vendredi 14 juin 2024

Jules Marie, le tennisman youtubeur : « On fait entre 500 000 et un million de vues par mois… »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Joueur de niveau mondial (248eme ATP) et se rapprochant de son meilleur classement (228eme ATP en mars 2015), à bientôt 32 ans (il les fêtera le 1er septembre), Jules Marie réussit un très beau retour sur le circuit international. Il est également excessivement suivi via sa chaîne You Tube.

Quel rêve de tennisman souhaitez-vous encore atteindre ?

Mon plus grand serait de faire tableau en Grands Chelems…

Pendant votre parcours vous avez quitté un temps le circuit international pour y revenir. Quelle en a été la motivation première ?

Mon niveau de jeu était bon. J’étais animé justement par cette ambition de faire des Grands Chelems. D’autre part j’ai voulu montrer aux gens ma vie sur le circuit ATP à travers la chaîne You Tube.

Le circuit que vous aviez quitté et que vous avez retrouvé a t-il beaucoup changé ?

Oui les joueurs jouent bien mieux. Surtout entre la fourchette 400 et 1500 ATP. Le niveau s’est considérablement amélioré. Entre 2010 et 2015 je me présentais sur le court devant un joueur classé 900eme, 1000eme mondial, je ne me faisais pas trop de souci. Si j’étais sérieux cela passait 90% du temps. Aujourd’hui je ne sais pas trop si je vais l’emporter. Les joueurs se développent dans tous les domaines. Ils sont beaucoup plus professionnels. Un 400eme ATP peut battre un 100eme de nos jours.

Comment vit-on du tennis quand on dispute les tournois Futurs et Challengers ?

En 2015 j’ai fini par abandonner ma passion. J’en avais assez de dépenser de l’argent et d »en demander aussi à mes parents. J’ai alors décidé d’arrêter et de continuer sur le circuit français. En Futurs les « prize money » sont très faibles. On perd de l’argent toutes les semaines. On n’en vit donc pas du tout. A une certaine époque j’ai fait un crédit à la banque pour commencer et me lancer. Cela dépend des cas. Il y a les parents qui peuvent aider. Ceux qui ont de l’argent c’est OK. Quand ce n’est pas le cas, les joueurs font ce qu’ils peuvent. Ils ne jouent pas toutes les semaines. Ils jouent des matchs par équipes. Ils font aussi quelques tournois français pour gagner un peu d’argent par-ci par-là, sans partir jamais trop loin de la France…

A combien peut revenir une saison tous frais compris sur des tournois de ce calibre ?

Pour un joueur classique sans entraîneur, cela coûte entre 30 et 50 000 euros. Quand on a un coach il faut ajouter au minimum 2000 à 3000 euros de salaire plus les frais d’avion et de repas. Donc il faut tabler sur du 5000 à 6000 euros par mois si le coach est à plein temps. Après pour les Challengers le contexte est un peu différent. Le « prize money » est plus important et tu ne paies pas l’hôtel. Me concernant je suis le seul à avoir une chaîne You Tube et je travaille avec une équipe de six personnes. Il faut évidemment les payer. Cela me revient à 15000 euros par mois.

« On en est à 100 000 abonnés… »

On parle de plus en plus de l’arrivée de l’Arabie saoudite dans le monde du tennis. Mais déjà ne faudrait-il pas trouver certaines solutions pour les circuits dits secondaires avec des joueurs davantage en souffrance ?

L’ATP en 2023 a augmenté le « Prize Money » en Challengers de plus de 30%, a rajouté également des tournois Challengers au calendrier. Mais en Futurs, ce n’est toujours pas cela. Il y a un souci à ce niveau. Je ne connais pas les solutions à apporter.

Pourquoi avoir décidé de se lancer dans ce projet de chaîne You Tube ?

Au départ c’est venu de mon frère Arthur pendant le confinement. On donnait tous les deux des leçons à Paris. En fonction de ce contexte particulier, on n’avait plus la possibilité de donner des conseils aux gens. Du coup, mon frère s’est dit pendant le Covid : « je vais faire une vidéo par jour pendant un mois à base de conseils ». J’ai publié cela sur une chaîne You Tube. Je suis ensuite intervenu après le confinement sur la chaîne en faisant des vidéos avec lui. On s’est alors demandé comment on pouvait avoir du contenu facilement et régulièrement. Je jouais tous les week-ends en CNGT. Il y avait juste à filmer ma vie sur le circuit et sur ce que je fais. On en est à 100 000 abonnés maintenant.

Parvenez-vous facilement à combiner vos deux activités de joueur de tennis avec celle de la chaîne ?

Ce sont deux métiers différents. Je trouve le temps pour m’organiser et gérer tout cela. Je délègue aussi des choses et cela a un coût. Je ne peux pas tout faire seul non plus. Mais j’ai trouvé mon rythme.

Pouvez-vous parler dans le détail et concrètement du fonctionnement lié à cette chaîne You Tube ?

Au commencement quand on a monté le projet, il y avait deux intervenants en plus. Ils ne travaillent plus maintenant sur le projet. Donc forcément cela revenait plus cher. Au départ il y a des mois où cela coûtait entre 18 000 et 20 000 euros. Maintenant moins. Il y a maintenant six personnes qui travaillent sur ce projet et moi : un vidéaste à temps plein, Baptiste. Il est toujours avec moi.Je le rémunère tous les mois plus les billets d’avion, les repas, l’hôtel. Il y a un deuxième vidéaste, que je rémunère aussi bien sûr, qui l’aide sur les trois dernières heures de montage. Car pour un montage d’une vidéo cela représente environ dix heures. Il y a aussi un autre monteur qui travaille sur tout ce qui touche les formats verticaux, les shorts sur You Tube, mon réseau social Tik Tok et Instagram. Il y a également une autre personne qui est un « copy writer ». Il retranscrit ce que je lui dis par des messages vocaux. On sort deux newsletters par mois. Il y a aussi une personne qui s’occupe des miniatures sur You Tube. Ce sont les vignettes que l’on voit pour accrocher ce qu’il y a à cliquer. Une autre personne m’aide à répondre à tous les commentaires Instagram et You Tube. Cela coûte entre 7000 et 8000 euros de ressources humaines concernant les gens qui m’aident à travailler sur le projet. Derrière il y a des frais ATP allant jusqu’à 5000 euros. Donc au total cela représente entre 13 000 et 15 000 euros par mois avec deux intervenants en moins qu’au départ.

Quelles sont les retombées de ce projet ?

Il y a des sponsors, des marques comme Celio, Kyriad par exemple, qui me donnent de l’argent pour financer tout cela. On en compte à peu près dix. Ils reçoivent de la visibilité grâce à la chaîne You Tube puisqu’on fait entre 500 000 et un million de vues par mois. Leurs marques sont donc vues à ce rythme. Voilà comment j’arrive à financer tout ce projet. On essaie de mettre quelques nouvelles petites touches par-ci par là pour améliorer un peu la vidéo. Il est toutefois difficile de faire plus que cela car je dois aussi m’entraîner, penser à mes matchs, à moi…

Quel genre de retours avez-vous suite à votre initiative ?Il y a les gens qui suivent ma chaîne et qui regardent mes matchs sur le circuit ATP. Des joueurs aussi de mon niveau. Après il y en a d’autres aussi qui sont mieux classés mais qui ne comprennent pas trop. Quand j’annonce que cela me coûte 15 000 euros par mois, certains prétendent que je mens sur les chiffres. Je peux entendre cela dans mon dos ou de la bouche de joueurs qui me le répètent. Ils ne comprennent pas que les gens qui travaillent à mes côtés, il faut les payer. Cela coûte trois fois plus cher qu’un joueur classique lambda. Mais après tout je m’en fiche royalement de ce type de considération. D’autant que 95% sont satisfaits de ce que je fais. Ce type d’initiative permet de mettre en lumière un circuit qui n’est pas trop exposé habituellement. C’est une bonne chose pour le circuit Futurs/Challengers.

6 Commentaires

  1. Jules Marie est une personne (homme et joueur de haut niveau) sincère et attachante avec la volonté réelle de faire découvrir un quotidien que peu de gens connaissent. Il se donne les moyens de réussir et les résultats (sportifs et commerciaux) sont bien là. Bravo à lui et sa team et on attend les qualifs en Australie…

  2. Quel plaisir de voir les vidéos de Jules et de pouvoir ainsi pénétrer dans les coulisses du tennis de 2e ou 3e division.
    Quel courage et quel dévouement. Un grand bravo / merci. La notoriété qu’il acquiert au fil du temps est totalement méritée.
    On y croit pour les qualifs de RG 2024!

  3. Bravo Jules,
    J’ai eu le plaisir de te voir grandir au TC Caen et te suis depuis toujours.
    Ce que tu fais est fabuleux.
    Au plaisir de te revoir à Caen, peut-être à l open????

  4. Bravo Jules je suis très heureux de te voir briller en ce début des qualif !!! Continue ainsi tu fait rêver tes fan et moi en premier Malek tennis club Montélimar !!!!

  5. Un grand bravo à toi Jules, je ne regarde plus beaucoup le tennis même si ça me titille de temps en temps de reprendre la raquette. Tu es le dernier joueur dont je suis régulièrement les résultats
    Olivier Perret.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi