mardi 27 février 2024

Interview : comment Lora Klinc, la femme de Roglic, s’implique dans sa carrière

À lire

Elle n’est pas aussi célèbre que son mari Primoz Roglic, mais Lora Klinc s’est construit sa petite notoriété en Slovénie en tant qu’auteur notamment avec « Kilometer nič » (Kilomètre zéro). Entre la rédaction de deux livres, elle reste très impliquée dans la carrière de son mari.

D’où vous vient cette passion pour l’écriture ?

Petite, j’écrivais des petits articles, je me faisais un journal. J’ai toujours adoré écrire. J’aime ce sentiment de liberté, de pouvoir parler en couchant des mots sur un papier.

Vous en avez écrit sur le cyclisme…

Oui bien sûr. C’est le domaine que je connais le mieux. Le sport a toujours fait partie de ma vie et le vélo en fait partie depuis que je connais Primoz. Dans mes ouvrages, j’essaie d’expliquer le cyclisme aux gens. Avec mes connaissances, j’essaie de rendre ce beau sport accessible à tous. En 2019, par exemple, j’ai suivi la Vuelta. J’écrivais dessus, je donnais mes sensations.

« Après la déconvenue du tour, Primoz a su rebondir »

Comment avez-vous rencontré Primoz ?

Nous nous sommes rencontrés jeunes, adolescents, je pratiquais aussi le ski de fond, ça nous a rapprochés. J’ai également été volleyeuse. Comme j’ai été sportive, je comprends sa vie même s’il est souvent loin de la maison et que je me retrouve la plupart du temps seule avec notre fils. Je sais aussi qu’il a besoin de notre présence pour être performant donc je vais souvent sur les courses. Avant la crise sanitaire, on partait en famille avec un camping-car et on essayait de le voir aux arrivées sans déranger sa récupération, ses obligations médiatiques.

Comment définiriez-vous l’homme ?

Il est facile à vivre. Il se préoccupe toujours de notre bien-être. Depuis que nous nous connaissons, il a bien évidemment changé de statut, mais il n’a pas changé, il est toujours très simple. On habite à Monaco et quand on rentre en Slovénie, il est très sollicité et il essaie de répondre au maximum de sollicitations, encore plus quand elles viennent des enfants. Quand il a des décisions importantes à prendre comme lorsqu’il a dû arrêter le saut à skis par exemple, il m’en parle. Il aime être rassuré, conforté dans ses idées.

Lora Klinc rassure Primoz Roglic

Dans quel état êtes-vous quand vous regardez ses courses ?

Je suis toujours très nerveuse. C’est aussi pour cette raison que je préfère être sur place. Si je la regarde devant la télé, je dois attendre qu’il me téléphone pour avoir son ressenti, les explications sur le déroulé de sa course. Surtout quand il ne réussit pas un résultat qu’il aurait espéré je préfère le voir rapidement après l’arrivée pour le réconforter car je sais qu’il a besoin de sa famille.

Comment réagiriez-vous si votre fils vous dit qu’il veut être cycliste ?
Si ça lui plait, il n’y aura pas de problèmes. Nous le pousserons à faire des études, d’aller le plus loin possible car l’éducation est la chose la plus importante, mais s’il veut faire du sport et qu’il peut s’y épanouir il n’y aura pas de problèmes. Il a deux parents sportifs donc il ne serait pas surprenant qu’il veuille en faire aussi.

Comment s’est passé l’après Tour de France après sa défaite la veille de l’arrivée ?

Sur l’instant, ce n’était pas facile à vivre. Il avait fait trois bonnes semaines, toujours dans les premiers, il commençait à entrevoir l’une des plus belles victoires de sa carrière et il s’est raté dans un exercice qu’il maîtrise parfaitement normalement.

Personne ne s’attendait à une telle défaillance, la déception sur le coup n’en a été que plus grande. Le lendemain de l’arrivée, c’était mon anniversaire donc ça lui a fait oublier son immense déception, on a célébré mon anniversaire puis il s’est projeté sur la suite de la saison avec notamment la Vuelta. Après la déconvenue du Tour, il a su rebondir. Il a obtenu d’excellents résultats, l’une de ses grandes forces, c’est qu’il rebondit rapidement, il ne garde pas des mauvaises idées en tête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi