samedi 8 octobre 2022

Egan Bernal : Après le Tour de France, le rêve de la Vuelta !

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

A 24 ans, le Colombien Egan Bernal, qui s’attaquait au Tour d’Espagne après avoir décroché le Tour de France et le Tour d’Italie, n’a pas attendu pour se forger une belle réputation et se construire un beau palmarès.

Premier vélo

A l’âge de 5 ans. Encouragé par son père, German, qui était le gardien de la Cathédrale de Sel de Zipaquira, il a tout de suite dû faire avec des routes montagneuses d’une ville située à 2600 mètres d’altitude. Son premier vélo était de couleur jaune. Tout un symbole.

Premier sport

Avant de briller sur la route, c’est en VTT que Bernal s’illustre avec brio. Il remporte de nombreuses médailles internationales et notamment lors dans les championnats du monde 2014 et 2015 où il décroche l’argent puis le bronze en cross-country juniors avec la Colombie.

Première équipe professionnelle

Conseillé par son directeur sportif de VTT, Pablo Mazuera, et l’ancien coureur Paolo Alberati, il signe chez Androni GiocattoliSidermec pour lancer sa carrière sur route en Europe. Il y passera deux saisons en 2016 et 2017 avec beaucoup de succès. Il y remportera le Tour de l’Avenir 2017 ou encore le Tour de Savoie Mont-Blanc la même année.

Première course professionnelle

En 2016, il découvre les routes européennes en France. Sa première course pro restera à jamais La Méditerranéenne en février. Il débutera par un contre-la-montre à Banyoles. Il y finira à une honorable 9ème place.

Premier grand tour

En 2018, il participe au Tour de France à la surprise générale alors qu’il aurait dû débuter sur le Tour d’Espagne. Mais son bon début de saison chez Sky obligera l’équipe britannique à changer ses plans. Il aidera notamment Geraint Thomas à remporter son Tour, tout en terminant à une belle 15ème place.

Première victoire en professionnels

Sur le Tour de Bihor, en Roumanie, il remporte la 1ère étape puis enlève le général devant son compatriote et collègue chez Androni Giocattoli-Sidermec, Rodolfo Andres Torres, et Matteo Fabbro.

Première victoire world tour

En 2018, il s’offre la 3ème étape du Tour de Romandie devant Primoz Roglic et Richie Porte, à Villars-sur-Ollon. Mais il finira à la 2ème place du général à 8 secondes du Slovène. Quelques semaines plus tard, il remportera le Tour de Californie devant Tejay van Garderen et Daniel Martinez.

Première victoire sur un grand tour

S’il a remporté le Tour de France 2019, Egan Bernal n’avait pas réussi à remporter la moindre victoire d’étapes lors de cette édition. Pour trouver trace d’une première victoire d’étapes, il faut attendre le Giro de cette année pour le voir remporter la 9ème étape à Campo Felice avec le maillot rose (il remportera aussi la 16ème).

Premier maillot distinctif

S’il a déjà connu le jaune ou le rose, c’est avec le blanc qu’il a d’abord été consacré. En 2016, il termine meilleur jeune de la Settimana internazionale Coppi e Bartali. Il enchaînera ensuite avec le classement du meilleur jeune sur le Tour de Trentin.

Première chute

En 2016, il chute lors de ses premiers championnats de Colombie sur route. Il n’aura pas de fractures, mais il aura quelques séquelles sur le visage et des coupures.

Premier titre national

En 2018, il remporte le titre de champion de Colombie du contre-la-montre devant Daniel Martinez et Walter Vargas.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi