samedi 2 mars 2024

Islam Slimani : « Aider l’OL à atteindre ses objectifs »

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Arrivé libre en provenance de Leicester, l’attaquant algérien Islam Slimani s’est engagé avec l’Olympique Lyonnais jusqu’en juin 2022. Dès son arrivée, il a affiché un enthousiasme communicatif.

Quelle a été votre première réaction en rejoignant Lyon ?

J’étais très content, je voulais déjà venir en début de saison. Je suis heureux de représenter ce grand club, je remercie l’OL de sa confiance. C’était un objectif pour moi de jouer dans un tel club.

Qu’est-ce qui vous plait à l’OL ?

Quand j’étais petit, je venais souvent à Givors disputer des tournois avec mon club. L’OL a toujours été dans un coin de ma tête. C’est un grand club européen et je pense que tous les joueurs veulent venir jouer ici.

Qu’espérez-vous apporter à l’équipe ?

Je peux apporter de l’expérience et de la combativité. Mon année à Monaco m’a fait connaître au public français et tout le monde sait ce que je peux apporter à l’OL. J’espère faire encore mieux à Lyon et aider l’équipe à atteindre ses objectifs.

Pouvez-vous aussi évoluer sur un côté ?

J’ai démontré la saison passée ma polyvalence. Quand quelqu’un a envie de se battre pour l’équipe, il peut s’adapter. Je vais me battre pour jouer et pour aider l’équipe. Il n’y a pas un entraîneur au monde qui laisse sur le banc un remplaçant quand il entre et qu’il se bat pour l’équipe.

Comment se passe votre intégration ?

Je commence à bien connaître les joueurs et la façon de jouer de l’équipe. Je me sens de mieux en mieux.

« J’ai démontré la saison passée ma polyvalence »

Espérez-vous que votre bon match contre Ajaccio en Coupe de France (5-1, deux passes un but) ait redistribué les cartes ?

Je suis là et je me donnerai à fond si je débute ou si j’entre. Je serais content si je peux apporter un plus à l’équipe, je suis venu pour jouer, je me donnerai à fond chaque minute pour gagner ma place.

Suivez toute l’actu de l’OL dans le magazine Le Foot Lyon, en vente ici ou chez votre marchand de journaux.

Attendiez-vous avec impatience votre premier but ?

Avec impatience, non. Mais je l’attendais car c’est mon job de marquer des buts. C’est bien pour la confiance et l’adaptation.

Sur le terrain, vous ne semblez pas obsédé par l’idée de marquer.

Avec mon expérience, l’âge, je sais comment marquer des buts. Il ne faut pas en faire une fixation, c’est contre-productif.

Contre Ajaccio, on vous a vu impliqué à la perte du ballon et beaucoup décrocher à la construction.

J’ai changé ma façon de jouer ces dernières années. Je décroche plus, je veux toucher davantage de ballons, cela favorise mon jeu.

Comment vous sentez-vous dans le vestiaire ?

J’ai une bonne entente avec tout le monde. Je rigole beaucoup, je parle avec tous les joueurs. Pour moi, c’est facile de m’adapter.

Imaginez-vous l’OL champion ?

On va essayer de gagner le maximum de matches pour atteindre nos objectifs. Cette saison, il y a beaucoup d’équipes qui jouent les premiers rôles : Lille, Paris, Monaco… On va essayer de gagner les matches les uns après les autres pour espérer, pourquoi pas, décrocher un truc (sic) en fin de saison.

Quid de la ville de Lyon ?

Je me sens comme en Algérie ! (sourire) Je ne suis pas dépaysé, je suis dans une ville où il y a beaucoup d’Algériens et d’Arabes et cela m’aide beaucoup.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi