mardi 18 juin 2024

Equipe de France : les gagnants et les perdants du mois de mars

À lire

Retour sur le rassemblement de l’équipe de France, avec un bilan général, à travers les notes des joueurs.

8 jours de rassemblement et deux matchs. Trois mois après la finale de la Coupe du Monde, perdue aux tirs au but, l’Equipe de France est repartie vers une nouvelle aventure. Direction l’Euro 2024 pour les Bleus (la compétition se tiendra du 10 juin au 10 juillet en Allemagne).

Des retrouvailles pour la grande majorité (19 sur 23 étaient au Qatar), et un nouveau départ pour les 4 autres, qui s’est très bien passé, puisque les Bleus ont pris 6 points sur les 6 en jeu. Une victoire convaincant au Stade de France contre les Pays-Bas (4-0) et un succès en Irlande où tout le monde n’ira pas gagner.

Si tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, le bilan de ces 8 jours en Bleu n’est pas exactement le même pour tout le monde. Le Quotidien Du Sport distribue les notes et les bons points pour l’ensemble du rassemblement.

LES GAGNANTS

Mike Maignan (7) : ça fait déjà un bail que le portier du Milan AC est dans le groupe, et sans sa grave blessure en début de saison, il aurait fait partie des 23 Bleus pour la Coupe du Monde. Que ce soit face aux Pays-Bas, en arrêtant un penalty, ou à Dublin, avec un arrêt exceptionnel en toute fin de match, le nouveau n°1 a répondu présent et confirmé son statut.

Dayot Upamecano (6,5) : deux matchs presque parfait, avec un but à la clé contre les Pays-Bas. Son entente avec Konaté (qu’il a bien connu à Leipzig) est réglée comme du papier à musique. Il s’est aussi montré très intéressant balle au pied, pour casser des lignes.

Ibrahima Konaté (6) : comme le joueur du Bayern Munich, le défenseur de Liverpool a confirmé les belles choses entrevues pendant la Coupe du Monde. Solide physiquement, plutôt intéressant dans la relance, il forme, avec Upamecano,  un duo qu’il sera difficile de déboulonner.

Eduardo Camavinga (6) : aperçu au poste de latéral gauche contre la Tunisie à la Coupe du Monde, il nous avait laissé sur notre faim, convaincus qu’il serait plus utile au milieu. Titulaire à Dublin, après une bonne rentrée contre les Pays-Bas, il confirme les espoirs placés en lui septembre 2020, lors de sa première sélection.

A LIRE AUSSI : Jordan Veretout vers la sortie ?

Antoine Griezmann (7) : deux matchs pleins, dans un rôle de milieu relayeur qui lui va à merveille. Une valeur sûre.

Adrien Rabiot (6) : lui aussi est une valeur sûre chez les Bleus. Depuis qu’il a été rappelé par Deschamps, après avoir refusé d’être réserviste pour le mondial 2018, il n’a jamais déçu.

Kylian Mbappé (6,5) : avec deux buts et une passe décisive contre les Pays-Bas, le nouveau capitaine des Bleus a parfaitement tenu son rôle. Moins en vu en Irlande, où il avait souvent face à lui 3 joueurs pour le bloquer. Au delà de ses prestations, il a eu tout bon dans le discours, pour une première comme capitaine.

Randal Kolo Muani (6,5) : même s’il n’a pas marqué, parfois par manque d’efficacité, il a été un des grands gagnants de ce rassemblement. On l’a vu jouer en pivot, mais aussi accélérer, déborder et déstabiliser les défenses.

Moussa Diaby (6) : deux entrées en jeu convaincantes pour un des Bleus qui n’étaient pas au Qatar. Sa vitesse, son sens du jeu, sont apparus très intéressants et représentent une solution de plus pour Deschamps.

Benjamin Pavard (6) : de retour comme titulaire après une Coupe du Monde difficile (Deschamps l’a écarté juste après le premier match et ne l’a plus fait jouer la moindre minute), le joueur du Bayern a fait un match plein à Dublin. Si on aurait aimé le voir u peu plus offensivement, il a répondu présent en défense et a inscrit le but de la victoire, d’une superbe frappe.

ON ATTEND MIEUX

Jules Kounde (5) : il se fait de mieux en mieux à son rôle de lateral droit, mais on attend mieux d’un joueur évoluant à ce poste. Particulièrement dans l’apport offensif.

Théo Hernandez (5) : un match plutôt réussi contre les Pays-Bas, mais un autre complètement raté en Irlande. En difficulté défensivement, il n’a pas réussi grand chose offensivement.

Aurélien Tchouaméni (5,5) : en difficulté au Real, où il joue moins, il a fait le minimum fae aux Pays-Bas et a perdu sa place au détriment de Camavinga, pour l’Irlande. Il semble en difficulté physique, ce qui n’est pas très étonnant pour un joueur qui a été longtemps blessé, après la Coupe du Monde.

LES PERDANTS

Kingsley Coman (5) : encore une fois, c’était déjà le cas à la Coupe du Monde, l’ailier formé au PSG s’est montré moins performant avec les Bleus qu’il ne l’est avec le Bayern. On peut aller jusqu’à penser que si Ousmane Dembélé revient en forme, il n’aura plus sa place dans le groupe…

Olivier Giroud (4) : la fin approche pour le vétéran des Bleus. Titularisé par Deschamps à Dublin, après une entrée correcte face aux Pays-Bas, il a été fantomatique. Du coup, on est encore plus dur avec lui, à froid, que dans l’après match.

ILS ONT PEU JOUE

Difficile d’évaluer le niveau des frères Thuram et Youssouf Fofana, qui ont très peu joué. Mais au moins, eux, ils ont eu le mérite de passer un peu de temps sur le terrain…

ILS N’ONT PAS JOUE

Ils n’ont pas joué la moindre seconde et ça peut leur coûter cher. Surtout pour Jordan Veretout et Axel Disasi, qui étaient à la Coupe du Monde. Arrivé en renfort après la blessure de William Saliba (comme Disasi a remplacé Wesley Fofana), Jean-Clair Todibo attend encore sa première sélection. Bien sûr, on n e peut pas noter Brice Samba (qui lui non plus n’est donc toujours pas international) et Alphonse Aréola.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi