lundi 24 juin 2024

Karim Benzema (Real Madrid) vers un 2ème Ballon d’Or ?

Chelsea - Real Madrid (21h)

À lire

Aussi déçu que vexé par les circonstances qui l’ont poussé à quitter le groupe France au coeur d’une Coupe du monde qui devait être la sienne, KB9 a magnifiquement rebondi avec le Real. Suffisamment pour avoir une chance de briguer un second Ballon d’Or ?

Le 16 janvier, face au FC Barcelone, dans un Clasico remporté 3-1 par les Catalans en finale de la Supercoupe d’Espagne, Karim Benzema a inscrit son 400ème but en clubs (66 à Lyon, 334 au Real Madrid) toutes compétitions confondues, pour 437 buts en comptant la sélection française.

Jamais aucun joueur français n’avait atteint un palier qui lui permet aussi d’être le 2ème meilleur buteur de l’histoire du Real Madrid, devant Di Stefano et Raul, derrière l’intouchable Cristiano Ronaldo (450 buts).

Quelques semaines après, dans un match de fou au coeur d’Anfield Road son doublé (5-2) face à Liverpool lui permettait de rejoindre Messi dans l’histoire en marquant au moins un but lors des 18 dernières éditions de la Ligue des Champions. Avant le retour à Santiago Bernabeu, avec ses 19 buts lors de ses 19 derniers matches en phase à élimination directe, il confirmait que cette épreuve était bien la sienne.

Une sixième Ligue des champions, un second ballon d’or ?

Mais bien au-delà d’une coupe aux grandes oreilles qu’il a déjà soulevée cinq fois (record qu’il partage avec Maldini et CR7), KB9 a encore le temps de devenir aussi le joueur le plus titré du Real. Avec 25 titres gagnés (à égalité avec Marcelo), soit 25% des trophées remportés par la Casa Blanca dans toute son histoire (!), il ne lui en manque qu’un pour être le seul. Avec une sixième Ligue des Champions, il ferait d’une pierre deux coups !

A condition qu’il reste au moins deux saisons de plus à Madrid (il est en fin de contrat en juin), il pourrait aussi s’attaquer aux 741 matches de Raul, le joueur le plus capé du club.

L’ancien Lyonnais accuse un retard d’une centaine d’unités, (639 apparitions, dont 130 en C1) en 6ème position, s’apprêtant à doubler Santillana (645) et menaçant Sergio Ramos (671) avant l’été, fondant sur Manuel Sanchis (710) et Iker Casillas (725) à l’horizon 2024.

A la bagarre avec Robert Lewandowski pour conserver son titre de meilleur buteur de Liga (17 buts pour le Polonais, 14 pour le Français), l’ancien lyonnais est plus revanchard que jamais après la nouvelle frustration subie au Qatar.

Erling Haaland – Karim Benzema, le duel attendu en demi-finale

« Ce Mondial aurait dû être le sien, estime Guy Roux, un des rares techniciens français qui l’a toujours défendu, en fustigeant son éviction de l’équipe de France. Avec lui, il est évident que la France aurait été encore meilleure et plus en capacité de maîtriser ses matches. On ne refait pas l’histoire mais, en se privant volontairement de lui aussi longtemps, on a entretenu un sentiment d’injustice qui lui permet peut-être aujourd’hui d’être encore plus motivé pour continuer à marquer l’histoire dans le plus grand club du monde. »

A 35 ans, sa probable prolongation jusqu’en 2024 le plaçait dans la lignée des 38 et 37 ans de ses coéquipiers, actuels ou anciens, CR7 et Modric, des 41 ans d’Ibrahimovic et des 36 ans… de Giroud. Karim Benzema est encore loin d’avoir dit son dernier mot.

Alors que le Real Madrid ne sera pas champion, Karim Benzema reste toutefois un des grands favoris pour le prochain Ballon d’Or. En dehors d’Erling Haaland (Manchester City), et même si on ne doit pas négliger Lionel Messi, vainqueur et meilleur joueur de la Coupe du Monde, on ne voit pas qui pourrait lui enlever, en cas de 6ème victoire en Ligue des Champions.

Avant de régler leurs compte en demi-finale, le Real et City, qui ont tous les deux une belle marge d’avance doivent commencer par confirmer lors du matc retour. Avec encore un grand Benzema à Chelsea ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi