lundi 27 mai 2024

Geoffrey Soupe : « J’ai retrouvé l’envie de mes jeunes années »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Le sprinteur français Geoffrey Soupe voudra tout faire pour apporter son aide à son nouveau leader et son équipe pour briller en 2022.

Après deux ans chez Team TotalEnergies, vous sentez-vous un peu plus installé ?

C’était simple. Il y a une ambiance assez conviviale. Les mecs ont été choisis par Jean-René (Bernaudeau). Il sait les choisir. On se donne les uns pour les autres. Il y a un grand sens du collectif. J’avais l’impression d’y être depuis très longtemps. Il y a deux ans, j’arrivais à un moment où je ne savais pas pourquoi ça ne marchait plus. J’ai retrouvé l’envie de mes jeunes années. J’ai toujours envie de me défoncer et de me donner pour les autres.

D’autant plus que l’équipe veut encore grandir…

(Il coupe) Il y a un élan depuis quelques années. L’équipe veut voir plus grand et peut voir plus grand grâce à l’arrivée de Sagan.

Le fait d’avoir un champion du monde dans son équipe permet-il de se projeter un peu plus à l’avenir ?

Ça motive à fond. C’est génial. C’est énorme. Il va nous apporter énormément. Il a un grand vécu. Geoffrey Soupe a une aura positive. Avoir un mec comme ça permet de se donner en plus. On ira chercher plus loin. C’est un tout. Ça n’a pas de prix. Il vient aussi avec Specialized et Sportful. Ça apporte une autre dimension.

« On entre dans une autre dimension »

Sentez-vous déjà le changement dans l’équipe ?

Ce n’est pas une pression supplémentaire, ni une obligation. On sent le devoir et l’envie d’aller plus loin. Le fait de rouler sur des vélos incroyables donne un regain de motivation. La structure grandit. Peter (Sagan) va apporter sa science de la course. Il y a un réel crédit. On sait qu’il n’est plus le même

coureur qu’auparavant, mais il sait toujours gagner. Il ne vient pas pour une retraite dorée. Juste de l’avoir avec nous, ça nous booste. On veut se défoncer et montrer notre valeur. On sait que l’on fera tout pour retrouver la victoire avec lui. Je sais, par expérience et le biais de Nacer (Bouhanni), un coureur peut perdre ses habitudes s’il ne gagne plus. Je ferai en sorte d’aider mon leader à retrouver le bon chemin et qu’il ne doute pas.

Pensez-vous que l’équipe peut surprendre ?

Il y a un superbe groupe avec de grands coureurs. Il y a une saine concurrence pour aller vers le haut. On va tenter de retrouver son maximum pour aller au sommet. Avoir Sagan redonne de l’énergie à l’équipe. On a hâte que ça commence.

Cyclisme_Sport_Vélo

Ne manquez-pas, Le Sport Vélo, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi