jeudi 25 avril 2024

Jérémy Fernandez (Castres) : « L’inconstance est dans l’ADN du club »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Sans faire de bruit, Castres, finaliste du Top 14 en 2022, joue les premiers rôles cette saison. Au club depuis 2019, le demi de mêlée Jérémy Fernandez (26 ans) compte bien jouer les trouble-fête jusqu’au bout.

Que vous inspire le classement actuel du CO (6ème après 18 journées) ?

Castres reste à l’image de Castres (sourire). On est capable du meilleur comme du pire. Souvent on enregistre de gros revers à l’extérieur. Néanmoins on reste dans les clous. Etre dans le top 6 actuellement, c’est déjà bien pour le club. Pour l’instant, on est là où on voulait être. Mais le championnat est dur et long.

Pourquoi une telle inconstance ?

C’est dur à expliquer. Je ne saurai dire si cela est dû à un relâchement ou pas. Cependant, j’ai toujours connu Castres ainsi. C’est dans l’ADN du club.

« Avant d’être champion, il faut déjà terminer dans les six ! »

Le meilleur peut-il vous conduire vers le titre de champion de France ?

Toutes les équipes de ce Top 14 se fixent cet objectif en début de saison. Nous sommes des compétiteurs et nous rêvons de cela. Après, tu as des saisons où tu es dans le dur. C’était le cas l’an dernier (9ème, Ndlr). Tu te fixes ensuite d’autres objectifs. Pour l’instant, on est sur la bonne voie. Etre champion, c’est bien entendu un objectif, mais avant cela il faut déjà être dans les six. Il faut prendre les choses dans l’ordre. Ce championnat est très relevé. On peut très vite être en haut du classement comme en bas. Beaucoup d’équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. Avant de trop se projeter, il faut déjà regarder devant soi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi