vendredi 7 octobre 2022

Féminines : Metz HB, un champion en titre en quête de l’Europe

À lire

Alors quʼune nouvelle saison va débuter, le Metz HB a pour ambition de faire aussi bien que la saison dernière (invaincu en saison régulière en championnat, champion de France) et tenter de faire mieux sur la scène européenne.

Champion en titre (finale remportée face à Brest), le Metz HB a vécu une intersaison très mouvementée. En effet, le club de la Moselle a perdu plusieurs éléments très importants comme Méline Nocandy ou encore Orlane Kanor. Cela faisait longtemps que le club n’avait pas eu autant de changements en une seule année. Cependant, de nombreuses joueuses ont rejoint les Messines.

La Russe Valeriia Maslova ou encore Kristina Jorgensen. Ce n’est pas le talent qui manque en Moselle. Les concurrents du Metz HB, quant à elles, ont très bien travaillé cet été. Brest a triplé tous ces postes.

Le Paris 92 a recruté les anciennes messines Méline Nocandy et Astrid N’Gouan. Selon le coach messin Emmanuel Mayonnade, « c’est compliqué pour Metz de conserver ses joueuses, comme c’est diffi cile d’en recruter car le budget n’est pas exponentiel et que nos ambitions nous rapprochent clairement des meilleures. Ce n’est pas simple de réussir à tout faire en même temps ».

A l’heure de notre bouclage, Emmanuel Mayonnade nous a confi é qu’il attendait encore des recrues sur la base arrière.

Une formule modifiée pour le Metz HB

Cette saison est synonyme de changement. En effet, cette saison, pas de play-offs. A la fin des 26 matches, on connaîtra l’équipe vainqueur du championnat. Une situation qui ne dérange pas forcément le coach messin, enfi n, tout dépendra de la place à laquelle il finit…

« Chaque formule a ses avantages et inconvénients, sauf que pour savoir si cela nous arrange il faut jouer des matches. Si on est deuxième, on s’en voudra de ne pas avoir ce système, si on termine troisième, pour le coup, on n’en parlera plus du tout et si on fi nit premier de la saison régulière on sera content. Il faudra jouer en fonction du format, cependant les règles sont connues dès le début, on n’aura pas d’excuses. »

L’Europe dans un coin de la tête

La saison dernière, les Messines ont fi ni 3èmes en Ligue des Champions. Pourquoi pas cette année faire mieux. Avec les nombreuses organisations prévues aux Arène de Metz, les joueuses ne joueront pas l’entièreté de leurs matches européens à domicile. Metz va devoir se faire à l’indisponibilité des Arènes. Le Moselle Open a lieu chaque année en septembre. Les joueuses démarreront les phases de poules de la Ligue des Champions à ces mêmes dates. L’organisation est donc bousculée. En plus du Moselle Open, d’autres spectacles ou évènements vont perturber le déroulement de la saison.

« Il y avait plusieurs propositions. Comme Nancy par exemple. En termes de logistique, c’est énorme. Il faudrait faire une maintenance de dingue, il n’y a rien de très facile et il y a un manque à gagner à l’égard des dépenses pour se déplacer qui est considérable », indique le coach.

« C’est d’autant plus dommageable qu’on vient de lancer une nouvelle campagne d’abonnements avec une réorganisation générale. On ne peut pas satisfaire les nouveaux abonnés dans ces conditions. Maintenant, charge à nous de trouver les ressources pour rendre les gens les moins malheureux possible. »

Théo Loffroy

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi