mardi 25 juin 2024

Jean-Michel Aulas : le vieux lion rugit toujours !

À lire

Fragilisé par la saison chaotique de l’équipe et les soubresauts au sein du club, le patron de l’Olympique Lyonnais reste pourtant bel et bien l’un des plus grands présidents de l’histoire du football français. Décryptage de la longévité d’Aulas.

Une longévité incroyable

A la tête de l’OL depuis le 15 juin 1987, Jean-Michel Aulas est de loin le président en poste depuis le plus longtemps dans le football français. A titre de comparaison, l’Olympique de Marseille a usé la bagatelle de 16 présidents depuis cette date !

En poste depuis bientôt 35 ans, JMA a en ligne de mire le record de longévité de Louis Nicollin, président de Montpellier pendant 43 ans avant son décès en 2017. En moyenne, un dirigeant de Ligue 1 reste 12 ans à la tête d’un club selon un rapport publié l’an dernier par le CIES sports intelligence.

Un dynamisme à l’épreuve du temps

A 73 ans, le président de l’OL est jugé « usé » par certains détracteurs, comme le journaliste Daniel Riolo sur RMC : « Il est fatigué. Je pense que si Lyon doit se remettre à l’endroit, il va falloir renouveler de fond en comble la direction et revoir pas mal de choses dans le club. »

En interne, les proches de Jean-Michel Aulas s’offusquent de ce genre d’analyse, argumentant que Jean-Michel Aulas est toujours omniprésent et pro-actif. Un exemple parmi d’autres : début février, JMA s’est rendu avec Tony Parker à Dubaï pour rencontrer le Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, PDG du groupe Emirates, le sponsor maillot de l’Olympique Lyonnais.

Le soir-même, le président était dans les tribunes de Décines pour assister à la victoire des siens contre Marseille (2-1) ! Un aller-retour express qui, selon certains témoins, avait carrément bluffé les joueurs.

Des projets perpétuels pour Aulas

Qu’on se le dise, Jean-Michel Aulas n’a pas l’intention de céder l’Olympique Lyonnais : « Une cession n’est pas dans les perspectives actuelles ». Une réponse à certaines rumeurs qui évoquaient cet hiver un désengagement au profit de capitaux étrangers. Le président lyonnais a toutefois ouvert la porte à l’arrivée de « partenaires complémentaires », ce qui pourrait permettre de renforcer le pouvoir économique de l’OL.

A moyen terme, le club va continuer de grandir avec le développement d’OL Vallée. La construction de la future Arena de l’ASVEL a débuté, tout comme ceux de la All-In Academy, le centre de formation et d’entraînement de haut niveau de Jo-Wilfried Tsonga. Ce qui fait dire à un entrepreneur lyonnais que « l’OL aura quinze ans d’avance sur tous les clubs français quand tout sera terminé ».

Bien parti pour aller en quart de la Ligue Europa

Jean-Michel Aulas semble guidé par une obsession : gagner une Coupe d’Europe avec son équipe masculine. Après la victoire (1-0) à Porto, La Ligue Europa peut encore permettre aux Gones de combler leur président.

La nouvelle Ligue Europa Conférence peut également être un challenge accessible pour l’OL la saison prochaine si jamais l’équipe de Peter Bosz devait se contenter de cette compétition. Certes, ce n’est pas la coupe d’Europe la plus prestigieuse, mais le football français, qui n’a vu que deux de ses clubs gagner des compétitions européennes, peuti-l se permettre de la dénigrer ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi