vendredi 19 août 2022

France TV et Eurosport au coeur de la Grande Boucle

À lire

C’est une fois de plus sur les chaînes de France Télévisions et d’Eurosport que vous pourrez suivre l’intégralité des 21 étapes de la 109ème édition du Tour de France. Après deux ans à suivre la Grande Boucle depuis les studios parisiens, toutes les équipes sont de retour au coeur du peloton. En direct, du premier, au dernier kilomètre…

En tant que diffuseur hôte des courses, France Télévisions engage des moyens techniques sans équivalent pour produire le plus grand des spectacles sur les routes de France. Chaque année avec la volonté de continuer à innover, le dispositif technique est amélioré pour enrichir les directs, les analyses et toutes les images proposées aux téléspectateurs.

Durant toutes les étapes, du départ jusqu’à l’arrivée, hélicoptères, motos équipées de caméras super-loupes ou encore traceurs GPS, permettront de suivre en temps réel chaque coureur et coureuse.

Les 21 étapes seront produites et retransmises en intégralité (du premier au dernier kilomètre, et plus encore : podiums, réactions, interviews, analyses…) sur France 2 et France 3 sans interruption grâce à la complémentarité des deux chaînes, avec Anthony Forestier à la réalisation, Alexandre Pasteur, Marion Rousse, Laurent Jalabert aux commentaires, accompagnés par Franck Ferrand pour la partie histoire, géologie et patrimoine, et de Benoit Durand, Nicolas Geay et Thomas Voeckler sur les motos.

France TV : du classique, et des nouveautés !

L’émission Vélo Club, présentée par Laurent Luyat en compagnie de Yoann Offredo, reviendra sur les grands moments de la journée (sur une réalisation de Fred Godard). Sur France 3, le magazine TLS Tour de France, présenté par Fabien Lévêque, fera un point sur toute l’actualité du jour (du lundi au jeudi à 20h45 et les vendredis et samedis à 20h10).

Une offre complémentaire est également proposée, 24h/24 sur france.tv, le site franceinfo.fr et l’application France tv sport avec la diffusion des 21 étapes en multi-caméras & émissions en direct sur france.tv et l’application francetvsport. Cerise sur le gâteau, les pastilles culturelles « Au Tour de Florent » réalisées par Florent Dabadie, y sont également disponibles à la demande.

Forcément présent sur les réseaux sociaux francetvsport (Facebook, Twitter, YouTube, TikTok), la chaîne publique s’est mise au goût du jour en matière de stats et de datas avec un suivi de la course en direct (race center), un widget qui permet de suivre les coureurs en temps réel durant les étapes : parcours, calendrier, résultats, classements…

Jalabert et Geay vont enchaîner avec les Femmes

Durant les étapes du Tour de France Femmes, dirigé par la consultante maison, Marion Rousse, France 3 proposera chaque jour dès 14h30, 2h30 de direct jusqu’à l’arrivée. Seul le Grand Départ depuis les Champs-Elysées le dimanche 24 juillet sera diffusé sur France 2.

Nicolas Geay et Laurent Jalabert seront aux commentaires, accompagnés par Marion Hérault-Garnier sur la moto et Inès Lagdiri aux reportages avec le même dispositif technique et les mêmes déclinaisons éditoriales; 24h/24 sur france.tv, le site franceinfo.fr et l’application France tv sport, sur les 8 étapes, émissions en direct sur france.tv et l’application francetvsport, race center et widget pour suivre le peloton en temps réel.

Eurosport : « On ne change pas une formule qui gagne »

L’intégralité des étapes sera diffusée sur Eurosport 1, Eurosport.fr et l’appli Eurosport avec, chaque jour en filigrane, le rendez-vous phare de la chaîne, les « Rois de la Pédale » présentée en alternance par Géraldine Weber et Lesly Boitrelle, et l’émission en amont et en debrief en compagnie des consultants Eurosport.

Guillaume Di Grazia et Jacky Durand seront une fois de plus aux manettes, rejoints par des invités de prestige comme Pierre Rolland, Marc Madiot, Cédric Vasseur… déjà présents sur le dernier Giro également couvert par Eurosport. Sur place, Louis-Pierre Frileux et Florian Pigeon recueilleront les réactions des coureurs et prépareront une pastille quotidienne, la « Carte Blanche ».

Plus-value de la chaîne, tout ce dispositif est soutenu par l’intervention de consultants internationaux parmi lesquels Bradley Wiggins, Alberto Contador ou Bernie Eisel.

A quelques jours du grand départ, celui qui a succédé à Alexandre Pasteur sur le commentaire du Tour en 2017, Guillaume Di Grazia, ne cachait pas sa joie de revenir au coeur du peloton : « Je suis comme toute la caravane, ravi de voir le Tour retrouver sa dimension populaire, sans aucune restriction ou bulle sanitaire. On s’attend à ressentir encore plus fort cet engouement qui nous nourrit. On était dans une bulle, on va la faire exploser pour retrouver cette ferveur unique.

Les Rois de la Pédale, La Palette à Jacky…

Et le Montpelliérain de se féliciter que l’adn d’Eurosport puisse se marier avec autant de pertinence aux spécificités de la Grande Boucle. « Je suis de la vieille école, et lorsqu’une formule marche, il faut la garder. Les Rois de la Pédale, qui est devenue une référence en la matière, avec Jacky Durand en capitaine de route, est un succès que nous complétons avec nos équipes sur place, en France, et à l’international pour avoir un éclairage encore plus important sur toutes les équipes, pas seulement françaises, mais aussi espagnoles, italiennes, néerlandaises, etc.

Les Rois de la Pédale, à ses débuts, personne ne voulait y intervenir. Nous étions juste après l’affaire Festina et au bout d’un moment, il faut dire clairement les choses, les coureurs ne voulaient plus s’exprimer. Ils ne sortaient plus du bus. Cette émission a participé à les faire ressortir du bus. »

Eurosport se renforce avec la Grande Boucle

Avant une réalité augmentée qu’il appelle de ses voeux dans un avenir très proche. « Cette année, avec la Palette à Jacky, nous aurons des nouveautés technologiques qui nous permettront de cliquer sur une carte pour se retrouver sur la route du Tour, n’importe où, comme si on y était. » Sur le Giro, déjà, les équipes d’Eurosport ont pu expérimenter des bracelets qui permettaient de visualiser, en direct, les battements cardiaques des coureurs ayant joué le jeu.

Même si certains coureurs ont refusé, ceux qui ont accepté font confiance aux commentateurs avec qui il existe une sorte de « gentleman agreement » pour éviter que ces données puissent être exploitées par les adversaires pendant la course.

« A certains moments clés, on refusera donc de les communiquer, poursuit Di Grazia qui s’en voudrait d’oublier Dadou, le dessinateur de la chaîne, parce que là aussi c’est un vrai retour à l’enfance. On a tous un souvenir lié au Tour, c’est d’ailleurs souvent comme ça qu’on reconnait un Français. Si les Belges ou les Néerlandais sont des spécialistes de vélo, nous les Français sommes surtout des fans du Tour ! »

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi