pas à aller encourager, au plus près, son ami d’enfance. Lors du Tour de France 2020, il n’a pas hésité à courir à ses côtés, avec la tenue de son équipe !

« Je n’arrive pas à tenir très longtemps, il va trop vite pour moi ! Le premier jour, j’ai eu le temps de lui crier que je n’aurais raté pour rien au monde ces moments où il est en jaune. Sinon, je braille seulement : « Go ! Go ! Go ! » », a-t-il expliqué à l’un de nos confrères.

Bogdan Fink son premier directeur sportif

Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a commencé que tardivement le cyclisme car il faisait du saut à skis dans un premier temps. Après une blessure, il se rééduque en faisant du vélo, et c’est le déclic. Le directeur sportif de l’équipe Adria Mobil accepte de lui faire passer les tests qu’il réussit haut la main. « On lui a fait passer divers tests. Jamais personne n’avait atteint son niveau », expliquait Bogdan Fink, l’homme qui lui a ouvert les portes du cyclisme.

« On a subi beaucoup de pression de la part de nos dirigeants nous disant qu’on était fous de recruter un coureur anonyme et inexpérimenté. La presse pensait que nous avions perdu la tête ».

Domen Novak son ancien coéquipier

Coéquipier lors de ses débuts chez Adria Mobil, Domen Novak (25 ans), qui évolue désormais chez Bahrain-Victorious. Il a toujours senti la graine de champion en Primoz Roglic. « Dès sa première victoire sur le Tour, j’ai pensé qu’il pourrait un jour gagner cette épreuve ».

Très proche de lui, le champion de Slovénie 2019 a guidé Roglic dans ce monde qui était pour lui inconnu. Il a découvert la vraie personnalité d’un homme qui se veut mystérieux. « Il est un peu réservé, mais quand il vous connaît et qu’il vous fait confiance, c’est une personne formidable et plus détendue. On rit et on blague beaucoup avec lui »

Anita et Polde Roglic ses parents

Anita et Polde Roglic (respectivement assistante dans un cabinet dentaire et ouvrier) suivent leur fils dans toute ses aventures. Lors du Tour de France, ils s’étaient cachés dans la foule, en toute sobriété (tee-shirt noir figurant une roue de vélo à ailes d’ange) pour l’encourager. Ils avaient les yeux rivés sur l’écran géant pour voir les prouesses de leur fils, alors maillot jaune.

Mattia Galli, son agent

Pour l’aider et le guider dans sa carrière, Primoz Roglic peut compter sur son agent Mattia Galli. « Primoz est un mec intelligent et fort au mental. Il est entré dans la carrière sur le tard, mais son apprentissage n’est pas terminé. Luimême en a conscience, après jusqu’à où peut il aller, je ne sais pas », avait-il déclaré en 2018. Maontenant il le sait.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img