dimanche 26 mai 2024

F1 : des voitures plus belles, plus proches ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Elles étaient attendues. Les nouvelles F1 possèdent déjà un esthétisme intéressant et un travail aérodynamique qui devraient leur offrir la capacité d’offrir un véritable spectacle sur la piste. Les nouvelles innovations sont nombreuses. Ces nouvelles voitures marquent l’entrée dans une nouvelle ère en 2022.

Aileron avant

C’est le premier élément visible d’une voiture. Et à l’occasion de cette nouvelle saison, il a connu un véritable changement avec des lamelles plus larges et plus imposantes. Elles sont essentielles pour permettre l’adhérence et l’équilibre de la voiture quand elle attaque l’air. Ce dernier passant dedans, en dessous et au-dessus, il plaque la Formule 1 et offre la garantie d’une première source d’aérodynamisme au pilote. Il possède même la capacité d’être réglé selon les circuits et les désirs du pilote.

Déflecteur d’aileron

A la base, ce sont de petites lamelles qui étaient à l’extrémité de l’aileron avant. Par le passé, elles étaient à peine perfectibles. Mais, avec la nouvelle version, elle est une partie importante de l’aileron avec des lamelles importantes sur les côtés. On ne pourra pas les manquer. Elles peuvent aussi être apposées sur le nez ou sur la voiture. Toujours avec l’idée d’harmoniser et de maximiser l’air qui épouse la voiture quand elle roule. Le tout pour l’amener dans tous les endroits à refroidir comme les freins ou le moteur.

Museau

Il reprend de sa splendeur avec les nouvelles voitures. Tout en longueur pour la plupart, il est maintenant une continuité de l’aileron avant alors que, par le passé, il a souvent marqué une séparation. Mais, pour des raisons économiques, on en a fait une pièce unique et capable d’être changée en cas de crash. Il offre de l’harmonie à la voiture et une capacité d’adhérence et d’équilibre. Tout en longueur et plongeant, il offre un bel esthétisme à la voiture comme en attestent les Ferrari, les Red Bull ou les Mercedes.

Bras de suspension

Les bras de suspensions sont l’une des parties qui a le plus évolué ces dernières années. De simples tiges servant de fixation entre les roues et le museau, allégés et arrondis afin de toujours répondre à ce souci des équipes de gagner en dynamisme face à l’attaque de l’air. Ils sont importants pour l’équilibre de la voiture.

Ecopes de freins

Ils sont placés à l’arrière des fixations des pneus et en accord avec les bras de suspension. C’est une partie qui sert à refroidir les freins qui surchauffent. Ils sont essentiels pour permettre à la voiture de garder une efficacité sur la piste. C’est pour cela qu’ils sont aussi travaillés aujourd’hui d’un aileron ou d’un museau pour être en harmonie avec le reste de la voiture.

Pontons

Ils sont situés sur les côtés de la voiture et les pontons permettent à l’air de circuler dans la voiture pour permettre le refroidissement du moteur. Ils sont tout aussi déterminants pour l’aérodynamisme pour permettre à la voiture de maximiser son potentiel. En 2022, ils ont été plus travaillés pour avec des flux d’air au-dessus et en dessous. Ferrari a même décidé de les creuser et de les incurver pour diriger le flux d’air jusqu’à l’arrière de la voiture. Il est déterminant pour le jeu de poids et puissance sur une Formule 1.

Halo

C’est l’élément majeur de la sécurité des pilotes. Il est placé sur le cockpit et se tient en trois parties. Il est maintenant pensé et travaillé pour être un composant important de l’aérodynamisme de la voiture. Le halo a prouvé son efficacité encore l’année dernière quand Max Verstappen avait fait passer sa Red Bull sur la Mercedes de Lewis Hamilton au Grand Prix d’Italie.

Cockpit

C’est l’endroit sacré du pilote. Il n’appartient qu’à lui. Cela s’est vérifié ces dernières années, surtout avec un baquet moulé et personnalisé pour chacun des pilotes. Le cokpit est fait pour optimiser le confort du pilote. Il est étudié pour protéger aussi ce dernier et ne lui offrir que l’essentiel de la piste devant lui. Il est le point central d’une monoplace qui passera de 746 à 795 kg pour la saison 2022.

Boîte à air

On ne pourra pas la manquer encore cette année. Elle est au-dessus de la tête du pilote, à l’avant du capot moteur. Il permet à l’air d’y rentrer à pleine vitesse et ainsi fait un gros travail dans le refroidissement du moteur. Il peut être arrondi comme chez AlphaTauri, triangulaire comme chez Ferrari ou même scindé en deux comme chez Mercedes.

Capot moteur

Il est le principal élément visible sur une voiture. Le capot moteur protège le moteur et permet de donner une identité visuelle à la monoplace. Il est tout aussi pensé pour offrir une vraie accroche aérodynamique. Et cette année il ne passe pas inaperçu car il sera important avec des couleurs spécifiques.

Moteur

Depuis 2015, le V6 turbo hybride a fait son retour. D’une puissance de 20 cheveaux, il est devenu la norme pour toutes les équipes

et se veut maintenant être à la pointe de la révolution écologique avec l’introduction du biocarburant E10, qui contient 10% d’éthanol dans sa composition. Chaque équipe y travaille et le met en avant comme Alpine lors de sa présentation. La volonté étant d’en faire la norme dans les années à venir.

Aileron arrière

C’est l’une des pièces qui a le plus changé sur les voitures cette année. Plus travaillé et même arrondi, l’aileron arrière permet de générer l’appui au sol et de le maximiser. Il est la partie qui permet la stabilité de la voiture. Le DRS y est aussi maintenant une donnée essentielle. Cette saison, il sera un élément qui épousera la forme des pneus avec deux ailettes comme éléments principaux.

Echappement

C’est un élément important et tout aussi travaillé de la voiture. Il permet à l’air chaud de sortir de la voiture et on s’en sert pour générer un appui supplémentaire. On le voit avec une ailette.

Soubassement

C’est sûrement la pièce qui aura connu le plus grand lifting. A la base, élément plat qui ne dépasse pas les 10 cm, pour poser les éléments moteurs et le cockpit, il est maintenant une pièce tout aussi importante pour permettre l’aérodynamisme. Mercedes l’a bien compris en offrant des ailettes et un moule unique sur les côtés. Les winglets sont présents pour offrir une meilleure prise d’air.

Pneus

En passant de 13 à 18 pouces, les Formule 1 vont offrir l’occasion à Pirelli de faire sa révolution aussi avec des pneus qui souhaitent gagner en efficacité. On peut y voir des enjoliveurs ergonomiques pleins qui devraient permettre une meilleure prise en main des pneus par les mécaniciens avec une forme incurvée et deux bosses extérieures sur le bord central. Il sera de 18 kg à l’avant et de 21 kg à l’arrière. Avec les mêmes codes couleurs que par le passé avec du blanc pour les gommes dures, le jaune pour les médiums, le rouge pour les tendres, le vert pour les intermédiaires et le bleu pour la pluie.

Le GUIDE F1 2022, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi