lundi 4 mars 2024

Insolite : comment le CUP va continuer la carrière de Thibault Pinot

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Avec ses deux acolytes, Rémy et Humbert, Guy-Laurent Courtot n’entend pas cesser les activités du CUP (Collectif Ultra Pinot) avec la retraite de leur champion.

Avec la retraite de votre héros, que va devenir le CUP ?

Marc Madiot souhaiterait qu’on poursuive avec l’équipe Groupama-FDJ mais, à la base, notre initiative émanait de l’amour que nous portons pour Thibaut et pas d’une équipe. Ça ne se commande pas… Pour le moment, la tendance allait vers une poursuite toujours autour de Thibaut, sur des commémorations, des dates anniversaire de ses grandes victoires ou de ses grands moments. On a quand même plus de 20 000 followers sur les réseaux, on n’imaginait pas pareille popularité.

À lire aussi : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag spécial

Et qu’en est-il du désormais fameux virage Pinot ?

Lui aussi va continuer. On attend d’ailleurs le parcours du prochain Tour de France pour savoir où il se situera. On sait déjà que Thibaut sera avec nous, il a envie d’y être. En fonction du tracé, on essaiera de se placer pas loin de chez lui… Une députée nous a même contactés pour rebaptiser le Petit Ballon du nom de Pinot.

« Une députée nous a contactés pour rebaptiser le petit ballon du nom de Pinot »

A quand remonte cet amour pour Pinot chez vous ?

Nous sommes trois cinglés de Thibaut avec Humbert Angleyse et Rémy Planchais. Perso, ça remonte à 2009 quand il n’était pas encore pro, c’est vous dire. Ensuite, sur l’effet du Tour 2019, nous avons créé le CUP pour se rapprocher de l’identité foot et on l’a appelé CUP en référence au PSG, le club que supporte Thibaut puisqu’il appartient au Collectif Ultra Paris.

Comment vivez-vous sa retraite ?

Il va falloir que j’aille consulter un psy (rires) ! On pourrait se dire qu’on va suivre un autre coureur, mais l’amour qu’on peut ressentir pour un coureur ne se commande pas. Et puis il faudrait se mettre d’accord tous les trois sur son identité. S’il fallait choisir, je serai plus Grégoire, quand Rémi et Humbert seraient davantage Martinez ou Vauquelin…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi