samedi 2 mars 2024

Frank Leboeuf : « Zidane, entraîneur de l’OM, je n’y crois pas »

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

Ambassadeur lors des dernières Journées de l’Arbitrage, Frank Leboeuf, à l’affiche de la pièce Hernie fiscale, consultant pour ESPN, à 56 ans, le champion du monde 1998 s’est reconverti comme acteur. Il nous apporte son regard sur le football. Sans langue de bois. Entretien pour Football magazine et Le Quotidien Du Sport.

Le rugby a souvent été à la pointe sur l’arbitrage. Y-at-il des choses que le football pourrait prendre ?

Complètement ! Le bunker durant la Coupe du monde, c’est l’idée du siècle. Ça va devenir obligatoire. Il faut reprendre l’idée. On l’a vu en Angleterre lors du match Arsenal-Manchester City. Les instances ne veulent plus sortir de cartons rouges parce que ça va casser le match. C’est un spectacle. Les gens payent leur place. Kovacic fait un attentat sur Odegaard et il prend un carton jaune.

Un quart d’heure après, il refait le même tacle sur Rice et il ne prend même pas un carton jaune sinon c’est rouge ! Le bunker serait une possibilité. Ça aurait permis de le calmer. Il y a d’autres possibilités. Certains ont émis le souhait que si tu prends un carton rouge, tu ne sors pas, mais tu es suspendu trois matches. Je suis également pour la punition si un joueur en blesse un autre. Le joueur doit être suspendu le temps de la convalescence. Je suis aussi pour que les arbitres viennent en conférence de presse.

À LIRE AUSSI : les transferts à suivre

Et la sonorisation des arbitres ?

Le micro, c’est très bien. Je trouverais très bien qu’ils puissent expliquer leurs décisions, les lois du jeu. Tout étant enregistré, les joueurs ne pourraient plus non plus faire n’importe quoi. Monsieur Gautier (directeur de l’arbitrage français, Ndlr) est plutôt favorable au bunker, à la discussion. Pas l’IFAP (International Football Association Board, Ndlr). C’est qu’ils ont quelque chose à cacher…

Frank Leboeuf satisfait du rachat de Strasbourg

Un de vos anciens clubs, Strasbourg, a été racheté par le propriétaire de Chelsea. Ce qui ne ravit pas les supporteurs alsaciens…

On a toujours peur quand des clubs sont rachetés. Ça a été le cas avec Gérone (par les propriétaires de Manchester City, Ndlr). Je peux rassurer les supporteurs strasbourgeois. Avec le nombre de joueurs qu’a déjà Chelsea et dont ils n’arrivent pas à se débarrasser, ce n’est pas demain qu’ils vont aller chercher des joueurs de Strasbourg !

Financièrement, ça va au contraire permettre de stabiliser le club. Bien sûr, c’est une opération financière, mais ça peut amener quelque chose de bien. Je n’ai jamais entendu parler de clubs qui appartenaient à d’autres clubs qui se faisaient piller chaque année. Je ne suis pas inquiet pour le Racing Club de Strasbourg.

Si Chelsea a misé là-dessus, c’est qu’il pense qu’il y a un pouvoir économique et que Strasbourg peut leur rapporter de l’argent parce que Strasbourg va être compétitif, parce que c’est une grande ville et parce que le stade va être changé et qu’il va y avoir des résultats sportifs.

Il faut plutôt s’en réjouir. J’ai joué dans les deux clubs, les supporteurs de Chelsea sont des gens très bien qui veulent se battre autant que les Strasbourgeois pour leur club et ils feront en sorte que, si ceux qui sont à la gouvernance de Chelsea ne réussissent pas, ils ne restent pas.

« Si le Président n’est pas content, c’est à lui de le dire »

Vous avez aussi joué à Marseille. Etes-vous inquiet après les débordements de supporteurs ? Ces derniers n’ont-ils pas trop de poids ?

Il y a des choses que je ne comprends pas. J’ai joué en Angleterre et ça n’arriverait jamais. Les supporteurs ne sont pas les employeurs des joueurs, donc les joueurs n’ont pas de comptes à rendre aux supporteurs. Je comprends qu’un supporteur soit fou amoureux de son club et ait envie que son club soit tout en haut.

Mais il y a un employeur, il y a une seule voix, c’est le président et s’il n’est pas content, c’est à lui de le dire. Je n’apprécie pas du tout ce que je vois, je ne trouve pas ça normal. Et ça ne concerne pas que Marseille.

On l’a vu à Lyon, à Saint-Etienne, on l’a vu partout, dans les pays latins et surtout en France. Je parle avec des supporteurs anglais et ils ne comprennent pas. Si tu n’es pas content, tu ne viens plus au stade ! Tu as le droit de râler ou de sifler, mais pas d’insulter !

