mercredi 29 mai 2024

Grégory Cojean : « Thibaud dégage tellement de choses ! »

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

L’actuel adjoint d’Alberto Entrerrios, Grégory Cojean futur coach principal nantais, se félicite encore d’avoir conservé le cv que Thibaud lui avait envoyé il y a quatre ans dans l’espoir d’effectuer un essai…

Depuis quand connaissez-vous Thibaud ?

Depuis son premier essai chez nous en 2018. Comme il ne sortait pas des filières classiques, sans jamais être passé par les pôles espoirs, il était passé entre les mailles du filet des détections. Lorsque j’ai reçu son cv, je l’ai gardé dans mes mails car son profil était intéressant, bien au-delà de sa grande taille et de son gabarit. J’ai vite été séduit, dès le premier entraînement. Malgré sa taille, sa mobilité et sa technique m’ont tout de suite tapé dans l’oeil.

Sa capacité à se fondre dans le groupe très rapidement m’a poussé à demander à un collègue de le suivre en focus pour le second entraînement, plus collectif, du lendemain. J’avais peur de m’emballer. Mais non. J’avais l’impression qu’il était avec nous depuis six ans. Tout de suite, nous lui avons fait une proposition qu’il a, heureusement, acceptée ! Trois mois après, il faisait la préparation de la saison avec nous. C’était le début de notre aventure commune.

Grégory Cojean croit aux changes de Briet en Équipe de France

Imaginiez-vous qu’il allait pouvoir toucher l’équipe de France aussi vite ?

Il avait toutes les qualités, restait à confirmer sa capacité à progresser et à emmagasiner de l’expérience. Force a rapidement été de constater qu’il s’intégrait très facilement dans le collectif, pour progresser physiquement et mentalement et faire fructifier tous les moments passés en championnat, en Final Four européen, en Coupe de la Ligue. Sa grande intelligence de jeu lui a permis de se nourrir de tous ces matches, tous ces entraînements. On savait avec Alberto (Entrerrios) qu’il était promis à de belles choses et qu’il pouvait devenir l’arrière gauche de l’équipe de France. Finalement, la seule incertitude concernait le timing.

Désormais, quelles sont ses limites ?

Il lui faut affiner les paramètres de son jeu, acquérir encore plus d’expérience, mais on est désormais dans le détail. Comme il est très ouvert intellectuellement, très réceptif, il va continuer à progresser et à faire le tri entre ce qui marche et ce qui ne marche pas. Il a cette intelligence situationnelle, relationnelle, qui lui permet de bien se positionner dans un groupe.

Depuis son arrivée à Nantes, son état d’esprit n’a pas changé, il est resté le même, ce qui est remarquable. S’il reste fidèle à son fonctionnement, je lui promets un grand avenir. Je parle très rarement d’un joueur en ces terme, mais Thibaud dégage tellement de choses.

« Je parle très rarement d’un joueur en ces termes »

En dehors des parquets, qui est-il ?

C’est quelqu’un de très souriant qui a beaucoup de leadership et qui aime bien l’exercer. Lorsqu’il est arrivé dans le groupe, il a tout de suite su se positionner par rapport aux anciens notamment, en n’hésitant pas à les défier gentiment sans leur manquer de respect. Dans les vestiaires, il a ce petit grain de folie qui l’amène à chambrer pas mal. A l’échauffement, dans les petits matches de foot entre jeunes et anciens, on l’entend beaucoup. Il a une grande bouche, mais sans jamais dépasser les limites, en sachant toujours rester à sa place et respecter les anciens. Ce qu’il a fait dans le groupe nantais, il peut le faire avec le groupe France pour devenir incontournable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi