mardi 25 juin 2024

Hastoy, la pépite dans l’ombre de Ntamack et Dupont

À lire

Antoine Hastoy progresse dans l’ombre des stars qui occupent son poste en sélection ; Romain Ntamack et Matthieu Jalibert. L’ouvreur palois qui évoluera à La Rochelle la saison prochaine progresse tellement qu’il aura son mot à dire en bleus dans les Années à venir.

Faux – Hastoy a été formé à Bayonne

Antoine Hastoy est né à Bayonne, mais c’est dans le Béarn qu’il a débuté le rugby. Il a fait ses gammes à Billière à l’âge de 6 ans avant d’être repéré par la Section Paloise. Il est à Pau depuis les minimes et sera donc resté au club onze ans.

Vrai – Il a fêté sa première sélection en Australie

La concurrence à son poste est très importante. Mais Antoine Hastoy fait partie des plans de Fabien Galthié. Il progresse et est, dans l’esprit du sélectionneur, numéro 3 derrière Romain Ntamack et Matthieu Jalibert. Hastoy a été appelé pour la dernière tournée d’été en Australie. Il a fêté sa première sélection. Il était titulaire lors du troisième test ponctué par une courte défaite (30-33). C’est sa seule sélection pour l’instant. Une sélection méritée puisqu’il a terminé 3ème meilleur réalisateur de Top 14 de la saison (280 points en 22 matches joués).

Faux – La Rochelle va payer une indemnité

Antoine Hastoy est sous contrat avec la Section jusqu’en 2023, mais La Rochelle ne va pas, pour autant, payer une indemnité de transfert pour s’attacher ses services. L’ouvreur aurait, en effet, dans son contrat une clause lui permettant de se libérer une année avant la fin de ce contrat.

Faux – Hastoy a fêté sa première titularisation face à La Rochelle

Il a connu le bonheur de démarrer en Top 14 avec son club formateur. Antoine Hastoy a grandi dans l’ombre du double champion du monde All Black Colin Slade. Il a fêté sa première titularisation en Top 14 en septembre 2018 face à Agen après avoir joué des parties de matches la saison précédente. De plus en plus utilisé, il prend la place de titulaire après le départ de Colin Slade.

Vrai – Hastoy a toujours évolué en 10

Le poste de demi d’ouverture est son poste de prédilection. Antoine Hastoy a été installé dans cette position stratégique dès son plus jeune âge. Il peut dépanner à l’arrière, mais c’est en 10 qu’il est le meilleur. Ce manque de polyvalence pousse les sélectionneurs à lui préférer Thomas Ramos, excellent en 15 et en 10, quand il s’agit de resserrer le groupe France à l’approche du match.

Vrai – Sa mère était aussi sportive

Antoine Hastoy a baigné dans une ambiance sportive dès sa plus tendre enfance. Sophie, sa mère, a été handballeuse en Nationale 2. Elle évoluait à Bordes, un club des Pyrénées-Atlantiques. Maintenant, elle collectionne avec fierté les maillots de son fils dont celui de son unique sélection.

Vrai – Hastoy était courtisé par Montpellier

Avant de se tourner vers Louis Carbonel, le MHR a tenté de recruter Antoine Hastoy. Le Palois était également courtisé par le Stade Français, Pau lui  a proposé une prolongation avec un projet tournant autour de lui, mais il a préféré repousser ces différentes propositions pour dire oui à La Rochelle.

Votre nouveau rugby mag en vente chez votre marchand de journaux habituel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi