dimanche 28 février 2021

Fabio Jakobsen : « Je me sens de nouveau comme un coureur »

À lire

Movistar, un retour au premier plan pour Valverde et ses coéquipiers ?

Avec très peu de victoires au compteur en 2020, l'équipe espagnole Movistar va devoir impérativement redresser la barre. Quand on...

Ivan Garcia Cortina : « Je vais vivre des moments forts avec Movistar »

Après quatre saisons chez Bahrain, l’Espagnol Ivan Garcia Cortina, vainqueur de la 3ème étape de Paris-Nice en 2020, s’est...

Qhubeka Assos : Fabio Aru, fer de lance d’une équipe en plein renouveau

L'ex-équipe NTT Pro Cycling désomais Qhubeka Assos a pu, in extremis, sauver sa place. Si cette formation a fortement...
Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Son terrible accident au Tour de Pologne avait été l’une des images fortes de la saison dernière. Depuis, Fabio Jakobsen a dû multiplier les interventions chirurgicales avant d’enfin redevenir le coureur qu’il était. Le sprinteur néerlandais de la Deceuninck-Quick Step a déjà réussi sa plus belle victoire en remontant sur son vélo.

Quel est votre sentiment au moment de retrouver vos coéquipiers ?

C’est difficile à décrire. C’est incroyable. Après avoir connu la pire expérience de ma vie, surtout les semaines d’après, être de retour avec eux me rend particulièrement heureux. Je retrouve ma famille. On prend soin les uns des autres. On s’apprécie vraiment.

Fabio Jakobsen a des liens forts avec Evenepoel

Quelle est la suite avant de penser à votre retour à la compétition ?

Je suis heureux de remonter sur mon vélo normalement. J’ai pu faire le stage de préparation et les entraînements avec le groupe. Je dois tout de même faire des coupures pour continuer mes soins. Mais les sensations sont bonnes. Tout va dans le bon sens, doucement. Je me sens de nouveau comme un coureur professionnel. Il y a encore un long chemin à parcourir, mais je suis content d’être déjà de retour.

Retrouvez cette interview et toute l’actu du vélo dans le magazine Le Sport Vélo n°16, en vente ici ou chez votre marchand de journaux.

Le fait de partager votre convalescence avec Remco (Evenepoel) vous a-t-il aidé ?

J’ai une grosse connexion avec Remco. Il m’a aidé dans le processus d’un retour à la compétition. On se supporte tous les deux, mais il n’est pas le seul. Toute l’équipe se soutient. Tout le staff m’aide. C’est une grosse motivation pour revenir plus fort. J’ai en plus la chance d’avoir à mes côtés le meilleur sprinteur du dernier Tour de France (Sam Bennett) et le meilleur sprinteur de tous les temps (Mark Cavendish). C’est une grande fierté d’être avec eux. Ça me booste.

Quand peut-on espérer vous voir sur une course? On doit encore faire un point avec mon chirurgien en février. Mais j’espère être de retour dans deux ou trois mois. Il ne faut pas que je rencontre des complications. Ce n’est pas évident de donner une date ou une course précise pour mon retour, mais j’espère que ce sera le plus tôt possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

elementum dolor Lorem neque. diam Donec vulputate, dictum amet, venenatis id