mardi 4 octobre 2022

Evenepoel (Quick Step), l’homme qui veut battre Pogacar et Vingegaard

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Depuis qu’il fait du vélo sa priorité, Remco Evenepoel (22 ans), vainqueur cette année de Liège-Bastogne-Liège, s’affirme comme l’un des meilleurs coureurs de sa génération. L’occasion de revenir sur son parcours.

Premier vélo

Même s’il a fait du vélo dans sa jeunesse, Remco Evenepoel a mis du temps à prendre l’exemple de son père, Patrick Evenepoel, professionnel entre 1992 et 1994. Il a attendu d’avoir ses 17 ans, en 2017, pour faire ses débuts dans le cyclisme et montrer son talent naturel.

Premier sport

Dès son plus jeune, le natif de Schepdael s’est lancé dans le sport pour tenter de devenir professionnel. Mais dans le football, pas le cyclisme ! Comme beaucoup de jeunes, il a commencé avec un ballon et a su se mettre en évidence dès ses premières années en intégrant le RSC Anderlecht. Entre 11 et 14 ans, il ira au PSV Eindhoven pour continuer sa formation avant de revenir en 2014 à Anderlecht. Il sera même sélectionné avec les jeunes belges. Mais le fonctionnement du foot et son impatience auront raison de ses envies de devenir footballeur.

Première équipe

Le Forte Young Cycling Team en 2017. Il y restera une seule et unique saison avant de partir pour Acrog-Pauwels-Sauzen une année et signer professionnel dans la foulée.

Première équipe pro

Rapidement suivi par de nombreuses formations du World Tour, Remco Evenepoel a vite opté pour la formation belge de Deceuninck-Quick-Step et continuer ainsi à faire sa progression sous les ordres de son mentor Patrick Lefevere. Ce dernier ayant un plan bien précis pour la progression de sa pépite.

Première course (en amateurs)

Le Aubel-Thimister-La Gleize en août 2017. Remco Evenepoel démarre assez mal avec une 136ème place sur la 1ère étape. Mais il a rapidement montré sa force de caractère en terminant 1er de la 2ème étape b, le lendemain. Il remportera le classement par points.

Première course (en professionnels)


Pour sa première course avec Deceuninck-Quick-Step, Remco Evenepoel se rend en Argentine et participe à la Vuelta a San Juan International, en 2019. Même s’il ne remporte pas d’étapes, il montre déjà ses capacités sur le contre-la-montre en terminant à la 3ème place derrière Julian Alaphilippe et Valerio Conti, mais devant Peter Sagan, Winner Anacona, Nairo Quintana ou encore Gino Mäder, puis en remportant le classement du meilleur jeune grâce sa 9ème place au général.

Premier grand tour

Le Giro 2021 restera pour toujours la première grande aventure de Remco Evenepoel sur un grand Tour de trois semaines. Mais ce Tour restera surtout sa course de reprise après son accident sur le Tour de Lombardie 2020 qui l’a contraint à une longue rééducation, notamment au niveau du bassin. Il est toujours en quête de sa première victoire sur un grand Tour. Peut-être sur le Tour d’Espagne cette année…

Première victoire en pro

Même s’il a démontré tout son talent, Remco Evenepoel a eu du mal à lever les bras pour la première fois en professionnels. Il a dû attendre le Hammer Stavanger, en Norvège, disputé le 25 mai 2019 avec une victoire sur la 2ème étape. Mais c’était avec son équipe. En juin 2019, il devance Fabio Jakobsen sur la 2ème étape du Baloise Belgium Tour pour enfin gagner seul.

Première victoire en World Tour

Le 3 août 2019 restera comme la première victoire de Remco Evenepoel sur le World Tour avec la Clasica Ciclista San Sebastian. La Classique espagnole lui a permis de se mettre en évidence avec un grand numéro et une attaque tranchante que Greg Van Avermaet ou encore Marc Hirschi n’ont pas pu suivre.

Premier maillot distinctif

S’il a déjà eu des maillots de meilleurs jeunes ou de classements annexes dès sa première année professionnelle, on ne peut pas passer à côté de son titre européen qui lui a permis d’avoir le maillot de champion d’Europe en 2019 sur l’épreuve du contre-la-montre.

Première chute

Le 27 février 2019, Remco Evenepoel chute sur l’UAE Tour et doit mettre entre parenthèses sa saison avant de revenir un mois plus tard sur des courses belges puis le Tour de Turquie.

Premier titre national

Il aura attendu ses 22 ans et le 23 juin 2022 pour remporter son premier maillot national avec le titre de champion de Belgique sur le contre-la-montre.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi