jeudi 25 juillet 2024

Il met en garde : « Pogacar pourrait être en difficulté sur la dernière semaine »

À lire

L’un est consultant pour Eurosport, l’autre est journaliste pour France Télévisions. Steve Chainel et Alexandre Pasteur nous donnent leur éclairage sur l’édition 2024.

Quel est, pour vous, le grand favori de ce Tour?

S.C. : Sur l’état de forme, c’est bien évidemment Tadej Pogacar le grand favori. Il a survolé le Giro mais quand on sait qu’il est quasi impossible depuis une dizaine d’années de faire le doublé Giro-Tour on va voir si lui y arrive. Vingegaard a eu une préparation tronquée avec sa chute. Il faudra voir s’il arrive à être régulier sur trois semaines.

Remco (Evenepoel) découvre le Tour, mais il est tellement talentueux qu’il sera présent même s’il peut être fragile parfois. On va être attentif au comportement de Roglic qui est dans une nouvelle équipe et est unique leader. Mais il a des faiblesses, il manque de technique et tombe souvent. Geoghegan Hart chez Lidl-Trek, Mas ou Yates seront aussi à surveiller. Mais on devrait encore assister à un duel Pogacar-Vingegaard.

A.P. : OK Pogacar est le grand favori, mais il ne faut pas oublier qu’il n’a pas gagné le Tour depuis 2021. Il sort d’un Giro où il ne s’est pas économisé. Il devrait entretenir cette dynamique pour le début du Tour mais, sur la dernière semaine, il pourrait être en difficulté. Il a une équipe monstrueuse, mais je la trouvais plus équilibrée sur le Giro. Attention à Roglic qui revient bien, Evenepoel qui découvre le Tour, mais il apprend vite. Pour lui, l’interrogation, c’est la très haute montagne. Et puis il y a l’énigme Vingegaard. On ne sait pas trop où il en est.

« Les Français se cherchent un leader sur le Tour de France »

Que peuvent faire les Français ?

S.C. : Après la retraite de Thibaut (Pinot), les Français se cherchent un leader. Aucun n’a le potentiel pour gagner le Tour, mais des coureurs comme David Gaudu, Lenny Martinez, Benoît Cosnefroy peuvent enflammer la course sur des étapes et profiter des largesses du peloton. Cavagna ou Armirail peuvent aussi se montrer sur ce parcours. David a trop de lacunes dans le chrono pour le général. La pression médiatique est énorme, mais on a des coureurs qui peuvent gagner sur tous les terrains comme Benjamin Thomas, Valentin Paret-Peintre et Julian Alaphilippe l’ont fait sur le Giro. Pour le général, un Top 10 pour un Français parait plus cohérent.

A.P. : Je ne vois aucun Français briguer le podium. Pour le général, ça parait difficile, un Guillaume Martin ou un David Gaudu peuvent viser le Top 10, ils perdront du temps dans les chronos, la dernière semaine est difficile, mais je ne les vois pas récupérer le temps en montagne. En revanche, pour les étapes, il y a des clients sur des étapes pour baroudeurs ou au sprint comme Romain Bardet ou Christophe Laporte. Il sera aussi intéressant de voir ce que peut faire Romain Grégoire.

À LIRE AUSSI : toute la couverture du Tour de France à savoir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi