dimanche 2 octobre 2022

Juninho, Anderson, Chiesa… Les trente qui ont marqué l’OL

À lire

Le Foot Lyon et le Quotidien du Sport ont classé les trente joueurs qui ont le plus marqué l’histoire de l’Olympique Lyonnais. Et vous ? Quel est votre classement ? Réagissez par courrier, par message ou sur notre page Facebook !

N°1 Juninho

Il est LA légende de l’OL. Ses 44 coups-francs, ses 100 buts, son leadership et ses innombrables trophées le placent tout en haut de notre classement. Sa longévité (huit saisons de 2001 à 2009) y est aussi pour beaucoup tant l’histoire d’amour entre lui et les supporteurs a été forte. Elle est d’ailleurs repartie de plus belle depuis son retour comme directeur sportif en 2019.

N°2 Sonny Anderson

C’est grâce à son arrivée en 1999 que l’OL est devenu un grand club. Surdoué du ballon rond, l’artiste brésilien a guidé l’OL vers ses premiers trophées de l’ère moderne, la Coupe de la Ligue 2001 et, surtout, le premier titre de champion de France en 2002. « Sonnygoal » a inscrit 94 buts entre Rhône et Saône.

N°3 Serge Chiesa

Bernard Lacombe dit de lui qu’il était un mélange de Michel Platini et d’Alain Giresse. Avec 542 matches, ce génial meneur de jeu, personnage atypique, est tout simplement le joueur le plus capé de l’histoire de l’OL.

N°4 Fleury Di Nallo

Buteur d’une régularité phénoménale, « le petit prince de Gerland » est sans doute pour l’éternité le meilleur buteur de l’histoire du club. Ses 222 buts inscrits sous le maillot des Gones ne seront sans doute jamais battus.

N°5 Grégory Coupet

L’OL a connu beaucoup de très grands gardiens, cette liste va d’ailleurs le confirmer. « Greg » a été le plus fort d’entre eux sous les couleurs rouge et bleu. De la Coupe de la Ligue 2001 au doublé championnat-Coupe de France en 2008, il a été l’un des piliers de toutes les conquêtes du grand OL des années 2000. Avec 519 matches, il est le deuxième joueur le plus capé de l’histoire du club.

N°6 Bernard Lacombe

« Nanard » est le meilleur buteur français de l’histoire du championnat de France avec 255 buts, dont 148 en neuf saisons sous le maillot olympien. Avec son idole puis ami Fleury Di Nallo et Serge Chiesa, il a composé une attaque de feu.

N°7 Alexandre Lacazette

Vous êtes surpris de la voir aussi haut dans notre classement ? Les chiffres parlent pourtant d’eux-mêmes : avec 129 buts, il est le quatrième meilleur buteur de l’histoire de l’OL derrière le trio Di Nallo-LacombeChiesa. Meilleur buteur de L1 avec 27 buts en L1 en 2014/2015, il est le Lyonnais qui a le plus marqué de buts en championnat sur une seule saison avec 28 buts en 2016/2017 (Cavani en avait inscrit 35), une saison au cours de laquelle il avait inscrit la bagatelle de 36 buts toutes compétitions confondues !

N°8 Nestor Combin

Comme Fleury Di Nallo, « Nestor la foudre » détient aussi un record quasi-indétrônable : celui de meilleur buteur de l’OL sur une seule saison. En 1963/1964, l’Argentin avait signé 41 buts en 43 matches officiels avec Lyon !

N°9 Aimé Mignot

Son nom ne dira rien aux plus jeunes. Qu’ils se renseignent alors auprès des anciens ! Ce défenseur a été le capitaine de l’OL, vainqueur de la Coupe de France 1964, la première de l’histoire du club. Il a porté 424 fois le maillot de l’Olympique Lyonnais, ce qui en fait le cinquième joueur le plus capé.

N°10 Karim Benzema

Sans doute le plus grand joueur formé et passé par l’Olympique Lyonnais. Mais Karim n’est resté que trois saisons vraiment titulaire à l’OL et il a malheureusement explosé au moment où l’équipe déclinait. Il a tout de même eu le temps d’être l’homme du doublé en 2008. Il est parti tôt au Real Madrid, dès l’âge de 21 ans, ce qui l’a empêché de davantage marquer l’histoire de l’OL.

N°11 Sidney Govou

Comme Juninho et Grégory Coupet, il incarne l’OL des années 2000. Ailier droit infatigable, il a marqué les esprits grâce à quelques buts fantastiques, comme sa volée en finale de la Coupe de France 2008 (1-0 contre le PSG) ou son doublé contre le Bayern Munich et Oliver Kahn (3-0 en 2001).

N°12 Cris

« Le Policier » a sans doute été le plus grand défenseur de l’histoire de l’OL. Avant d’être handicapé par des problèmes au genou, il était un roc qui ne perdait aucun duel. Il est resté huit ans à l’OL (2004-2012) où il a tout con

nu.

N°13 Angel Rambert

Les anciens disent de cet Argentin devenu international français qu’il a été l’un des plus beaux joueurs de l’histoire de l’OL. Ce talentueux gaucher est resté dix ans à Lyon dans les années 60, remportant deux Coupes de

France.

N°14 Lisandro Lopez

L’histoire d’amour entre l’OL et « Licha » dépasse le cadre du football. Auteur de 82 buts sous les couleurs lyonnaises, l’Argentin était autant généreux sur un terrain qu’émotif en dehors. Un grand monsieur.

N°15 Hugo Lloris

Lyonnais de 2008 à 2012, il n’a malheureusement gagné qu’une Coupe de France avec les Gones. Mais c’est à Lyon qu’il est devenu en 2009 l’indiscutable titulaire dans les buts de l’équipe de France. Douze ans après, il l’est toujours. D’un arrêt majestueux sur une tête à bout portant du Bordelais Wendel, il avait emmené Lyon en demi-finale de la Ligue des Champions en 2009.

N°16 Marcel Aubour

Titulaire dans les buts de l’équipe de France lors de la Coupe du Monde 1966, « Marcel de Saint-Tropez » a été l’un des grands acteurs des aventures de l’OL en Coupe de France et en Coupe d’Europe dans les années 60.

N°17 Memphis Depay

Inclassable Memphis. Certains s’étrangleront de le voir dans ce Top 30 alors que d’autres s’offusqueront qu’il ne soit pas classé plus haut. Artiste dans l’âme, le Néerlandais a inscrit de nombreux buts d’anthologie avec Lyon. Son début de saison avec le Barça montre encore la classe de l’ancien lyonnais.

N°18 Alain Caveglia

Tout le monde à Lyon l’appelle encore « Cavegol ». Pur lyonnais, il a dû patienter jusqu’à la fin de sa carrière dans les années 90 pour porter le maillot du club de son cœur, pour le plus grand bonheur des supporteurs.

N°19 Nabil Fekir

En 2014/2015, avant sa blessure au genou, il a littéralement marché sur la Ligue 1, au rythme de dribbles déroutants. L’un des trois champions du monde formé par l’Olympique Lyonnais avec Samuel Umtiti et Corentin Tolisso.

N°20 Rémi Garde

Son nom est intimement lié à l’histoire de l’OL. Jeune capitaine de l’équipe de la remontée en 1989, il a été le pilier de la première équipe européenne de l’histoire moderne du club.

N°21 Yves Chauveau

Avec 490 matches, il est le deuxième gardien le plus capé de l’OL, derrière Grégory Coupet. Lors d’une soirée de folie à Tottenham, il a gagné un surnom mémorable : « Le diable

de White Hart Lane ».

N°22 Claudio Caçapa

« Captain Claudio » était un guide et une référence dans le vestiaire lyonnais. Buteur en finale de la Coupe de la Ligue en 2001, le Brésilien a formé avec Cris la meilleure charnière centrale de l’histoire du club.

N°23 Anthony Réveillère

Ses 400 matches tout rond en font le septième joueur le plus fidèle passé par l’OL. International français, le latéral droit au caractère bien trempé a été de la plupart des épopées des années 2000.

N°24 Florian Maurice

Sans une blessure au tendon d’Achille puis un mauvais choix de carrière en signant à Paris en 1997, il aurait été l’avant-centre des Bleus à la Coupe du Monde 98. A Lyon, ce formidable attaquant est resté dans les mémoires grâce à une saison 94/95 de feu, achevée à la 2ème place, et un duo mémorable avec Franck Gava.

N°25 Djilla Diarra

Complètement inconnu lorsqu’il débarque en 2002, il est l’un des meilleurs milieux défensifs du monde quand il part en 2006.

N°26 Michael Essien

Pendant de Djilla Diarra, « le Bison » n’est resté que deux saisons à Lyon, de 2003 à 2005, le temps de constituer avec Diarra et Juninho le meilleur milieu de l’histoire du club.

N°27 Samuel Umtiti

Son talent a crevé les yeux dès sa première apparition. Certainement le meilleur défenseur formé par le club. Buteur légendaire contre la Belgique (1-0) en demi-finale de la dernière Coupe du monde.

N°28 Florent Malouda

Inépuisable dans son couloir, le Guyanais a participé dans les années 2000 aux plus belles heures de l’OL. Avec Eric Abidal, ils arpentaient sans relâche le couloir gauche. Les deux étaient titulaires avec la France lors de la finale du Mondial 2006 perdue contre l’Italie.

N°29 Anthony Lopes

Devenu le huitième joueur le plus capé du club, sa longévité lui offre une place dans ce classement. Mais ce n’est pas la seule raison : on ne reste pas le gardien titulaire de l’OL depuis huit ans sans être un portier de grand talent…

N°30 Eugène Kabongo

Impossible d’oublier le Zaïrois, buteur de l’équipe de la remontée en 1989. Son nom résonne encore dans toute la ville en souvenir de la voix du speaker de l’époque : « But pour l’OL d’Eugène Kabongoooooo ».

Mais aussi :

Eric Abidal, Laurent Fournier, Manuel Amoros, Pascal Olmeta, Corentin Tolisso, Tiago, Sylvain Wiltord, Ludovic Giuly, Bruno

N’Gotty, André Lerond, Jean Baeza, Miralem Pjanic, Kim Källström, André Guy, Patrick Müller, Jérémy Toulalan, Bafétimbi Gomis, Pascal Olmeta, Raymond Domenech, Maxime Gonalons, Houssem Aouar, Florent Laville, Ernest Schultz, Franck Gava…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi