lundi 26 février 2024

Grosse pression en 2024 sur Decathlon AG2R La Mondiale

À lire

Vincent Lavenu et son équipe entament, en 2024, une nouvelle ère, avec le retour de Decathlon dans le giron de l’équipe française. La marque amène avec elle de nouveaux vélos, Van Rysel. Les coureurs, eux, vont essayer de performer et faire oublier la saison moyenne qu’ils viennent de vivre. Avec un des cinq plus gros budgets du peloton (26 M€), l’équipe devra briller.

Exit Citroën, place à Decathlon. Après un partenariat de trois années, Citroën n’est plus le co-sponsor de l’équipe de Vincent Lavenu. A partir de 2024, c’est Decathlon qui prend le relais, un choix qui satisfait Vincent Lavenu comme l’a confié le manager lors de la conférence de presse de présentation :

« Je me réjouis de retrouver Decathlon et de poursuivre une belle histoire débutée entre 2000 et 2007 lorsque Decathlon était le partenaire cycles. Nous avions remporté 6 victoires sur le Tour de France. Ce partenariat va nous challenger et nous amener à fixer un nouveau cap. »

Ça tombe bien car l’équipe a réellement besoin d’être challengée après une saison décevante ponctuée de 9 victoires dont 4 World Tour : « On a enchainé plusieurs facteurs négatifs. Un coureur comme Benoît Cosnefroy a été moins performant que les années précédentes et comme dans le même temps Greg Van Avermaet était vieillissant, il n’a pas pu prendre le relais » explique Nicolas Guille, l’un des directeurs sportifs.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du nouveau team du cyclisme français ici

« Avec l’arrivée de Bruno Armirail, on voulait combler une faiblesse dans les chronos »

Depuis le départ de Romain Bardet en 2021, AG2R La Mondiale avait modifié sa stratégie en privilégiant les classiques aux courses par étapes. En 2024, les dirigeants ont ajouté une corde à leur arc en recrutant l’un des meilleurs sprinteurs du peloton, Sam Bennett.

« Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas eu un tel sprinteur. Ça rend notre équipe un peu plus polyvalente encore et peut-être plus imprévisible. On a toujours des ambitions pour les grands Tours avec O’Connor ou Felix Gall qui ont déjà prouvé qu’ils pouvaient faire des places d’honneur. On a recruté Victor Lafay ou Bruno Armirail qui ont les capacités pour être leaders sur certaines courses. Avec l’arrivée de Bruno, on voulait aussi combler une faiblesse dans les chronos. On a également prolongé les contrats de deux cadres, Benoît Cosnefroy et Nans Peters. »

En plus de l’arrivée d’un nouveau co-sponsor, Decathlon AG2R La Mondiale lance en 2024 son équipe continentale et cesse sa collaboration historique avec le centre de formation de Chambéry : « Il y avait un écart trop important entre le niveau du centre de formation et l’équipe World Tour. En créant l’équipe continentale, on permet aux jeunes coureurs de participer à des courses d’un niveau qui les préparera à nous rejoindre plus tard sur le World Tour. »

La recrue : Lafay, la saison de la confirmation

Victor Lafay se souviendra longtemps de la saison 2023. Au sein d’une équipe Cofidis conquérante, le Français s’est révélé, montrant des qualités d’attaquant qui pourrait en faire l’un des chouchous du public français dans
le futur.

C’est en puncheur et dans son plus pur style d’attaquant qu’il a décroché sa première victoire sur le Tour de France. A 27 ans, il s’est retrouvé sollicité par les meilleures équipes. Il a finalement choisi de quitter Cofidis, l’équipe qui lui a permis de devenir professionnel pour rejoindre Decathlon AG2R La Mondiale. Il aura plusieurs rôles, équipier sur certaines courses, leader sur d’autres, Victor Lafay est dans une équipe qui peut lui permettre de poursuivre sa progression.

Les plus

  • Les dirigeants ont réalisé un gros coup avec l’arrivée de Victor Lafay. Le jeune coureur français reste sur une superbe saison, sa forme va aider l’équipe.
  • Un nouveau sponsor arrive, Decathlon, avec un gros budget. Un contrat sur cinq ans et de nouveaux vélos, Van Rysel, une marque du groupe Decathlon.
  • Un effort a été fait par les dirigeants pour s’attacher les services d’un sprinteur performant. Sam Bennett offre à l’équipe de nouvelles perspectives.

Les moins

  • L’équipe a été en perte de vitesse en 2023. Elle devra se relancer dès le début de la saison pour ne pas douter.
  • Depuis le départ de Romain Bardet, AG2R n’a pas trouvé un grand nom capable d’être un leader incontestable et incontesté et qui puisse jouer la victoire dans un grand Tour.
  • A l’image de l’équipe, Benoît Cosnefroy a réalisé une saison moyenne, en-deçà de ses saisons précédentes. Il doit retrouver son punch et la confiance.

Les mouvements

Arrivées : Armirail (Groupama-FDJ), Bennett (BORA-hansgrohe), De Bondt (Alpecin-Deceuninck), De Pestel (FlandersBaloise), Lafay (Cofidis), Labrosse (AG2R Citroën U23 Team), Pollefliet (Lotto Dstny Development Team)

Départs : Baudin, Cherel, L.Naesen, Schär et Van Avermaet (retraite), Sarreau (Groupama-FDJ), Venturini (Arkéa-B&B Hotels), Raugel

À LIRE AUSSI : toute l’actu du Tour de France à découvrir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi