jeudi 29 septembre 2022

George Weah, seul joueur africain sacré Ballon d’Or

À lire

George Weah est entré dans l’histoire du Ballon d’Or en étant le premier africain à décrocher ce titre suprême. Une récompense due principalement à ses performances avec le PSG.

Avant de devenir président de la République du Liberia en 2018, George Weah a été un footballeur au grand cœur pour sa sélection et un attaquant de renom. En 1995, il était même le meilleur footballeur du monde puisqu’il a gagné le Ballon d’Or.

Pour la première fois, le vainqueur du trophée était désigné parmi tous les joueurs évoluant en Europe sans distinction de nationalités.

Certains observateurs ont dit qu’il fallait marquer le coup en le donnant à un non-Européen mais, malgré quelques petites polémiques, George Weah a parfaitement mérité ce trophée car il était au sommet de sa carrière entre le PSG et le Milan AC après s’être révélé à Monaco (66 buts en 149 matches et une finale de Coupe des Coupes perdue contre le Werder Brême).

Les meilleures années de sa carrière au PSG et au Milan AC

Au PSG, Alain Roche a côtoyé le futur Ballon d’Or et le défenseur central était un grand fan de l’attaquant libérien :

« C’était l’attaquant moderne dans toute sa splendeur. David Ginola était un joueur magnifique, mais la panoplie de George était plus étoffée encore. Il était bon dans le domaine aérien, face au but, il allait vite, il dribblait, pouvait faire des passes décisives… Bref, il savait tout faire. »

En trois saisons au PSG (1992-1995), George Weah est monté en puissance et a construit son Ballon d’Or avec un titre de champion de France, des buts et des exploits notamment face au Bayern Munich.

Sa puissance, sa vitesse, son jeu de tête font des ravages. Courtisé par les plus grands clubs européens, il signe au Milan AC à l’été 1995 et décroche le Ballon d’Or quelques mois après son arrivée. Il gagnera avec un bel écart (36 points) sur Jürgen Klinsmann :

« George a mérité cette distinction. C’était un attaquant complet, rapide, technique, puissant. Il n’était pas uniquement un attaquant de surface, il dribblait aussi, il était très complet. Il avait un jeu en appui et en profondeur. Au PSG, avec Ginola-Weah on avait un sacré duo d’attaquants. Ginola en soutien et Weah en pointe. Dans la vie du vestiaire, c’était une personnalité forte qui savait se faire entendre » se souvient Daniel Bravo.

Après George Weah, plus jamais un joueur africain ne sera sacré

Au Milan AC, il continue sur sa lancée parisienne, brille pendant ses quatre saisons aux côtés de grands joueurs avant de connaitre une fin de carrière plus compliquée en Angleterre ou à l’OM.

George Weah était un joueur tout terrain qui brillait dans toutes les compétitions nationales ou européennes, il ne lui fallait pas un grand temps d’adaptation et il a aussi porté tout au long de sa carrière son pays à bout de bras.

Il est, à ce jour, toujours le seul joueur africain à avoir obtenu cette distinction. C’est une grande fierté pour lui, même s’il aimerait certainement avoir des successeurs pour montrer que le continent africain peut aussi avoir des Ballons d’Or. Mohamed Salah et Sadio Mané l’auront peut-être un jour et seraient alors les dignes successeurs de Mister George.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi