jeudi 2 février 2023

EF Education-Easypost : Carapaz, Uran et ça repart ?

À lire

Après une année 2022 compliquée et terminée à la 18ème place mondiale, les dirigeants de EF Education-Easypost ont sorti le chéquier pour s’offrir les services de l’un des meilleurs coureurs du peloton Richard Carapaz. L’équipe américaine peut-elle revoir ses ambitions à la hausse ?

En cette saison 2023, la formation américaine prend un net virage qui devrait lui permettre d’être présente pour jouer les généraux des grands Tours. Elle a, en effet, axé son recrutement sur des coureurs grimpeurs, qui ont animé les grands Tours ces dernières saisons. Education First a attiré dans ses filets le champion olympique, vainqueur du Giro en 2019, 2ème de la Vuelta en 2020 et 3ème du Tour de France en 2021 ; Richard Carapaz. Le coureur équatorien quitte INEOS-Grenadiers et retrouve ses compatriotes Jonathan Caicedo et Alexander Cepeda. Andrey Amador rejoint également l’équipe.

« Richard Carapaz entre parfaitement dans notre philosophie. Nous avions besoin d’un leader capable d’attaquer, d’être un guerrier, ce qu’est exactement Richard. Les autres recrues sont également dans cet état d’esprit » explique le manager Jonathan Waughters.

Uran en coéquipier de luxe ?

Même s’il est moins performant ces dernières années, Rigoberto Uran a prolongé son contrat jusqu’en 2024 et il sera un soutien précieux pour ses leaders notamment en montagne s’il retrouve ses meilleures sensations. Il n’a plus les jambes pour jouer une place au général, mais il peut faire des numéros en montagne. Transfuge de Quick-Step, Mikkel Honoré rejoint également EF. Un recrutement qui fait dire à Magnus Cort Nielsen que son équipe peut avoir des ambitions :

« Le recrutement a été important, mais on reste dans une certaine continuité car chaque recrue partage notre philosophie. Comme par le passé, l’équipe visera donc les Classiques ainsi que des victoires d’étapes dans les grands Tours et le général. » Si les recrues sont à leur niveau, EF pourrait rapidement dépasser allègrement son nombre de victoires (10) de la saison passée.

La recrue : Carapaz, l’atout grands Tours

Après des années dans l’ombre de ses leaders chez INEOS, Richard Carapaz est en pleine lumière depuis 2019. Il brille sur les trois Tours avec une victoire finale sur le Giro et de belles places d’honneur sur le Tour et la Vuelta. Son succès sur le Giro a été un déclic pour lui et lui a fait prendre conscience de son potentiel.

Un potentiel qui lui a également permis de devenir champion olympique à Tokyo. Ses performances ont suscité beaucoup de convoitises et après trois saisons chez INEOS, l’ancien coureur de Movistar (29 ans) a opté pour EF. Il y retrouve des compatriotes et d’anciens coéquipiers et avec lui l’équipe américaine devrait briller sur les grands Tours notamment.

Transferts

Arrivées : Amador et Carapaz (INEOS Grenadiers), De Bod (Astana), Honoré (Quick-Step)
Départs : Arroyave, Guerreiro (Movistar), Howes, Langeveld et Nakane (retraite), Morton, Valgren (EF Education-Nippo Development Team)

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi