mercredi 21 février 2024

F1 : Chez Ferrari, Charles Leclerc protégé, Carlos Sainz en grand danger

À lire

Charles Leclerc se verrait proposer une nouvelle prolongation de contrat avec la Scuderia. La fin de saison en apothéose du Monégasque a convaincu les dirigeants. C’est tout l’inverse pour Carlos Sainz en grand danger pour garder sa place.

La Gazzetta dello sport en est certaine, Charles Leclerc va bien prolonger son contrat avec la Scuderia Ferrari avec un joli pactole à la clé. Le petit Prince de Monaco a réalisé une fin de saison stratosphérique pour doubler Carlos Sainz au classement des pilotes.

Ainsi, une prolongation jusqu’en 2029 serait dans les tuyaux et pour de bon même. Charles Leclerc serait protégé pour au moins 3 ans avant de pouvoir bénéficier d’un bon de sortie.

Une solution hypothétique quand on connaît les très bonnes relations du pilote monégasque avec Frédéric Vasseur. Mieux encore pour Lecler, c’est aussi la belle opportunité de marquer l’histoire avec Ferrari.

50 millions d’euros de salaire pour Leclerc chez Ferrari

Dans cette perspective, Charles Leclerc a tout à y gagner. En effet, avec des émoluments à hauteur de 25 millions d’euros actuellement, le prince de la Principauté pourrait aussi augmenter son revenu. On parle d’une somme progressive aux alentours de 50 millions d’euros par saison en 2027.

Pas de quoi avoir peur mais c’est aussi le moment où le monégasque peut activer sa clause de sortie liée à ses performances. En d’autres termes, il peut aisément profiter de la Maison Ferrari.

Leclerc bénéficie d’un capital sympathie très fort chez la Scuderia. Tout le monde reconnaît son talent de pilotage. À l’instar de son dépassement sur Pérez sur le dernier tour d’Abu Dhabi.

Charles Leclerc s’installe implicitement comme numéro un chez la Scuderia devant un Carlos Sainz fragilisé.

À LIRE AUSSI : le guide F1

Sainz réclame 2 ans de plus en F1, Ferrari discute tièdement

Dans la perspective des renouvellements de contrat, Carlos Sainz est en difficulté. Lui qui n’a pas décroché le moindre point à Abu Dhabi est le principal artisan de l’échec de Ferrari dans l’optique de la deuxième place au titre constructeur. C’est un manque à gagner de 14 millions d’euros pour Ferrari.

De quoi laisser dubitatif les dirigeants de la Scuderia sur le souhaits de Sainz. Le clan de l’Espagnol réclame une prolongation de deux ans. Ferrari le voit plus du même oeil et pourrait seulement proposer un an de plus.

Une situation fragile qui laisse la porte ouverte à un nouveau pilote chez la Scuderia à partir de 2026. Georges Russell et Lando Norris tiendraient la corde pour une nouvelle aventure italienne. De plus avec un pilote dont les affinités sont très bonnes. Leclerc pourrait bien devenir le numéro un chez Ferrari.

À LIRE AUSSI : les coups de poker réussis du prince de Monaco

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi