samedi 13 juillet 2024

Il sera là contre Lyon : Jorge Sampaoli, 2 ans 1/2 à l’OM

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Ça sent la fin pour Nasser Larguet. Comme nous l’évoquions le 8 février dernier, Jorge Sampaoli devrait être sur la banc du Vélodrome le 28 février prochain pour la réception de l’Olympique Lyonnais.

Le match entre Nantes et l’OM devrait être le dernier de Nasser Larguet en tant qu’entraîneur. En effet, selon nos informations, tous les détails du contrat de l’entraîneur argentin sont réglés, son contrat est prêt. Un contrat de deux ans et demi, jusqu’en juin 2023.

Des informations que nous vous donnions déjà au début du mois et dont les détails ont fuité dans la presse brésilienne. L’Atlético Mineiro aurait d’ailleurs entériné le départ de son entraîneur qui devrait signer son contrat en arrivant à Marseille au plus tard le week-end prochain.

Sampaoli au plus tard à Marseille le week-end prochain

Alors qu’il reste deux journées au championnat du Brésil, l’Atletico Mineiro ne peut plus être champion mais reste en lice et bien placé pour une qualification pour la Copa Libertaores, à condition de gagner au moins un de ses deux derniers matchs (selon les autres résultats). Le dernier se jouera à domicile vendredi 26 février, mais la présence de Sampaoli sur le banc n’est pas encore acquise.

Selon l’enjeu, l’ancien sélectionneur de l’Argentine pourrait rester au Brésil jusqu’à la fin de la semaine et arriver en France samedi soir ou dimanche matin au plus tard. D’après les informations lâchées par son entourage, Sampaoli ferait tout pour se libérer le plus rapidement possible.

La direction olympienne souhaiterait aussi le voir diriger les derniers entraînements en plus du match pour provoquer un choc psychologique. Malgré les mauvais résultats sportifs et le climat anxiogène autour du club, l’OM compte tout faire pour terminer à la 5ème place.

Lire aussi : Tout est réglé avec Jorge Paoli

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi