vendredi 3 février 2023

Le journal de la CAN : Jim Allevinah, la star inattendue du Gabon

À lire

Début des huitièmes de finale de la CAN avec Burkina Faso – Gabon (17h) et Nigéria – Tunisie. Pour créer l’exploit, le Gabon compte sur le Clermontois Jim Allevinah.

Avant cette CAN, peu de gens, en dehors des supporters de Clermont Foot connaissaient Jim Allevinah. Il faut dire que l’international gabonais de 26 ans, a attendu le mois d’aout dernier pour découvrir la Ligue 1, avec le promu auvergnat, dans l’ombre de Mohamed Bayo.

Avant de rejoindre Clermont, alors en Ligue 2, en 2019, le joueur né à Agen, avait surtout connu des clubs amateurs. Passant par Agen (R1), Marmande (CFA2), l’Aveyron Bayonnais (CFA2), et Le Puy Foot (National 2) où viendra le chercher Clermont. Pour la petit histoire, son transfert coutera 25 000 euros aux Clermontois. Entre temps, il fera des essais à Dijon et Bordeaux, mais aucun des deux clubs ne le retiendra.

Jim Allevinah découvre la Ligue 1 à 24 ans

C’est donc à 24 ans, le 19 juin 2019 que Jim Allevinah signe son premier contrat professionnel. Deux ans plus tard, il est un des grands artisans de a montée historique de Clermont en Ligue 1, avec 12 buts inscrits au cours d’une saison dont il ne manquera pas le moindre match ! C’est alors qu’il portait les couleurs du Puy, en National 2, que Daniel Cousin, alors sélectionneur du Gabon, fait appel à lui pour la première fois (en mars 2019). Son compagnon de jeu n’est autre qu’un certain Pierre-Eymerick Aubameyang, à l’époque star de Dortmund et de la sélection.

Un peu moins de trois ans plus tard, Aubameyang, renvoyé chez lui pour problèmes de comportement, n’est plus là. Denis Bouanga non plus (touché par le Covid notamment) n’assume pas son rôle de leader de l’attaque gabonaise. Qu’importe, le petit ailier gaucher, à la lourde frappe de balle, a pris le relais.

A lire aussi > : le programme complet des huitièmes de finale

Contre le Ghana, son but de la 88ème minute pour égaliser propulsait quasiment les Gabonais en huitièmes de finale, avant même leur dernier matchs contre le Maroc (2-2). Match durant lequel le Clermontois allait encore se mettre en évidence, en provoquant le but contre son camp du Rennais Aguerd, après avoir lui même ouvert le score. Il sera d’ailleurs nommé « homme du match ».

Récemment interrogé par nos confrères de Sofoot.fr, le Gabonais en disait un peu plus sur sa motivation : « Je n’ai pas laissé mon club en cours de saison, pour rester sur le banc et faire acte de présence. Quand je joue, je dois être performant pour mon pays ». Pour l’instant, c’est réussi.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi