mercredi 22 mai 2024

Lyon : Lucas Paqueta, l’héritage de Juninho

Lyon - PSG (20h45)

À lire

Lucas Paqueta a conquis l’OL. La trouvaille de Juninho semble encore en rodage alors que Lyon n’est pas bien. Avis des supporters.

Quel est le maillot de l’OL que l’on trouvera le plus fréquemment au pied du sapin de Noël ? Fallait-il vraiment se déplacer à la boutique du club pour avoir la réponse ?

Serge, supporteur de l’OL originaire de Vienne, n’a pas hésité un seul instant au moment de gâter Hugo, son fils de 13 ans : « C’était directement celui de Paqueta. C’est son joueur préféré et je dois dire que cela tombe bien car c’est aussi le mien ».

A côté, Romuald, venu en voisin depuis Meyzieu, valide : « Je vais aussi l’acheter, mais ce n’est pas pour l’offrir c’est pour moi et je ne vais pas attendre Noël pour le porter ! ». Arrivé à l’été 2020 en provenance de l’AC Milan, Lucas Paqueta n’avait pourtant pas la partie gagnée d’avance auprès des exigeants supporteurs lyonnais.

En Lombardie, son bilan ne plaidait pas vraiment pour lui : seulement un but et deux passes décisives en 21 mois. Mais Juninho, qui l’avait repéré au Brésil, a convaincu Jean-Michel Aulas de miser 20 M€ sur le gaucher. Un an et demi plus tard, personne au club ne le regrette une seule seconde.

Par sa qualité technique, sa grinta, son activité, Lucas Paqueta s’est affirmé depuis le début de la saison comme l’un des meilleurs joueurs de la Ligue 1, devenant même titulaire à part entière avec la Seleçao.

« Il est incroyable, il a tout, techniquement et physiquement, souffle son coéquipier Tino Kadewere. Quand tu joues avec lui, tu sais qu’il va faire beaucoup de choses pour l’équipe : il donne des ballons, il marque, il fait jouer les autres. Je suis content d’évoluer avec lui car c’est un très bon joueur. »

Anderson : « Je suis heureux que Juninho soit allé le chercher »

Houssem Aouar abonde dans ce sens : « C’est toujours plus facile de jouer avec des joueurs comme lui. On a une belle complicité sur le terrain, on se cherche beaucoup, on a la même sensibilité dans le jeu, c’est plus facile de se trouver. »

Pourtant, lors de la cinglante défaite à Rennes (4-1), Aouar et Paqueta ont été pris en flagrant délité de prise de tête après que le Brésilien ait grillé la politesse au Français pour frapper un penalty.

Signe que l’international auriverde commence à prendre la grosse tête ? Peter Bosz l’a en tout cas immédiatement recadré devant le groupe. Deux semaines avant, le technicien néerlandais n’avait pas hésité à placer son numéro 10 sur le banc en Ligue Europa à Prague après qu’il soit arrivé deux minutes en retard à la causerie à cause d’un problème de costume.

« C’est normal à son âge de commettre parfois des erreurs », le défend son compatriote Emerson. « Il a déjà montré au monde entier le joueur qu’il est et aussi le joueur qu’il deviendra. Car il est jeune, il a 24 ans, il a toute sa carrière devant lui. C’est déjà un joueur hors-catégorie, mais il faut se calmer un peu, faire preuve de patience. »

Henry admiratif de Paqueta

Le latéral gauche préfère recentrer la discussion sur le jeu : « Techniquement, c’est un joueur de foot d’un autre niveau ». L’entraîneur de Lens, Franck Haise, en est convaincu :

« Ce qui est sûr, c’est que si on laisse beaucoup de latitude et de liberté à Paqueta, notamment dans les 30 derniers mètres, on s’expose à des problèmes. » Consultant star pour Amazon, Thierry Henry n’avait pas caché son admiration pour le joueur de l’OL au micro :

« Oui, j’aime les dribbles et les passes aveugles, mais ce que j’aime c’est son envie, son activité, son engagement. En général, ce n’est pas ça chez tous les Brésiliens. Un joueur qui est fin est un un peu plus dur à replacer ou alors il se met moins au service de l’équipe quand il n’a pas la balle. Moi, ce qui m’impressionne avec ce joueur-là, c’est qu’il fait les deux avec le sourire. Il défend et attaque avec le sourire. Pour moi, c’est pour ça qu’on peut déjà parler de l’un des meilleurs joueurs du championnat. »

Joint par nos soins, Sonny Anderson, ancienne idole de l’OL au début des années 2000, est dithyrambique : « Je suis heureux que Juninho soit allé le chercher, nous confie celui qui officie en tant que consultant sur BeIn Sports. Je suis content qu’il fasse rêver les supporteurs. Les gens sont heureux de se déplacer pour le voir jouer. » Ce ne sont pas nos fans croisés à la boutique de l’OL qui prétendront le contraire….

ne manquez-pas, Le Foot Lyon, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi