vendredi 24 mai 2024

Il a été acheté 35 millions d’euros, mais qu’est-ce que Malo Gusto (OL) va faire à Chelsea ?

À lire

Révélé la saison passée, le latéral droit, Malo Gusto ne s’éternisera pas chez son club formateur. L’OL l’a transféré cet hiver à Chelsea contre 35 millions d’euros. Les Blues l’ont dans la foulée prêté à Lyon jusqu’à la fin de la saison.

« Malo a été à notre écoute, il a accepté de rester jusqu’au bout de la saison malgré l’intérêt de Chelsea, pour les rejoindre dès cet hiver. » Dans un tour de passe-passe dont il a le secret, Jean-Michel Aulas a vendu comme un succès le fait que Malo Gusto puisse terminer la saison à Lyon après que Chelsea l’ait acheté cet hiver 35 millions d’euros au club rhodanien.

D’un point de vue économique, cela se défend en effet : l’Olympique Lyonnais a transféré très cher un joueur de 19 ans qui affiche seulement une cinquantaine de matches en Ligue 1. D’un point de vue sportif, en revanche, la désolation l’emporte : comment se fait-il que l’OL ne soit pas arrivé à conserver plus longtemps un garçon formé au club ?

Malo Gusto va donc quitter les Gones avec uniquement une saison dans la peau d’un titulaire à part entière. Et encore. Car depuis l’officialisation de son transfert

chez les Blues fin janvier, le latéral droit n’avait joué que deux matches avec Lyon mi-mars. Victime d’une blessure musculaire, il avait été rapatrié dare-dare par Chelsea à Londres et le staff de l’OL ne semblait parfois pas avoir la moindre idée de la date de son retour !

Un contrat de sept ans et demi !

Pour l’intéressé, le transfert semblait difficile à refuser puisque Chelsea lui a offert un contrat de sept ans et demi, soit jusqu’en juin 2030 ! Au grand dam de Jean-Michel Aulas :

« La génération actuelle est impatiente et la régulation n’existe plus dans le football quand on voit qu’on lui a proposé sept à huit fois plus que ce que l’on pouvait mettre. On voit de plus en plus de joueurs qui vont au bout de leurs contrats. Il n’a pas souhaité prolonger l’été dernier alors qu’il était libre en juin 2024. »

A son arrivée à Londres, le joueur a mis en avant le projet sportif : « J’ai choisi Chelsea parce que c’est un très grand club et j’aime le projet. J’aime aussi la ville. Je suis très content d’être ici. » Dans un championnat qui peut convenir à ses conditions athlétiques, Malo Gusto est sans doute conscient que des performances avec Chelsea pourraient lui ouvrir les portes de l’équipe de France.

A condition de dompter la concurrence chez les Blues : avec Reece James (23 ans, international anglais) et le capitaine espagnol César Aspilcueta (en fin de contrat dans un an), il y a du beau monde au poste de latéral droit à Chelsea…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi