jeudi 29 septembre 2022

Ineos : ce que vous ne savez pas sur la meilleure équipe du monde

À lire

Devenue au fil des ans une référence du peloton, d’abord sous le nom Sky ProCycling, en 2010, puis INEOS Grenadiers depuis trois saisons, la formation britannique, vainqueur du classement par équipes du Tour de France, continue d’imposer le respect malgré la concurrence de plus en plus forte. L’occasion de faire les présentations.

LE PLUS JEUNE

A tout juste 20 ans il les a depuis le 19 avril Magnus Sheffield, fait partie de la jeune garde d’INEOS Grenadiers. L’Américain est arrivé l’hiver dernier en provenance de l’équipe Rally Cycling et a déjà marqué les esprits en remportant la Flèche brabançonne.

LE PLUS VIEUX

L’Australien Cameron Wurf est le doyen de la formation britannique. A 39 ans, il est l’un des capitaines de route d’INEOS Grenadiers, et une aide précieuse pour ses coéquipiers. Dylan Van Baarle peut en témoigner après sa victoire sur Paris-Roubaix.

LE PLUS POPULAIRE

Depuis qu’il a remporté le Tour de France en 2019, Egan Bernal est une star dans son pays et dans le monde. Même si Geraint Thomas n’a pas à rougir de la comparaison.

LE PLUS DOUÉ

Depuis qu’il est professionnel, Egan Bernal n’a pas déçu. Il est de l’aveu de ses entraîneurs et des personnes qui l’ont découvert en Colombie un coureur unique capable de briller sur le contre-la-montre ou en montagne.

LE PLUS CASSE-COU

Même s’il s’est assagi, Filippo Ganna ne ménage pas ses efforts. S’il est devenu le meilleur rouleur du peloton capable de réduire le temps sur les épreuves chronométrées, c’est aussi parce qu’il arrive à ne pas calculer. Même en montagne avec ses leaders, en montée ou descente.

LE PLUS PROMETTEUR

Thomas Pidcock est un talent brut. Que ce soit sur route ou sur les terrains accidentés du cyclo-cross, le Britannique est une force de la nature. A seulement 23 ans, il commence à prendre conscience de tout son potentiel.

LE PLUS JUMEAU

Adam Yates possède la palme en ayant son frère jumeau, Simon, chez Bike Exchange-Jayco.

LE PLUS MALCHANCEUX

Richie Porte a souvent connu la malchance, notamment sur le Tour de France. Quand ce n’était pas une chute, c’était un problème mécanique ou de santé qui venait anéantir ses rêves de maillot jaune.

LE PLUS MALIN

Il l’a déjà prouvé plus d’une fois, Michal Kwiatkowski possède un vrai QI. Il est capable de se placer à merveille, tout comme ses leaders, qui le suivent les yeux fermés. Sur la ligne d’arrivée, il arrive souvent à ses fins. Benoît Cosnefroy s’en souvient encore sur l’Amstel Gold Race…

LE PLUS DÉCEVANT

Depuis qu’il a remporté le Giro en 2020, on ne peut pas dire que Tao Geoghegan Hart a réussi à refaire parler de lui grâce à ses exploits. Au point d’être souvent oublié au moment d’annoncer les possibles vainqueurs d’une épreuve au moment de son départ.

LE PLUS FASHION

Il suffit de voir sa petite mouche sous son sourire pour comprendre qu’Omar Fraile aime la lumière et prendre soin de sa personne. Sur les réseaux sociaux, il pose souvent avec ses vêtements de sortie et n’hésite pas à prendre la pose.

LE PLUS POLYGLOTTE

Pavel Sivakov dispose d’une large palette linguistique. En naissant en Italie, il a gardé de bonnes bases, sans oublier le russe dont sont originaires ses parents. L’anglais est forcément une évidence pour lui, tout comme le français dont il fait l’effort d’en être un précieux représentant dans le peloton.

LE PLUS LIEUTENANT

Daniel Felipe Martinez est une aide précieuse pour ses leaders. Le Colombien ne ménage pas ses efforts.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi