mercredi 5 octobre 2022

Grenoble : retrouver les sommets après une saison cauchemar

À lire

Après sa première saison sur le banc grenoblois, Fabien Gengenbeicher est passé tout près de la relégation. En plus, le FC Grenoble a vu partir des joueurs importants, dont Ange Capuozzo (Toulouse), et a, donc renouvelé son effectif. Prudence et ambition sont les maîtres mots.

De la montée au maintien, il n’y a qu’un pas ! En cette saison 2021/2022, le FC Grenoble a frôlé la catastrophe. Luttant, depuis deux ans, pour une accession en Top 14, le club isérois a, cette foisci, sauvé sa peau en Pro D2, à domicile, en battant Bourg-en Bresse (J.30, 42-17), en finissant 12ème. Mais comment les Grenoblois ont-ils pu rater cet exercice ?

Tout d’abord, le championnat a mal commencé pour eux avec 6 défaites en 10 matches, dont 2, à domicile, contre des concurrents directs à la montée ; Oyonnax (J.1, 1422) et Bayonne (J.5, 1318). Certains parlent d’une année de transition, mais l’entraîneur, Fabien Gengenbacher, pense différemment :

« Dès qu’on change de cycle, c’est une année de transition. L’année dernière, il y a eu beaucoup de changements : nouveau staff, projet de jeu et joueurs. Une nouvelle organisation est arrivée au sein du club, en regroupant les professionnels et les U21 du centre de formation. Tous ces remaniements prennent du temps. »

Après cette saison chaotique, un gros turnover a eu lieu avec des recrutements importants. « On a le pris le temps de regarder pour que les recrues apportent une plus-value à l’effectif ».

« On est revanchards »

Les nombreux départs, dont Ange Capuozzo, arrière italien de 23 ans et petit prodige du rugby mondial, parti au Stade Toulousain librement, n’ont pas freiné les ambitions des dirigeants grenoblois qui ont recruté de gros noms comme Sam Nixon, le pilier britannique, venant du club anglais de Bristol ou encore Talalelei Gray, le 3 ligne samoan, du Stade Français.

De jeunes joueurs, pour l’avenir, ont aussi été engagés, notamment Erwan Dridi, qui s’est, malheureusement, blessé aux ligaments croisés pendant la préparation et sera absent pendant au moins six mois.

Afin de réussir la mission barrages, le FC Grenoble devra se démener, jusqu’à la fin de saison, contre des équipes compétitives, en commençant par la réception de Béziers, le 26 août. Fabien Gengenbacher espère montrer le vrai visage du club isérois lors de cette deuxième saison, car « ce vécu commun a déclenché un sentiment de revanche et, surtout, à ne pas reproduire ». Une année déclic pour retrouver le Top 14 ?

La recrue : Gray, de l’expérience à revendre

A 32 ans, le Samoan va découvrir un nouveau club français. Après deux ans à Biarritz (2011 à 2013), trois ans au Stade Toulousain (2015 à 2018) et quatre ans au Stade Français (2018 à aujourd’hui), Talalelei Gray a signé un contrat de trois saisons à Grenoble. Dans ses anciennes équipes, le solide 3ème ligne jouait par roulement, avec, en tout, huit titularisations, pendant l’exercice 2021/2022, en Top 14 et en Champions Cup.

Kevin Thube

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi