jeudi 23 mai 2024

Elohim Prandi (PSG) a changé de statut

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Depuis plusieurs saisons, Elohim Prandi cherchait des matches références. Revenu avec la confiance au top de l’Euro 2024 et de la victoire des Bleus, le Parisien veut encore franchir des étapes pour s’installer au plus haut niveau.

Cette année, le joueur de Paris est l’homme de tous les paris. Que ce soit avec les Bleus ou le Paris Saint-Germain, Elohim Prandi a basculé dans une nouvelle ère. Le tout grâce à un but, mais quel but ! « Un geste pour l’histoire ! » Comme il aime à le définir. Le 26 janvier 2024, il égalise et permet à la France d’aller en prolongation de l’Euro face à la Suède (27-27) avant de décrocher un billet pour la finale (34-30).

« J’étais concentré, expliquait-il à son retour du Championnat d’Europe allemand. Je savais que c’était dans ma panoplie. Je l’avais déjà fait par le passé. J’étais surtout concentré et dans ma bulle. Je savais que l’on avait la capacité à le faire. Ça reste un shoot qu’on a dans sa palette. Maintenant, il fallait y croire. Ce n’est pas du hasard. C’est la réalité. Ça pouvait être 2 cm plus haut, ça ne retombait pas. »

« Ça pouvait être 2 cm plus bas et Palé (Palicka, le gardien suédois et coéquipier au PSG, Ndlr) aurait pu l’arrêter. J’aurais pu tirer hors cadre. Il y avait plein de scénarios au final. J’ai eu confiance en ma capacité de shooter et en ma précision. J’ai été performant sur ce coup-là. C’était cool par rapport à la situation. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du hand

« Prandi nous manque quand il n’est pas là »

Depuis, il a pris une autre envergure avec le PSG et l’équipe de France. Il est devenu un homme surveillé et un joueur craint de tous. Diminué à la cheville, au moment d’affronter Barcelone en Ligue des Champions, son absence sur le match aller s’est faite sentir. « Il joue très bien en attaque, mais aussi en défense, expliquait son coach Raul Gonzalez. C’est l’un de nos leaders. Il est très important surtout sur les tirs extérieurs. Il nous manque quand il n’est pas là. » A 25 ans, l’arrière parisien compte bien encore s’offrir de beaux succès aussi bien avec Paris qu’avec les Bleus.

« J’ai encore plus faim maintenant que j’ai décroché ce titre en janvier. J’ai toujours eu envie de décrocher des titres avec le PSG, surtout le titre majeur. Pour le coup, ça reste un objectif principal. En équipe de France, on part d’un stage pour une compétition. Au PSG, ça reste mon club et mon quotidien. C’est particulier. C’est le plus important à l’heure actuelle. » Et nul ne doute qu’avec une Ligue des Champions à son palmarès en fin de carrière, Prandi pourra se satisfaire du travail accompli. Surtout si c’est avec le PSG. On en prend le pari ?

L’info en plus

Pour le dernier match de Nikola Karabatic avec le PSG le 31 mai, l’international français aura les honneurs de l’Accor Arena qui sera pleine pour l’occasion d’un dernier match face au Pays d’Aix. « The Final Game » !

Transferts PSG 2024/2025

Arrivées : Yahia Omar (Veszprem, Hon.), Dani Baijens (Hambourg, All.)

Départs : Sadou Ntanzi (Tatabanya, Hon.), Yoann Gibelin (Nîmes), Dominik Mathé (Kielce, Pol.), N. Karabatic (retraite)

À LIRE AUSSI : toute l’actu du PSG Hand

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi