vendredi 24 mai 2024

F1 : Lando Norris, la surprise de 2023 ?

À lire

En 2022, Lando Norris a largement dominé son coéquipier Daniel Ricciardo. Avec le départ de l’Australien, Norris devient définitivement l’homme fort de McLaren.

Lando Norris a été l’une des belles surprises de la saison 2022. On connaissait le potentiel du jeune anglais, mais il a incontestablement franchi un cap en étant largement au-dessus de son coéquipier Daniel Ricciardo. Quasiment à lui seul, Norris a permis à McLaren de se battre jusqu’au bout pour la 4ème place du championnat des constructeurs (159 points contre 173 à Alpine dont 122 de Norris). Même sans les 37 points de Ricciardo, Mc Laren aurait terminé 5ème du classement des constructeurs.

Le seul bémol de la saison de Norris est qu’il n’a pas décroché de victoires mais il a, quand même, obtenu un podium à Imola. Il a montré une grande régularité et a profité des moindres défaillances des favoris pour glaner des points importants. Il a inscrit plus de 3⁄4 des points de McLaren. Il a mis en alerte les favoris du championnat en leur montrant qu’à la moindre de leurs défaillances il serait là.

« Il fait très peu d’erreurs »

Pour sa cinquième saison chez McLaren, Lando Norris voit, en 2023, ses prérogatives grandir. Avec le départ de Daniel Ricciardo, il devient le pilote le plus expérimenté de l’équipe. Une évolution logique car déjà la saison dernière le Britannique avait donc pris le dessus sur Daniel Ricciardo. Il était largement devant lui en performance pure, sur la piste.

S’il n’a pas pu se mêler à la lutte pour le titre, c’est surtout car il avait une McLaren instable dans les virages notamment, la MCL36 manquait de stabilité en entrée de virage ou de sous-virage en milieu de courbe. Elle avait aussi de gros problèmes de freins. Preuve de la bonne saison de Norris, le patron de McLaren, Zak Brown a été dithyrambique lorsqu’il a fallu parler de son pilote sur le site officiel de McLaren :

« Lando s’améliore de plus en plus. Il réalise des tours de qualification incroyables. Je ne pense pas qu’il reçoive toutes les félicitations qu’il mérite. Il ne se dérobe pas, quand il faut y aller, il fonce, il est vraiment impressionnant. Il fait très peu d’erreurs, ce sont rarement des grosses erreurs. Depuis son arrivée chez nous, on voit qu’il gagne en confiance, ce n’est pas de l’arrogance, mais de la confiance et il ne fait qu’un avec l’équipe et la voiture. Il est en constante progression depuis qu’il nous a rejoints. Il s’est parfaitement intégré. »

En F1, Lando Norris a gagné un autre statut

Afin de ne pas connaitre, de nouveau, tous les problèmes rencontrés l’an dernier et de faire progresser la voiture, Lando Norris s’est énormément impliqué tout l’hiver aux côtés des équipes techniques, conscient que son avis et son ressenti de pilote pèsent de plus en plus comme il l’a rappelé lors de la présentation de la MCL60 :

« J’ai un peu changé ma façon de faire les choses, la façon de donner mon avis pour améliorer les choses. Par rapport à la saison dernière, j’ai vraiment davantage participé à l’évolution de la voiture. »

S’il prend son nouveau rôle de leader à cœur, les résultats sur la piste diront s’il a la capacité à supporter cette nouvelle pression, s’il a les qualités pour être un leader assumé et désigné. C’est une nouveauté pour lui car, jusqu’à présent, il était un peu chaperonné par Carlos Sainz ou Daniel Ricciardo.

S’il réalise une bonne saison, il montrera qu’il peut assurer ce statut de leader et il n’est pas certain, alors, qu’il reste longtemps chez McLaren car l’écurie britannique aura du mal à lui offrir l’opportunité de jouer le titre face à Mercedes ou Ferrari. S’il veut rêver plus grand, il devra certainement voler de ses propres ailes.

Le saviez-vous ?

S’il parait sûr de lui et calme, Lando Norris a reconnu qu’il avait souffert d’anxiété lors de sa première saison en F1 en 2019. Il ne cache pas qu’il a reçu l’aide d’un coach pour penser positivement, gérer sa nervosité. Il a participé à la campagne de #moveformind en peignant son casque pour l’occasion. Mind est une organisation qui aide les victimes de problèmes mentaux et qui est partenaire de McLaren.

L’avis de Franck Montagny

« On sait qu’il est capable d’aller vite. Pour l’instant, il est tributaire de sa voiture. Rien ne peut me dire s’il va réussir une meilleure saison que la dernière. Il ne bénéficie plus de l’effet de surprise. Il est attendu. On va voir s’il va répondre présent. Il a su faire avec la pression. Il a tenu la comparaison avec Ricciardo. Il va devoir composer avec le jeune Piastri. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi