samedi 2 mars 2024

Fabio Jakobsen (Quick-Step) annonce la couleur : « Je ne vais pas me reposer sur mes lauriers »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Après avoir brillé la saison passée, avec 13 victoires, le champion d’Europe sur route, Fabio Jakobsen se sent capable de faire mieux.

Son approche de la saison 2023

« C’est la première fois de ma carrière que je commence la saison si tôt, donc j’avais vraiment hâte de courir avec ce beau maillot sur les épaules et de rencontrer tous les fans. Je suis vraiment impatient de faire de bonnes courses et de savoir où j’en suis après un hiver où j’ai travaillé dur et parcouru beaucoup de kilomètres. Mais c’était déjà bien de gagner dès ma première course face à de grands sprinteurs. »

Son programme

« Après San Juan, je retourne en Europe avec l’Algarve, suivi de Kuurne, ce sera donc un copier/coller du calendrier de l’année dernière. La seule différence, c’est qu’en mars, au lieu de Paris-Nice, je ferai ensuite Tirreno-Adriatico, une autre course que j’ai hâte de découvrir. Pour le reste du calendrier, cela reste à voir au fur et à mesure que la saison avance, mais j’espère que je serai assez bon pour recommencer le Tour de France et me battre pour des victoires d’étapes. J’ai vécu une expérience inoubliable pour mes débuts et j’ai hâte de participer à cette course incroyable. C’est toujours difficile de gagner là-bas, le niveau est très élevé, mais la victoire de l’année dernière (2ème étape, Ndlr) me rend confiant que d’autres peuvent venir. »

Sa forme

« J’ai beaucoup travaillé cet hiver, et j’espère retrouver le même niveau dans les sprints ou être encore meilleur. Je sais que je suis fort et rapide, mais je sais aussi qu’il y a d’autres bons sprinteurs, donc je ne vais pas me reposer sur mes lauriers, mais continuer à faire de mon mieux pour m’améliorer et devenir meilleur, si possible. J’ai une équipe solide, qui fait toujours de son mieux pour s’assurer que je sois en position de gagner, et pour cela, je leur en suis reconnaissant. »

Son état d’esprit

« L’année dernière a été la meilleure de ma vie : j’ai gagné Kuurne, j’ai remporté ma première victoire d’étape sur le Tour de France, je suis devenu champion d’Europe et puis je me suis marié. Tout va bien ! Depuis mon accident, j’ai une vision différente de la vie. Tous les sprinteurs ont des moments où ils éprouvent de la peur si vous n’avez pas peur, alors vous êtes imprudent mais c’est le moment où vous devez faire preuve de courage et la surmonter pour faire de votre mieux dans cette situation. Le cyclisme est important et je veux remporter autant de victoires que possible, mais ma famille et mes amis sont plus importants. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi