lundi 27 mai 2024

Hugo Vogel (OL), le latéral du futur

À lire

Titulaire en décembre en Ligue Europa, le latéral gauche de 17 ans espère pouvoir gagner du temps de jeu la saison prochaine. Hugo Vogel s’impose comme un latéral du futur à Lyon.

Plus fort que Karim Benzema ! En décembre dernier, à 17 ans et 339 jours, Hugo Vogel est devenu le deuxième pus jeune joueur de l’histoire de l’Olympique Lyonnais à débuter un match de coupe d’Europe derrière Jean-Louis Rivoire (17 ans et 234 jours dans les années 60), mais devant Karim Benzema (17 ans et 352 jours en 2005).

Pas de quoi s’emballer pour autant. Si Peter Bosz avait aligné Hugo Vogel face aux Glasgow Rangers (11) le 9 décembre dernier, c’est grâce à un concours de circonstances favorable. L’OL étant déjà assuré de terminer premier avant cet ultime match de la phase de groupes, la rencontre ne revêtait aucun enjeu sportif. Ensuite, le coach avait choisi de laisser souffler Malo Gusto qui venait d’enchaîner de nombreux matches et restait sur une grossière erreur à Bordeaux (2-2), alors que Léo Dubois revenait à peine de blessure.

D’ailleurs, Hugo Vogel a ce soir-là été remplacé par l’habituel capitaine en seconde période. Quinze jours plus tôt, le gamin avait goûté à la joie d’une première apparition chez les pros en remplaçant Malo Gusto lors des trois dernières minutes lors de la victoire à Bröndby (1-3).

Hugo Vogel accomplit son rêve

« C’est incroyable, confiai t-il après coup. Je l’attendais depuis tout petit ». En l’occurrence depuis l’arrivée de ce natif de Pierre-Bénite au centre de formation de l’OL à l’âge de 9 ans en juillet 2013 en provenance de l’US Vénissieux. Latéral gauche de formation, c’est pourtant bien au poste de latéral droit qu’il a effectué ses premiers pas chez les A.

« Je joue des deux pieds », confit t-il modestement. Le défenseur évoque aussi sa « combativité et un bon coffre ». Attaquant jusqu’à ses 12 ans, il a été repositionné défenseur par le formateur de l’OL Cyrille Dolce, ce qui lui a permis de devenir international français U16 puis U18. Le sélectionneur Lionel Rouxel a récemment vanté ses qualités dans le podcast Scouting sur RMC Sport :

« Physiquement, il est plutôt au point dans sa morphologie. Il est aussi plus formé car il s’est renforcé musculairement. Il a un peu forci au niveau des jambes. Hugo est plus costaud qu’il s’agisse du haut ou du bas du corps. Je trouve qu’il a beaucoup travaillé entre son passage en U16 et U18. C’est un garçon qui se pose beaucoup de questions.

Hugo doutait souvent de lui et faisait des choses maladroites à certains moments. En l’espace de deux ans, il a énormément progressé physiquement, mais surtout mentalement et psychologiquement. Il se prépare mieux aux entraînements et récupère plus intelligemment. »

Pas de contrat professionnel pour l’instant

D’après le site de référence Transfermarkt, sa valeur marchande est aujourd’hui estimée à 300 000 euros. Avec une situation contractuelle encore flou et non clarifiée avec l’Olympique Lyonnais. Il n’empêche qu’Hugo Vogel fait clairement partie des espoirs du club. Pour confirmer cette perspective, il faudra néanmoins se pencher sur plusieurs axes de progression comme l’a indiqué Lionel Rouxel :

« Il doit travailler son jeu de tête qui est plutôt moyen, défensivement comme offensivement. Il y a aussi la lecture de trajectoire où il n’est pas toujours au bon endroit au bon moment. Egalement sa conduite de balle quand il rentre dans le cœur du jeu. Contrairement à ce qu’on peut penser, il prend des risques quand il revient sur son pied droit.

Sans oublier les duels dans les derniers mètres. Quand il se rapproche de sa surface, il doit empêcher que l’adversaire entre et puisse centrer. » Bref, vous l’avez compris, on est encore tout de même loin des louanges qui avaient accompagné la première sortie européenne de Karim Benzema.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi