jeudi 23 septembre 2021

Jakobsen, l’incroyable retour sur le World Tour du coureur néerlandais

À lire

Tout le monde se souvient de ces images où l’on voit Dylan Groenewegen pousser Fabio Jakobsen dans les barrières à quelques mètres seulement de la ligne d’arrivée à Katowice sur le Tour de Pologne le 6 août 2020. Et bien les deux Néerlandais vont se retrouver sur le Tour d’Espagne. Fabio Jakobsen va donc retrouver les routes d’un grand Tour plus d’un an après avoir frôlé la mort à la suite à cet accident.

Le sprinteur de l’équipe Deceuninck Quick Step, Fabio Jakobsen, qui fêtera ses 25 ans le 31 août, va prendre le départ du Tour d’Espagne (son deuxième grand Tour après la Vuelta déjà en 2019), le 14 août, un an après avoir été dans le coma à la suite de l’accident provoqué par Dylan Groenewegen lors du Tour de Pologne.

Les deux compatriotes vont pouvoir de nouveau se confronter lors des différents sprints. Groenewegen ayant retrouvé le chemin de la victoire lors de la 1ère étape de l’Ethias Tour de Wallonie après 17 mois sans victoire !

Fabio Jakobsen a toujours faim de victoire

Si certains seraient terrorisés à l’idée de participer à de nouveaux sprints, Fabio Jakobsen (18 victoires) n’en fait pas partie, au contraire, le coureur néerlandais est déjà ravi d’avoir pu remonter sur son vélo dès le mois d’avril dernier sur le Tour de Turquie (il a ensuite enchaîné avec le Tour de l’Algarve et le Dauphiné), mais vise encore plus loin :

« Mon prochain objectif sera d’en remporter une. Mais je crois que mon plus grand accomplissement c’est que j’aime toujours le cyclisme, même après ce qui est arrivé. Je vais plutôt bien, je suis en train de me reconstruire une condition physique. Ça fait du bien d’être sur un vélo et de vraiment vivre à nouveau comme un cycliste professionnel.

J’ai pu me réentraîner plusieurs jours avec mes équipiers, passer du temps avec eux, manger à la même table… Ces choses simples sont vraiment devenues spéciales pour moi. Je les ai vraiment beaucoup appréciées. »

Jakobsen a repris plus vite que prévu sur le vélo

Son accident avait fait beaucoup réagir le monde du cyclisme à commencer par son directeur sportif, Patrick Lefévère, qui condamna fermement l’acte de Dylan Groenewegen :

« Ils doivent mettre ce gars de la Jumbo-Visma en prison. J’irai au tribunal, ce genre de geste doit être banni du cyclisme. C’est un acte criminel monsieur Groenewegen » avait-il réagi, suivi par plusieurs coureurs et notamment l’Allemand Simon Geschke pointant du doigt les organisateurs de la course :

« Tous les ans, on a la même arrivée stupide avec un sprint en descente. Tous les ans, je me demande pourquoi l’organisation pense que c’est une bonne idée. Les sprints massifs sont déjà assez dangereux, on n’a pas besoin d’une arrivée en descente à 80 km/h ». Tous les coureurs du peloton ont eu des pensées pour le Néerlandais : « Prions pour notre ami Fabio », « allez Fabio, reste fort »,

« Allez Fabio, remporte cette bataille, tout le monde prie pour toi » ont déclaré respectivement Philippe Gilbert, Vincenzo Nibali ou encore Yves Lampaert. Pour son coéquipier français de l’équipe Deceuninck-Quick Step, Florian Sénéchal, qui prépare également la Vuelta, Fabio Jakobsen est prêt pour cette course :

« Il se sent super bien, il a repris des forces, mentalement il va bien. C’est redevenu le même Fabio Jakobsen, j’ai même l’impression qu’il va plus vite qu’avant. Tout le monde est surpris de sa remise en forme aussi rapide. Il a retrouvé ses dents donc ce n’est que du positif. Après, il faut qu’il reprenne confiance en lui. »

« J’ai l’impression qu’il va même plus vite qu’avant »

Pour la préparation de ce troisième et dernier grand Tour de la saison, l’équipe belge dirigée par Patrick Lefévère a décidé d’aller faire son stage dans le sud de la France, dans les Hautes-Alpes :

« Là, on a fait un stage aux Vigneaux en altitude, il a suivi les mêmes entraînements que les autres. Il fait les mêmes heures, les mêmes exercices, c’est redevenu le même Fabio qu’avant » se réjouit Florian Sénéchal.

Les victoires d’étapes seront l’objectif de la formation belge pour cette course ainsi que celui de Fabio Jakobsen : « Son objectif sera de gagner un maximum d’étapes et peut-être le classement à points on verra en fonction des résultats » explique le coureur français qui va avoir pour rôle d’aider son sprinteur à remporter le plus d’étapes possible.

Avec une composition d’équipe complétée par Zdenek Stybar, Bert Van Lerberghe, Mauri Vansevenant, Fausto Masnada, Josef Černý et peut-être Pieter Serry, l’équipe belge aura à coeur de faire mieux que sur la Grande Boucle et les 5 victoires d’étapes remportées par Julian Alaphilippe (1) et Mark Cavendish (4).

Fabio Jakobsen voudra certainement prouver qu’il est bel et bien de retour et retrouver les victoires d’étapes sur les routes de la Vuelta, lui qui a déjà remporté deux étapes en tant que champion des Pays-Bas, dans la péninsule ibérique en 2019, dont l’étape finale avec l’arrivée à Madrid. Nathan Rayaume

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img