« Les supporteurs ne sont pas les employeurs des joueurs, donc les joueurs n’ont pas de comptes à leur rendre »

Les supporteurs marseillais rêvent de Zidane comme entraîneur…

C’est un peu comme Messi en Argentine. Ils savent très bien, ces joueurs-là, que s’ils viennent, ils n’auront pas de vie.

On parle de l’Arabie Saoudite pour racheter l’OM et, visiblement, Zidane n’aurait pas dit non…

Il ne peut pas ouvertement dire non (sic). Moi je me mets à la place du joueur. Messi est encore bon et ça aurait été extraordinaire qu’il aille jouer en Argentine mais, là-bas, il n’aurait plus de vie. Il a déjà 10 bodyguard à Miami, pareil à Paris et pourtant c’est plutôt tranquille. Alors en Argentine…

Zidane entraîneur de l’OM, vous ny croyez donc pas trop ?

Non ! Enfin, je serais très surpris parce que dans la vie privée, c’est trop compliqué. S’il vit en Espagne, c’est parce qu’on le laisse tranquille. Même à Paris. J’ai vu ce que c’était sa vie. Après un repas, on est tous allés boire un coup. Lui, il est rentré à l’hôtel. A Marseille, ce serait multiplié par 10 000 ! J’ai été capitaine de l’OM, je n’ai pas pu me promener dans Marseille. Les gens veulent te parler, échanger, ils sont amoureux de leur club. Si c’est pour rester enfermé chez lui, se faire amener en fourgon blindé à La Commanderie ou au stade Vélodrome, ce n’est pas une vie !

« Le Ballon d’Or n’a aucun intérêt »

Messi a reçu le Ballon d’Or. A qui l’auriez-vous donné ?

A personne ! C’est un trophée de m… C’est une insulte dans un sport collectif. Comme les César ou les Molière. Je joue au théâtre. Si on me remettait un Molière, ça ne voudrait rien dire. Sans nos coéquipiers, on n’est rien. Et dire que Messi ou Ronaldo ou un autre, c’est le meilleur joueur au monde, ça n’a aucun sens.

Je suis encore maintenant un meilleur défenseur que Messi ! (sic) S’il faut vraiment le donner, moi je l’aurais donné à Julian Alvarez qui a gagné quatre titres (même cinq : quatre avec City ; Super Coupe d’Europe, Premier League, Coupe d’Angleterre et Ligue des Champions, et un avec l’Argentine ; champion du monde, Ndlr). Messi trois. Haaland pareil. Mbappé deux. Alvarez, c’est 20 buts et il a tout gagné !

Vous n’auriez pas joué la carte franco-française avec Mbappé…

Quand Zizou a été Ballon d’Or, on lui a dit bravo et on est passé à autre chose. Le Ballon d’Or n’a aucun intérêt. Maintenant, les joueurs, leur objectif, c’est le Ballon d’Or ! Le vrai objectif, c’est de gagner la Ligue des Champions et la Coupe du monde. Ou alors vous faites un sport individuel, du lancer de javelot ou du tennis ! Au foot, tu ne peux pas être individualiste. Aujourd’hui, on ne parle que de stats. Je ne comprends pas. Mon sport ne va pas bien !

Frank Leboeuf sceptique sur Mbappé au Real

En parlant de Mbappé, a t-il fait une erreur de rester à Paris ?

L’avenir nous le dira. Je trouve ça plutôt bien. Après, est-ce que c’est un côté mercantile qui le pousse à rester ? On verra. Il est clair que le seul club qui peut le faire signer, puisque Manchester City a les joueurs qu’il faut à son poste, ce serait le Real. Maintenant, Vinicius Junior joue à la même place que Mbappé. Quel est l’intérêt d’avoir Mbappé au Real Madrid ?

Aucun ! Et j’ai bien entendu qu’il ne voulait pas jouer avant-centre. Au Paris Saint-Germain, ça le faisait ch… quand il y avait Messi et Neymar de jouer avant-centre. Pourquoi il voudrait jouer avant-centre au Real Madrid ? Si Paris peut avoir une équipe compétitive, que le club arrête les erreurs du passé, c’est un bon choix de rester.

Vous qui avez joué au Qatar, comprenez-vous tous ces joueurs qui partent jouer en Arabie Saoudite ?

Je comprends pour les joueurs qui ont plus de 30 ans qui viennent chercher le côté pécunier de la chose, un dernier bon contrat, je n’ai aucun problème avec ça. Un N’Golo Kanté qui part là-bas, il a tout gagné, je n’ai aucun problème avec ça. Moi, quand je suis parti au Qatar, j’avais 35 ans et je l’ai fait pour l’argent.

Par contre, ceux qui ont en-dessous de 30 ans, je trouve ça indécent. Ils ont oublié un truc ; la joie de jouer au football au top niveau. Neves qui, à 26 ans, est parti là-bas… Tu ne respectes pas le foot. En fait, tu ne penses qu’à un truc : le pognon !

À LIRE AUSSI : Quand Zidane révélait que sa vie avait changé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi