jeudi 29 septembre 2022

Equipe de France : Mike Maignan, le gardien qui menace Lloris

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Club d’origine de Mike Maignan, le FC Villiers-le-Bel a permis à de nombreux jeunes joueurs de croire au rêve d’une carrière. Malgré certaines contraintes, la formation du 95 poursuit un gros travail sportif et éducatif qui se vérifie grâce à la réussite de nombreux joueurs devenus professionnels aujourd’hui.

Il fait la fierté de toute une ville et encore plus de tout un quartier. Natif de Cayenne, en Guyane, le portier international du Milan AC

Mike Maignan arrive à 8 ans en France, du côté de Villiers-le-Bel dans le 95. Au sein du quartier des Carreaux, le jeune Mike se retrouve rapidement du côté du Parc des Sports pour taper dans un ballon.

Au sein du JS Villiers-le-Bel, il grandit et s’épanouit en jouant simplement avec les potes de son âge, sans prétendre à une carrière professionnelle. Responsable de l’école de foot, Eric Campaner, a vu de nombreux jeunes s’épanouir grâce au football. « On veut d’abord inculquer des valeurs et permettre à nos jeunes de s’épanouir. On ne forme pas que des footballeurs, on forme aussi des hommes. C’est une belle reconnaissance que d’avoir des joueurs comme Mike Maignan qui réussissent à haut niveau. »

« Il revient jouer comme… Attaquant »

Aujourd’hui, le JS Villiers-le-Bel a laissé sa place au FC Villiers-le-Bel depuis 2018. Reparti d’en bas, le club val d’oisien se bat face à une concurrence de plus en plus féroce autour des jeunes talents. Mais, pour Eric Campaner, il est évident que Villiers possède de nombreux joueurs d’avenir, très souvent supervisés par les clubs voisins de Sarcelles, Saint-Brice et même l’Entente SSG.

« On espère à l’avenir garder tous nos jeunes talents. Car très souvent, ils partent dans d’autres clubs qui ont des équipes au niveau régional. Mais on sait que l’on possède la capacité d’offrir des conditions qui leur permettent de continuer à éclore chez eux, dans le club de leur ville. C’est compliqué, mais on se bat avec nos armes. On sait que le potentiel est là qu’il y a des éducateurs de qualité qui savent travailler avec nos jeunes. Il ne suffit pas de grandchose pour aller au-dessus. »

Mike Maignan très impliqué dans la vie de son club

« Et Mike Maignan n’est pas le seul à servir d’exemple. Ils sont de nombreux professionnels comme Axel Disasi (Monaco), Grejohn Kyei (Clermont), Scott-Beckam Kyei (Jeunesse Esch, Lux.), Kevin Farade (Annecy) ou encore Jordy Kalou (Paris 13 Atlético). « Il y a une transmission importante, révèle Eric Campaner. »

« Ils sont impliqués. Mike Maignan revient souvent nous voir et il joue tous les ans à la CAN des quartiers avec ses amis… comme attaquant. Mathys Tel est venu avec des cadeaux pour les jeunes ou encore Axel Disasi. Il y a une vraie volonté de continuer à soutenir le club. C’est aussi le cas de Siramana Dembélé qui travaille au FC Porto avec Sergio Conceiçao. Il est encore revenu cet été pour assister aux finales départementales de nos équipes. Il y a un réel engouement autour du FC Villiers-le-Bel. »

Avec quelques investissements comme un terrain synthétique supplémentaire au Parc des Sports, on pourrait améliorer l’accueil des jeunes. Car aujourd’hui à Villiers-leBel, le football n’est pas seulement devenu un moyen de s’échapper. C’est aussi un moyen d’expression pour de nombreux jeunes qui rêvent de devenir les futurs Mike Maignan.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi