samedi 26 novembre 2022

Justin Patton (Cholet) : « Je suis un joueur NBA ! »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’intérieur drafté, Justin Patton (après une seule année universitaire) par les Bulls en 2017 (16ème) en provenance d’Israël (Hapoel Eilat), veut tirer profit au maximum de son expérience à Cholet pour gagner encore davantage en visibilité lui qui n’a joué que 22 matches NBA entre 2017 et 2021 avec Minnesota, Philadelphie, Oklahoma et Houston. Entretien pour Le Quotidien Du Sport et France Basket

Pourquoi avez-vous décidé de signer à Cholet ?

Cela me semblait être l’opportunité parfaite. J’avais pu m’entretenir avec le coach (Laurent Vila). On avait notamment étudié comment je pouvais entrer dans le système.

En quoi cette équipe de Cholet peut vous aider à progresser ?

Je peux encore faire mieux dans tous les domaines. Chaque saison, on doit élargir sa palette et apporter quelque chose de nouveau dans son jeu. Cette saison, je veux notamment me focaliser sur l’aspect défensif. Je souhaite être plus présent en défense et au rebond. Demeurer davantage créatif aussi.

« La Betclic est un grand championnat »

Pourquoi beaucoup de très bons joueurs Américains viennent jouer en Betclic Elite ?

Le style de jeu leur convient beaucoup. La Betclic Elite est un grand championnat. Le niveau est très élevé. Il y a beaucoup de talents. On vient ici pour se challenger. On gagne en respect si on joue bien en Betclic.

Quel impact cette expérience à Cholet peut-elle avoir sur votre carrière ?

Le coach tire le meilleur de ses joueurs. Cela m’a vraiment attiré. J’apprécie la manière dont il analyse le jeu et son QI basket. Si je travaille dur et que je fais ce qu’on demande, je me trouverai dans une meilleure position en fin de saison.

Votre plan n’est donc pas de rester un an de plus à Cholet…

C’est difficile de répondre. Je suis encore jeune (25 ans). Ce n’est que ma deuxième expérience à l’étranger après celle en Israël la saison dernière (Hapoel Eilat, Ndlr). Mon but est toujours de rester deux ou trois ans au moins quelque part. Mais l’équipe dans laquelle tu es doit aussi t’aider pour cela. Pour le moment donc c’est comme si j’étais à l’essai (sic).

Avez-vous toujours l’intention de vous imposer en NBA ?

C’est une discussion que j’ai partagée il n’y a pas longtemps avec mon ami Kim Tillie. Bien entendu que j’aimerais connaître une belle carrière en NBA. Ce que je sais surtout aussi est que je dois travailler dur au quotidien. Je suis un joueur NBA. Si je travaille bien, je jouerai et je ne serai pas sur le banc. L’avenir me dira où j’en serai. L’Euroligue peut être aussi une très belle option pour moi. Je serai là où je dois être. Je sais le joueur que je suis.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi