jeudi 23 mai 2024

Jannik Sinner nouveau maitre du tennis mondial ?

À lire

Il souffle comme un vent d’incertitude sur le tennis mondial. Novak Djokovic n’est pas au meilleur de sa forme. Carlos Alcaraz soigne une douleur au bras et pendant ce temps, Nadal tire sa probable révérence dans quelques temps. Un seul homme semble se détacher, Sinner.

Le tennis masculin souffre t-il d’un manque de leader depuis le début de l’année civile 2024 ? À en croire la trajectoire, il semblerait que les cartes soient redistribuées pour le top 5 mondial.

Il faut remonter à l’Open d’Australie pour avoir une finale 100% originale et sans Novak Djokovic, Rafael Nadal ou Roger Federer. Les deux derniers cités sont loin de leur niveau. Federer étant à la retraite depuis deux ans et Nadal sur la fin. Quant à Djokovic, il n’a pas gagné le moindre trophée majeur pour l’instant. La faute à quelques pépins physique et une motivation qui tent à décliner. Quid alors de la next gen qui prend peu à peu de l’épaisseur.

À LIRE AUSSI : notre mag tennis

Sinner l’incontournable durant l’absence d’Alcaraz

Il y a un Italien qui a le sourire depuis le début de l’année civile. Sinner monte en régime depuis la fin de l’année 2023. Le premier titre du Grand Chelem en Open d’Australie a confirmé la tendance que ce joueur pourrait bien mettre en concurrence Carlos Alcaraz avec Medvedev et Zverev. Justement, un quatuor de joueur sort du lot et c’est la meilleure chose qui soit.

Sinner avait balayé Djokovic puis a roulé sur Alcaraz à Miami. L’Italien a remporté ses deux titres majeurs et reste l’attraction de cette saison de tennis. Il a même dépassé l’Espagnol et désormais le dauphin de Novak Sjokovic, numéro un mondial.

Alcaraz se prépare pour Roland Garros

Le début de saison de Carlos Alcaraz reste timide avec un seul tournoi remporté. L’Espagnol a regardé Sinner le dépasser au classement ATP. Malgré sa victoire à Indian Wells, Alcaraz a soigné une blessure au bras qu’il l’a éloigné des terrains pendant la fin de l’hiver. L’Espagnol est de retour pour le tournoi de Madrid où il retrouve son compatriote Rafael Nadal.

Quid de la suite pour celui qui vient de créer sa fondation. En effet, s’aligner sur Roland Garros paraît légitime et indispensable. Il avait baissé pavillon en demi-finale après des crampes contre Novak Djokovic alors qu’il revenait dans la rencontre.

Le tenant du titre à Wimbledon devrait en tout cas être dans la liste des favoris à la victoire finale pour le deuxième Grand Chelem de la saison.

Medvedev, Zverev, Tsitsipas en outsiders

Ils sont 3 derrière le trio infernal à vouloir interférer dans leurs palmarès respectifs. Danil Medevedev a déjà perturbé la chasse au Grand Chelem de Novak Djokovic en l’empêchant de gagner les 4 majeurs en une seule année.

Le Russe a déjà livré une belle bataille contre Sinner en rendant les armes au bout du cinquième set. Ce n’est que parti remise pour celui qui devrait se mêler à la lutte pour les autres Grand Chelem.

L’Allemand Zverev est revenu à son meilleur niveau et sera à coup sûr un prétendant aux trois premières places mondiales. Le champion Olympique en titre se livre à un grand test grandeur nature à Roland Garros avant de défendre sa médaille pour les JO au même endroit dans les prochaines semaines.

Tsitsipas revient de loin. Le Grec a pris sa revanche sur Casper Ruud le Norvégien au Masters 1000 de Monte-Carlo. Un tournoi qu’il affectionne puisque c’est sa 3ème victoire en finale. Un succès sans contestation. Le Grec s’inclinera une semaine plus tard à Barcelone en finale contre le même adversaire.

C’était la surprise de ce début d’année sur terre battue. Stefanos Tsitsipas est en quelque sort un phénix du tennis. Après des mois de galère, le Grec est revenu au meilleur moment possible et se positionne dans un top 6 inédit alors que Madrid débute et que le tournoi de la Porte d’Auteuil approche.

Roland Garros comme point de mire

Pour ce top 6 du tennis masculin, Roland Garros reste le point d’orgue de cette première partie de saison. Le Grand Chelem parisien sera le premier révélateur sur l’état de forme des uns et des autres. D’autant plus que Wimbledon va rapidement se présenter avant les JO. Les favoris vont jouer sur ses 3 grandes compétitions pour marquer le coup. Les favoris aux victoires en Grand Chelem savent mieux que personne que le calendrier qui les attend est exceptionnel.

À LIRE AUSSI : les chiffres fou de Wimbledon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi