jeudi 2 février 2023

Didier Deschamps prolongé, vraie ou fausse bonne idée ?

À lire

Il n’y avait quasiment aucune surprise lorsque Didier Deschamps s’est présenté à l’Assemblée Générale de la Fédération Française de Football (FFF). Le sélectionneur des Bleus a été reconduit pour 4 années supplémentaires dans sa fonction. Sous une salve d’applaudissement, Deschamps sera resté à la tête des champions du monde 2018, 14 ans. Trop long ?

C’était une surprise sans doute pour tous les membres du COMEX. Pas forcément pour Le Graet et Deschamps qui ont officialisé la prolongation du sélectionneur des Bleus et finaliste de la dernière Coupe du Monde. Si le Président de la FFF proposait un bail de deux ans renouvelable, c’est le sélectionneur qui a eu le dernier mot.

En effet, DD a obtenu gain de cause avec 4 ans de plus jusqu’à la Coupe du Monde 2026. Une prolongation avec de nombreux sous-entendus et pas forcément le meilleur du monde. En tout cas, cette prolongation devrait fracturer un peu plus les pros et les anti-Deschamps, car 14 ans à la tête des Bleus, c’est long, très long.

Deschamps fait plier Le Graet avec 4 ans de plus

C’est finalement l’employé qui fait plier l’employeur. En outre, Didier Deschamps, du moins son entourage qui souhaitait une prolongation longue de 4 ans supplémentaire. L’équivalent d’un mandat d’un Président américain.

DD et Le Graët se sont vus le 29 décembre dernier sans grande surprise. Une visite de courtoisie comme si le Roi invitait son assistant personnel dans sa demeure. À Guingamp, DD et Le Graët ont officieusement compris que la prolongation était actée. La question était le temps. Sauf que les paramètres étaient réglés depuis longtemps.

S’il y avait bien un faux suspense entre les deux hommes, c’était simplement pour laisser les journalistes en haleine et proclamer la bonne nouvelle à l’AG de la FFF.

4 ans de plus, 4 ans de plus pour un homme qui a quasiment tout gagné avec Les Bleus. Sauf l’Euro. Et Didier Deschamps a la rancune facile. Le sélectionneur des Bleus veut sa revanche à l’Euro 2024 (en Allemagne). Par ailleurs, il a une autre revanche à prendre : la Coupe du Monde 2026.

Deschamps a désormais les pleins pouvoirs pour mener les Bleus tranquillement vers l’Euro 2024 et la Coupe du Monde 2026. Sauf que l’impératif sportif pourrait aussi changer la donne.

4 ans, deux compétitions mais que faire en cas d’échec ?

Si Deschamps est comblé par sa prolongation, il y a un calendrier incontournable, celui des résultats. Que se passe t-il si Deschamps échoue à l’Euro 2024 ? C’est toute la question. En effet, déjà, à l’Euro 2020, le sélectionneur des Bleus s’est planté, sans pour autant changer sa communication ou se remettre en question. Et même si le passé récent lui a donné raison, on peut s’interroger.

L’avenir de Giroud, Griezmann, Dembélé, Pavard… il y aura forcément des ajustements de la part du sélectionneur, qui sera forcément très attendu après avoir obtenu ce qu’il souhaitait.

L’Euro 2024 en Allemagne sera le premier juge de paix de la nouvelle ère Deschamps. Daniel Riolo et RMC ont fustigé l’interview du Président de la FFF dans l’émission Bartoli Time. Les anti Le Graët – Deschamps ne dissocient pas le duo et préparent leurs armes.

Si le sélectionneur des Bleus échoue, il ne devrait pas rester à la tête des Bleus, car pour beaucoup, cette prolongation est politique : empêcher le meilleur joueur des Bleus d’accéder à la fonction.

Deschamps et Le Graët voulaient assassiner Zidane sportivement

Zizou attendra encore un peu. Deschamps n’est pas Zidane. D’ailleurs, ce dernier a réussi un exploit monumental en club avec 3 Ligue des Champions de suite. En peu de temps, Zizou a montré qu’il était un très bon entraineur. Le costume du sélectionneur lui irait bien, rêvent les apôtres du changement. Zidane sait gagner, mais peut-il faire bien jouer ? C’est la question de tous les observateurs.

En tout cas, l’ancien Ballon d’Or sait que le poste lui est promis mais seulement avec une nouvelle tête à la Fédération Française de Football. Zidane mérite le poste de sélectionneur même s’il faut encore attendre. Deschamps, lui, tout le monde le sait veut garder le poste pour battre tous les records et laisser son ancien numéro 10 vieillir…

On peut ajouter à cela une certaine aigreur contre Zizou. Si l’on regarde toutes les interviews de l’actuel sélectionneur sur Zidane, on sent comme un malaise… L’ancien capitaine des Bleus n’a pas de bonnes relations avec la légende madrilène et c’est tout le problème.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi