mercredi 5 octobre 2022

Guimaraes : « Après le Brésil, je veux un titre avec l’OL »

Glasgow Rangers - Lyon (21h)

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Champion olympique avec le Brésil cet été, Bruno Guimaraes espère maintenant connaître la même réussite avec l’Olympique Lyonnais. Interview pour Le Quotidien du Sport et Le Foot Lyon.

Votre titre olympique avec le Brésil vous at-il donné le plein de confiance pour votre saison avec l’OL ?

Oui, cela m’a donné beaucoup de confiance. J’ai toujours rêvé de jouer et de gagner les JO. J’ai réussi une grande compétition, j’ai joué tous les matches, toutes les minutes. Et j’ai commandé le jeu au milieu de terrain, j’ai signé deux passes décisives, j’ai réussi de grands matches.

Le coach m’a félicité et m’a dit qu’il comptait beaucoup sur moi cette saison, c’est important. J’espère réussir comme j’avais réussi dès mon arrivée à Lyon lors des matches contre Metz, la Juventus Turin et Saint-Etienne.

Vous sentez-vous redevable par rapport à l’OL qui vous a laissé la possibilité de participer aux JO avec la Seleçao ?

Oui. On avait mis cela sur le contrat. Le club avait donné sa parole et il l’a tenue, c’est important pour moi. De mon côté, j’avais donné ma parole que je reviendrais le plus vite possible après les Jeux, sans prendre de vacances, et c’est ce que j’ai fait.

Je suis vite revenu à Lyon pour travailler. J’ai réussi à écrire une page d’histoire avec la Seleçao, maintenant je veux faire pareil avec l’OL. Pour écrire l’histoire ici, je pense qu’on a besoin de gagner des titres. Ce serait important pour inscrire mon nom dans l’histoire du club.

Guimaraes veut absolument gagner avec son OL

Quelle a été la nature de votre discussion avec Juninho à votre retour des Jeux Olympiques ?

Il m’a félicité et m’a dit que peu de gens avaient cette médaille d’or. C’est vrai, c’est seulement la deuxième fois que le Brésil a été champion olympique (la première fois en 2016, Ndlr). Il m’a aussi parlé de la Coupe du Monde 2022, tout en me disant d’être focus avec l’OL et que le club comptait beaucoup sur moi.

Comment voyez-vous votre utilisation au milieu de terrain ?

Je peux occuper les trois postes. Aux Jeux Olympiques, j’ai évolué en 8. A Lyon, je joue davantage numéro 6. Peu importe, ce qui compte pour moi, c’est de jouer et de bien jouer. J’aime beaucoup faire des passes courtes, mais aussi des passes longues.

Je l’ai déjà dit : je suis plus content quand je réussis une passe décisive que quand je marque ! Pour cela, il faut des appels, du mouvement, afin de pouvoir réussir les passes au bon moment.

« Paqueta, c’est mon frère ! »

Vous parliez de Paqueta, quelle est la nature de votre relation ?

Paqueta, c’est mon frère ! On passe toutes les journées ensemble, on joue à la console, à l’ordinateur, nos femmes se côtoient… Je suis très heureux de sa réussite la saison passée et du fait qu’il ait participé à la Copa America, même s’il m’a manqué aux JO. Le but maintenant, c’est de gagner quelque chose ensemble avec l’OL.

Retrouvez la version longue de cet entretien dans Le Foot Lyon, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi