mardi 25 juin 2024

Dépassé, Noël Le Graët, doit-il laisser sa place dès maintenant ?

À lire

À la tête de la Fédération Française de Football depuis 10 ans, Noël Le Graet semble ne plus avoir l’énergie pour diriger la plus grande organisation française en matière de licenciés. Les derniers remous entre la FFF et l’Équipe de France ont sonné la dernière cloche d’un mandat difficile. À cela s’ajoute un divorce avec le foot amateur. Il faut rappeler que la dotation de 1 500€ fut une belle fumée sans feu. En effet, les ballons de premier prix chez Nike ont tenu quelques jours. Le temps du départ serait le bienvenu.

Mais que fait le Président de la Fédération Française de Football ? Sa dernière déclaration en date, dans les colonnes de l’Équipe sonne comme un affront au meilleur joueur des Bleus, Kylian Mbappé.

Inflexible, le Président de la 3F a tiré tout droit et mis en demeure le clan Mbappé sur la situation avec les sponsors de la Fédération. Plus globalement, la politique de la Fédération Française de Football, dans un football qui vit mal, semble à des années lumières de la situation actuelle. Même si quelques réformes ont vu le jour avec la création d’un statut de licence volontaire.

Une autre réforme sur les Licences techniques/Régionales devrait entrer en application, avec la possibilité de prendre en main la politique sportive de deux clubs différents. Cependant, la FFF a beaucoup de mal à proposer une évolution du football : les arbitres, l’accompagnement des bénévoles, les formations de CFF…

La FFF et l’Équipe de France, un conflit qui dure depuis 2018

Dans une enquête lourde de sens on apprenait notamment que le personnel de la Fédération n’est plus la bienvenue auprès du groupe France !

D’autant plus vrai que certaines décisions et façons de faire ont crispé les Bleus pendant le mondial. Aujourd’hui encore, le personnel de la Fédération a encore de nombreuses difficultés avec la sélection nationale.

Dans cette perspective, la place de Noël Le Graet est particulière. Très proche du sélectionneur, le Président garde du crédit aux yeux des Bleus. Même si son grand âge et ses déclarations depuis deux ans ont fragilisé la confiance avec le groupe.

La FFF est-elle encore lucide pour conduire le foot français ?

Plus globalement, la FFF semble en retard sur toutes les évolutions du football. Si la prochaine saison 2022-2023 n’effacera pas le degré de violence de ces derniers mois, la lucidité des instances a manqué. Ce sont en outre des symboles plutôt que des mesures concrètes qui ont été décidées. De quoi alimenter l’écart entre les terrains et les bureaux de la FFF…

Le foot français a vécu deux années de galère. Entaché par le scandale des droits TV et des bisbilles au sein de la première fédération sportive de l’Hexagone. Alors que le foot amateur connaît une grave crise majeure dans toutes ses composantes, jamais, les clubs n’ont été si éloignés de leurs instances.

Système D pendant le Covid, manque de soutien financier, absence de réponses aux attentes du foot amateur pour structurer les clubs.. les dossiers s’accumulent.

À quelques mois de la Coupe du Monde 2022, la FFF serait heureuse d’un excellent parcours des Bleus, très enrichissant financièrement. Pourtant, le titre de champion du monde n’a pas donné lieu à de nouvelles aides pour le foot populaire.

Le flou complet de Noël Le Graet sur Deschamps et Zidane

La dernière Interview dans l’Équipe a laissé place à un autre propos de la part du patron de la 3F, le futur sélectionneur. Didier Deschamps, lui-même n’a pas décidé de son avenir en entretenant le flou. Pour Le Graet, le choix n’est pas plus simple.

Si, il a longtemps évoqué Zinedine Zidane comme une évidence, voilà que le Président de la FFF a donné la prochaine destination de l’entraineur du Real Madrid : le PSG. Une info qui a suscité de nombreuses critiques. Un moyen de noyer le poisson jusqu’à la fin de la Coupe du Monde 2022. Ce sera l’heure du bilan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi