lundi 26 février 2024

Equipe de France : Todibo, Aréola, Giroud… les tendances avant la première liste “post-Coupe du Monde” de Deschamps

À lire

Ce à quoi on peut s’attendre, un peu plus de trois semaines avant la première liste de Deschamps depuis la Coupe du Monde.

Finalement, peu de surprises sont à attendre de la première liste « post-coupe du monde » de Didier Deschamps, le 16 mars prochain. Jean-Clair Todibo peut quand même apparaître dans le groupe et Christopher Nkunku, tout comme Moussa Diaby y faire leur retour.

Aréola titulaire, Lafont en n°2

Hugo Lloris et Steve Mandanda faisaient partie des meubles. Le premier, appelé pour la première fois en 2008, détient le record de sélections avec 154 matchs joués sous le maillot frappé du coq. Steve Mandanda était sa doublure attitrée. Tous les deux ont décidé de mettre un terme à leur carrière internationale, ce qui pose la question de la succession.

Si pour le poste de numéro 1, Mike Maignan est tout désigné, il sera d’être trop juste pour rejouer avec les bleus lors du prochain rassemblement, la date de reprise du joueur ne cessant d’être repoussée. Pour le poste de numéro 2 à l’avenir et possiblement celui de n° 1 lors du prochain rassemblement, Didier Deschamps a donc plusieurs solutions possibles.

Le premier qui vient à l’esprit est Alban Lafont, auteur d’une deuxièle très bonne saison avec Nantes. Déjà sélectionné en bleu et donc familier avec le groupe, le gardien fait quasiment office de solution naturelle au poste de numéro 2, voir mieux à court terme pour pallier l’absence probable du portier milanais.

Vient ensuite Brice Samba, le portier du RC Lens auteur d’une excellente saison avec son club fait preuve d’une sérénité à toute épreuve et se pose donc en candidat naturel pour le poste de n° 2 ou 3 chez les Bleus. Toutefois, son manque d’expérience dans les compétition européenne joue contre le Lensois.

Parmi les autres candidats se trouve Illan Mesllier. Si le Breton est encore jeune et dépourvu d’expérience internationale (en dehoirs de ses matchs avec les Espoirs), ce jeune talent prometteur possède une excellente réputation en Angleterre et a l’étranger, au point que le Bayern Munich y a pensé lors du mercato hivernal pour remplacer Neuer. Le Morbihannais a de bonne chance de voir l’équipe de France dans le futur, mais cela reste sans doute un peu tôt pour lui.

Le sélectionneur peut enfin opter pour la stabilité, en privilégiant l’option Alphonse Aréola. Le portier depuis longtemps chez les Bleus connaît parfaitement la maison et même s’il n’est pas forcément titulaire en club, conserve une belle cote de confiance au près de Deschamps. Il serait étonnant de ne pas le voir dans la liste de mars. Un poste de n°1 pourrait même lmui être confié, pour supléer l’absence de Maignan.

Olivier Giroud en grand frère ?

En attaque, si Karim Benzema a pris sa retraine internationale, ce n’est le cas d’Olivier Giroud. Dans une récente interview, le joueur de 36 ans se dit prêt-à-rempiler pour les bleus, assurant que son histoire n’est pas encore terminée. Auteur de bonnes performances en Italie, son profil reste rare et sa présence pourrait faire du bien à l’équipe de France, ne serait-ce que pour accompagner les nouvelles venues.

A LIRE AUSSI : cette fois, ça sent la fin pour Olivier Giroud

Mais de nouvelles têtes comme Randal Kolo-Muani, Marcus Thuram et Christophe Nkunku ont fait leurs apparitions et sont en position de force pour prendre la suite du recordman de buts en sélection, à la pointe de l’attaque. Même si cela pousse le sélectionneur à repenser l’animation de ce secteur de jeu, autour de Kylian Mbappé. Martin Terrier pouvait également être un candidat sérieux à la succession de Giroud, avant de se blesser gravement et de voir sa saison se terminer prématurémennt.

Taulier de l’équipe de France en défense, le joueur de Manchester United a également pris sa retraite récemment à cause d’un corps plus fragile. Un départ qui intervient au moment où sa place de titulaire pouvait être remise en question. Homme de confiance et relais du sélectionneur sur le terrain (Varane était vice-capitaine) il va manquer aux Bleus. Sportivement, DD a toutefois déjà plusieueurs options, dont la plus sérieuse mène à Dayot Upamecano. Auteur d’une très bonne Coupe du Monde et de performances intéressantes avec le Bayern Munich, le joueur formé à Valenciennes (mais qui n’a jamais joué en France chez les professionnels) est le successeur désigné.

Jean-Clair Todibo pré-sélectionné

Si les noms de Saliba (auteur d’une grande saison avec Arsenal), Ikoné (qui a fait de belles apparitions à la Coupe du Monde), il ne faut pas oublier le possible retour de Presnel Kimpembe (même si ses performances actuelles, après une longue blessure, sont insuffisantes) et surtout, la potentielle sélection du Niçois Jean-Clair Todibo. Le défenseur de 23 ans, parti très jeune de Toulouse pour aller au Barça, où on ne lui fera jamais confiance, s’éclate à Nice où il s’affiche comme l’un des meilleurs centraux de Ligue 1. Il a été pré-sélectionné, ce qui prouve que Deschamps le suit. Mais lui non plus n’a pas d’expérience internationale et, sans des blessures chez ses concurrents (Ikoné est déjà forfait), il ne sera pas appelé. Axel Disasi (Monaco) et Benoît Badiashile (transféré à Chelsea cet hiver) sont aussi des postulants déclarés pour jouer en défense centrale.

Sur le côté droit, où Jules Koundé a été installé par Deschamps (le Français joue aussi à ce poste au Barça), on pressentait l’arrivée de Malo Gusto. Mais les blessurs à répétition du jeune lyonnais et les difficultés de l’OL ont retardé sa candidature.

Dans le secteur offensif, Ludovic Blas est le joueur jamais appelé le plus proche d’intégrer les Bleus. Il est bon avec Nantes depuis la saison dernière et a découvert la Coupe d’Europe cette saison avec les Canaris. Toutefois, il y a énormément de monde dans ce secteur de jeu, en plus de Kylian Mbappé (Coman, Kolo Muani, Thuram, Nkunu, Diaby…) ce qui barre son arrivée chez les Bleus.

Kilian Ravon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi